fbpx
Vacarm.net
Image default

Report Les Fatals Picards à l’Elysée Montmartre le 8 décembre 2018.

Samedi 8 décembre, alors que sur BFM TV tournent en boucle les images d’un Paris chaotique, théâtre de l’acte IV des Gilets Jaunes, c’est le calme plat dans les rues de Pigalle où l’Elysée Montmartre se prépare à accueillir Les Fatals Picards.

C’est à l’aube de l’an 2000 que les joyeux drilles ont fait leur entrée dans le paysage musical français avec leurs chansons où l’humour, l’engagement et la tendresse se disputent le premier rôle sur des rythmes punk, rock, rap ou reggae. Deux ans déjà que leur dernier opus Fatals Picards Country Club est dans les bacs mais bonne nouvelle, le neuvième album devrait sortir en avril 2019 et le premier extrait, “Banana Split”, reprise de Lio, est visible depuis quelques jours sur Youtube.

Le concert parisien est annoncé sold-out mais les événements ont sans doute empêché des spectateurs de venir puisque 200 personnes environ manquent à l’appel.

C’est au son de la marseillaise version Gainsbourg que le groupe entre en scène, clin d’œil à l’actualité ? Paul fait une entrée fracassante en trébuchant et tombant de la scène ! C’est avec “Le retour à la terre” que le concert commence (“Le premier voisin est à 25km, le premier village est à 35km, le premier magasin bio est à 120km, la seule maternité a fermé, le premier médecin était à 25km, le premier défibrillateur à 35km, le premier hôpital à 120km, le dernier cimetière était complet”). C’est ça les Fatals Picards, l’art d’aborder des thèmes graves avec une apparente légèreté comme “Gros con” sur les violences faites aux femmes (“Il est comme ça gros con, il peut toujours t’assurer que celle-là tu l’as pas volée”) ou “Canal Saint-Martin” (“J’ai une jolie tente en plastique au bord du Canal Saint-Martin, plantée sur des pavés sans plages, avec un campeur pour voisin”).

Nous aurons l’occasion ce soir de découvrir plusieurs titres de l’album à venir, “Sucer des cailloux” sur les interdits alimentaires, “Béton armé” pour épingler Lafarge et ses pratiques douteuses en Syrie mais aussi et surtout une magnifique chanson sur le temps qui passe et l’amour “Morflé” que Paul va chanter pour sa femme présente quelque part dans la salle avec une émotion visible et contagieuse. Une petite pépite à découvrir dans le prochain album. Juste avant le passage en acoustique,  d’immenses licornes gonflables seront lâchées sur le public pour accompagner “Le Reich des licornes”. Le public reprend en cœur les paroles de chansons, on sent une grande ferveur pour ce groupe sympathique et décontracté, indiscutablement taillé pour la scène. La complicité manifeste entre les membres du groupe et l’amour que les fans des premiers rangs leur témoignent ont contribué aussi à faire de cette soirée un pur moment de bonheur. En final, la reprise de “Banana Split” de Lio, et les classiques du groupes comme “Punkachien” ou “Fils de P.” viennent clôturer dans une joyeuse folie ce concert et je repars en me promettant de ne pas manquer de retourner les voir sur scène lorsqu’ils reviendront à Paris pour le promo de leur prochain album. Y a pas de mal à se faire du bien !

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

En première partie, Natis, auteur/compositeur/interprète de talent, seul sur scène avec sa guitare, n’a eu aucun mal à s’attirer la sympathie du public avec ses textes poétiques pleins d’humour. Une bien jolie première partie avec Natis, assurément un de ces hommes qui font aimer les hommes !

Un grand merci à Cyril et Manu de Access Live pour l’accréditation !

Vous pourriez aussi aimer...

Laissez un commentaire

Le webzine qui fait du bruit
Vacarm.net est un site d'actualité musicale. Chaque jour retrouvez de nouvelles chroniques des dernières sorties d'album, des interviews de vos artistes rock / metal favoris et des live report des meilleurs concerts et festivals français.