fbpx
Vacarm.net
Image default

Hellfest 2024 – Les concerts à ne pas rater !

Les têtes d’affiche seront nombreuses cette année au Hellfest, attirant les fans de métal du monde entier. Pourtant, la grande messe du métal ne se contente pas de ses noms prestigieux et offre toujours son lot de découvertes. Parmi la pléthore de styles représentés au festival, le Hellfest est une opportunité unique pour les amateurs de musique de se mettre à la page et d’explorer de nouveaux horizons sonores. Nous vous proposons une sélection des groupes « à découvrir », qui, bien que moins connus, méritent toute votre attention et promettent des performances mémorables. Préparez-vous à élargir vos horizons et à découvrir les talents émergents qui feront vibrer les scènes du Hellfest cette année.

Slaughter to PrevailJeudi 27 juin à 18h – Mainstage 1

Slaughter to Prevail est un groupe de deathcore russe qui s’est rapidement imposé sur la scène mondiale grâce à leur brutalité sonore et leur esthétique marquante. Mené par le charismatique Alex Terrible, connu pour ses growls gutturaux impressionnants, le groupe se distingue par sa capacité à mêler des riffs lourds et agressifs avec des breakdowns destructeurs. Leur musique est une véritable décharge d’adrénaline, parfaite pour les amateurs de mosh pits endiablés. Leurs prestations scéniques sont connues pour être particulièrement intenses et captivantes, rendant chaque concert mémorable. A voir pour déchainer ses plus bas instincts !

Landmvrks Jeudi 27 juin à 22h25 – Main Stage 2

Bad Omens ayant annulé sa tournée, et donc son passage au Hellfest, on se demande s’il on n’y gagne pas au change ! Landmvrks, groupe de metalcore marseillais, s’est forgé une solide réputation sur la scène internationale grâce à leur mélange unique de mélodies accrocheuses et de riffs percutants. Leur dernier passage au Hellfest s’est soldé par une foule abondante devant la War Zone et une prestation majeure. Les prestations scéniques de Landmvrks sont réputées pour leur intensité et leur engagement, avec le chanteur Florent Salfati apportant une présence vocale puissante et émotionnelle. Le groupe a su capter l’attention avec des chansons comme « Lost in the Waves » et « Scars, » qui mettent en valeur leur capacité à combiner des refrains mélodiques et des passages lourds. Au Hellfest, Landmvrks promet une performance explosive, pleine d’énergie et d’émotion, idéale pour les fans de metalcore et de performances live immersives.

Green Lung Jeudi 27 mai à 19h40 – Valley

Green Lung est un groupe britannique de stoner rock et doom metal qui se distingue par son mélange de riffs puissants et de mélodies psychédéliques, imprégné d’une atmosphère occulte et mystique. Leur musique s’inspire des légendes et du folklore britannique, créant une expérience sonore immersive qui rappelle les pionniers du genre comme Black Sabbath. Avec des albums tels que « Woodland Rites » et « Black Harvest, » Green Lung a su capter l’attention des amateurs de sonorités vintage tout en apportant une fraîcheur contemporaine. Leur dernier album « The Heathen Land » nous a particulièrement marqué cette année – un album presque parfait – qu’on ira applaudir face à la Valley !

(DOLCH)Jeudi 27 juin à 18h45 – Temple

En 2014 et 2015, (DOLCH) avait marqué les esprits (les plus tordus) avec leurs démos qui poussaient les curseurs du black-doom tendance funéraire et ritualiste au paroxysme : rythmes lents, incantations portées par une voix féminine tremblotante, posture mystérieuse… Depuis, le groupe a évolué vers un son de plus en plus inspiré par les scènes post-punk et coldwave, et peut-être un peu plus pop. Chez Vacarm, nous sommes curieux de voir ce que cela peut donner sur scène – même s’il existe un risque non négligeable d’une prestation 50% capuches et 50% chiante.

Speed Vendredi 28 juin à 15h10 – Warzone

Speed est un groupe hardcore australien en passe de devenir une véritable référence. Avec un premier EP sorti en 2022, « Gang Called Speed » abordant les crimes de haine envers les Asiatiques, le groupe s’est construit une solide réputation de démolisseurs de scènes. Leur passage au Hellfest sera l’occasion de découvrir en live les morceaux de leur premier album « Only One Mode », dont la sortie est attendue pour le 12 juillet.

Polyphia Vendredi 28 juin à 18h35 – Mainstage 1

Polyphia se distingue par ses guitares virtuoses, jouées par Tim Henson et Scott LePage, qui conjuguent des structures non conventionnelles et des rythmes totalement déroutants. En live, Polyphia repousse les limites du rock instrumental dans une véritable démonstration de technicité et de créativité. Le groupe parvient à reproduire ses compositions complexes sur scène avec une précision remarquable, laissant le plus souvent le public sans voix.

Houle – Vendredi 28 juin à 11h05 – Temple

Du black metal au petit déjeuner, pourquoi pas ? Le label LADLO sort le deuxième album du groupe parisien Houle dans quelques jours, et nous sommes curieux de voir ce groupe qui dédie sa musique aux profondeurs marines et au dur labeur des travailleurs de la mer – ce qui change pas mal des profondes forêts et du dur labeur des maquilleurs de corpse paints. On rigole, on rigole, mais ici, on aime bien Houle, qui propose un black metal solide, ambiant mais épique… Bref, si vous êtes branchés blast beats et tremolo picking, Houle est en passe de devenir une des valeurs sûres de la scène européenne, et donc à ne pas manquer.

Sorcerer Dimanche 30 juin à 11h05 – Warzone

A ne pas confondre avec le groupe de doom suédois emmené par Anders Engberg, SORCERER est une formation parisienne de screamo-hardcore dont le dernier album, « Devotion« , est une baffe bien sentie. L’ambition artistique est là, avec un hardcore résolument moderne aux références variées. Les grosses mandales sont au rendez-vous mais savent laisser place à des moments plus atmosphériques. Une belle découverte à faire au lieu d’aller à la messe du dimanche matin.

Heriot Dimanche 30 juin à 11h40 – Valley

Emmené par l’exceptionnelle Debbie Gough, Heriot est un groupe de metalcore britannique extrêmement inventif. Leur musique est une fusion dévastatrice de riffs lourds, de breakdowns puissants et de refrains entraînants, créant une expérience sonore intense et immersive. Avec des paroles engagées et des thèmes explorant la lutte personnelle et la résilience, Heriot parvient à capturer l’essence même du hardcore tout en apportant une touche de modernité. A voir absolument !

Rendez VousDimanche 30 juin à 14h20 – Valley

La scène post-punk française est en plein renouveau, et Rendez-Vous en est l’une des figures de proue. Leur cold wave synthétique est redoutablement efficace pour plomber l’ambiance et nous foutre une de ces angoisses… dans le bon sens du terme, puisque c’est l’effet recherché ! Leur premier album, « Superior State« , sorti en 2018 regorgeait de pépites shoegaze, ils viendront défendre leur nouvel opus « Downcast » au Hellfest !

The Devil’s TradeVendredi 28 juin à 11h40 – Valley

La musique de The Devil’s Trade se caractérise par un mélange unique de dark folk et de doom. Mené par Dávid Makó, la formation intègre des éléments des traditions musicales hongroise, transylvanienne et appalache. Les compositions sont souvent sombres, introspectives et contemplatives, avec des résonances lentes et graves amplifiées par des réverbérations sépulcrales. Frissons assurés.

Drug ChurchDimanche 30 juin à 15h10 – Warzone

Mené par le charismatique chanteur Patrick Kindlon, également connu pour son travail avec Self Defense Family, Drug Church délivre une énergie punk abrasive. Kindlon, avec son style vocal distinctif et ses interactions provocantes avec le public, assure des concerts mémorables. Le groupe a gagné en popularité grâce à ses albums comme « Cheer » (2018) et « Hygiene » (2022) où la dénomination de hardcore « mélodique » prend tout son sens.

GEL dimanche 30 juin à 12h15 – Warzone

GEL vient tout droit du New Jersey pour nous mettre une patate en pleine tronche ! Formé en 2018 comme un projet parallèle du groupe de powerviolence Sick Shit, GEL a entrepris le projet de refaçonner le son du hardcore moderne. Résolument atypique, GEL défendra son premier album « Only Constant » face au public de la Warzone.

7 Weeksvendredi 28 juin à 11h05 – Mainstage 1

7 Weeks ou l’éternel outsider qui parvient systématiquement à embarquer son public en live. Il faut dire que le groupe a pris le parti de l’indépendance depuis longtemps, avec une solide discographie où chaque album est signe d’expérimentation et de renouveau. Après un passage en 2013 et une live session remarquée à l’occasion du Hellfest From Home, nos limougeauds seront de retour cette fois en mainstage.

Frank Carter & The Rattlesnakesdimanche 30 juin à 16h25 – Mainstage 2

Après avoir lancé un circle pit autour de la régie de la War Zone en 2017 (non je n’ai pas dit devant la régie mais bien tout autour) puis avoir déchaîné la fosse de la mainstage en pleine vague de chaleur digne de l’enfer pendant l’édition caniculaire de 2022, notre fidèle serviteur du rock’n’roll aka Frank Carter et ses immanquables Rattlesnakes seront de retour, toujours en mainstage, pour rappeler qu’il n’est toujours pas là pour faire de la figuration. Si le dernier opus (l’excellent Dark Rainbow) est plus posé, nul doute que notre rouquin préféré sera toujours aussi enragé.

Bon festival à tous !

Vous pourriez aussi aimer...

Laissez un commentaire

Le webzine qui fait du bruit
Vacarm.net est un site d'actualité musicale. Chaque jour retrouvez de nouvelles chroniques des dernières sorties d'album, des interviews de vos artistes rock / metal favoris et des live report des meilleurs concerts et festivals français.