fbpx
Vacarm.net
Image default

Interview de Two Trains Left, la 1ère partie d’Anti-Flag : “C’était énorme !”

Maxence, le batteur du jeune groupe de pop-punk français émergent Two Trains Left, a accepté de répondre à quelques questions après leur concert au Gibus le 28 avril 2019, en ouverture des punkers américains d’Anti-Flag.

Merci pour cette demi-heure de scène bien énergique de votre part, c’était top !

Merci à toi d’être venu nous supporter !

Alors, c’était comment d’ouvrir pour Anti-Flag ?!

C’était énorme, beaucoup de pression, mais beaucoup de préparation aussi donc ça l’a fait ! Anti-Flag et Cartel Concerts ont été supers avec nous, c’était une expérience très enrichissante !

Comment avez-vous réussi à décrocher l’opportunité d’ouvrir pour un groupe aussi important sur la scène punk ?

Tout le mérite revient à Tom (basse) qui a vu la date passer sur Facebook. Il n’y avait pas encore de première partie. Il a envoyé un mail à Cartel Concerts qui ont transmis au Gibus et au management d’Anti-Flag, puis la suite tu la connais.

Two Trains Left au Gibus le 28/04/19

D’où vient le nom « Two Trains Left » ?

Alors c’est assez long, mais pour faire court, je prends le train pour venir répéter. Un jour, j’ai raté deux fois de suite mon train pour rentrer chez moi. Il se trouve que c’était les deux derniers de la soirée…

Vous avez eu l’opportunité de travailler avec « Chunk ! No, Captain Chunk ! » pour l’enregistrement de votre EP « Sorry & Pathetic ». Qu’est-ce que cela vous a apporté concrètement ?

Des chansons qui sonnent aussi bien que celles de nos groupes préférés, ils ont vraiment fait un super travail ! De l’enregistrement au mastering, en passant par la production.

Comment décririez-vous votre son/votre style ?

C’est un mélange entre modernes et anciennes influences pop-punk, de Blink-182 à Neck Deep.

Que pensez-vous du pop-punk en France ?

La scène française de pop-punk est en plein « BOOM », c’est vraiment cool, on a fait de superbes rencontres ! Puis ça change tout de pouvoir jouer avec des groupes qui touchent un même public.

Blink, Sum ou Green Day ?

Je pense qu’on a chacun un classement différent pour ces trois groupes (rires).
Mais pour nous tous, la première place revient à Blink-182.

Two Trains Left au Gibus le 28/04/19

Ça ne doit pas être facile de remplacer un vocaliste qui décide de partir du groupe, surtout depuis votre récente montée de popularité. Comment le départ de Lya a-t-il influencé votre manière de produire ou de jouer ? Jouez-vous encore Same Old Words ?

Ça a été une période très compliquée, on avait pas mal de concerts qui arrivaient rapidement et il fallait assurer car c’était les plus importants depuis la création du groupe. Anti-Flag c’était notre premier concert avec Julien, notre nouveau guitariste. On l’a contacté moins d’un mois avant le concert, c’est peu pour apprendre toutes nos chansons. Mais il a remonté le défi… Et il a assuré ! C’est très récent et donc il est un peu tôt pour répondre à la question. On ne joue plus Same Old Words.

Travaillez-vous ou étudiez-vous à côté ? A quelle fréquence répétez-vous ?

Tom fait des études de son, Julien travaille à Disneyland, je passe mon bac cette année et Dimitri donne des cours de guitare. Pour les répétitions, ça dépend de notre actualité. Pour préparer ce concert c’était presque tous les jours, mais la plupart du temps, une fois par semaine.

Avez-vous d’autres passions en dehors de la musique ?

Je pense qu’après la musique, notre passion commune c’est le cinéma et les séries !

Des nouveautés de prévu pour 2019 ? Des dates à l’international peut-être ?

Il est fort probable que des nouveaux singles sortent prochainement. En attendant, on essaie de faire le plus de dates possibles ! Pour le moment, les prochaines sont en France aux 24h de l’INSA à Lyon le 18 mai, et en première partie de Story Untold et Between You And Me au Backstage le 20 mai. Mais des dates à l’international ne sauraient tarder !

Pour finir, une anecdote à raconter en lien avec un concert ou avec le groupe en général ?

Je lance des backing tracks depuis le Macbook de Dimitri (dont le clavier ne fonctionne plus). Du coup j’utilise un clavier Bluetooth. Avant les balances de notre dernier concert, j’ai désactivé le Bluetooth du Mac pour économiser la batterie. Donc évidemment, impossible de le déverrouiller pour lancer les tracks et faire la balance avec ! Tom est parti à la Fnac la plus proche, il avait encore ses ears sur ses oreilles, il a pris le premier clavier USB qui venait, et il est revenu complètement épuisé ! Il me passe le clavier pour que je vérifie que tout marche bien. C’est là que j’ai vu que c’était un clavier gamer, sans doute le plus cher du rayon…

Mais bon au final on a pu offrir un bon set aux personnes venues nous voir, on est prêt à tout pour ça, c’est toujours le plus important pour nous !

Bonne chance pour la suite !

Crédit photo : Sebastian Ervi

Vous pourriez aussi aimer...

Laissez un commentaire

Le webzine qui fait du bruit
Vacarm.net est un site d'actualité musicale. Chaque jour retrouvez de nouvelles chroniques des dernières sorties d'album, des interviews de vos artistes rock / metal favoris et des live report des meilleurs concerts et festivals français.