fbpx
Vacarm.net
Image default

Festival Mythos 2013

 

Le festival Mythos a fait carton plein cette année ! C’est plus de 35.000 spectateurs qui ont fréquenté cette 17ème édition, comme nous l’annonce fièrement Maël Le Goff, directeur général et artistique du festival, lors de la conférence bilan du festival. Soit 4.000 personnes de plus qu’en 2012. Rajoutez à ça un météo qui a été un “véritable coup de bol” (et on ne le contredira pas là dessus), et vous voilà avec une édition qui a tout d’un véritable succès. Retour sur un week-end haut en couleurs.

Calico Jeudi 18 Avril.

Nous débutons le festival sur le concert de Calico, groupe que nous avions par ailleurs interviewé le lundi précédant leur passage au 4Bis (et que vous pouvez retrouver ici).

La salle n’est pas très grande mais bien remplie, et convient à merveille au caractère intimiste de la musique que nous offre Calico. L’ambiance est familiale et les cinq acolytes de Calico profitent de l’atmosphère confidentielle pour nous faire profiter de leur pop-rock engagée, tirant avantage des lumières tamisées pour discuter chaleureusement avec le public qui lui répond avec un plaisir évident.

Jean-Marie, frontman de Calico, n’a pas la langue dans sa poche et c’est tant mieux, il confirme la place du groupe dans la programmation de ce festival. Un concert parfait en ce début de week-end qui s’annonce chargé.

 

La femme

Vendredi 19 Avril

Notre choix pour la soirée du vendredi s’est porté vers la carte blanche donnée à La Femme par le festival pour une programmation dans la salle de l’Antipode de Rennes.

La soirée débute avec un concert des locaux de Sudden Death of Stars, pour un show d’une petite heure de rock psychédélique, qui nous font remonter pour un voyage dans les années 1970. Un instant, si l’on ferme les yeux, nous nous croirions presque à Woodstock, devant un concert de Jefferson Airplane, la sitar en prime. Un très bon moment musical et une très belle découverte.

Le voyage s’en suit avec Bon Voyage (désolé pour le jeu de mots), quator électrique et électronique, à bord duquel nous partons en excursion pour un parcours analogique accompagné de synthétiseurs tout droit venus des années 80.

La soirée avait été annoncée complète et nous pouvons le constater alors que débute le concert de La Femme. Le public est littéralement galvanisé par ce groupe électrique de pop/rock/électro qui prend sur scène de véritable allures de punk-rock old-school croisant la route d’une rave party. Le public adore et on partage son enthousiasme. La Femme s’accompagne d’artiste de cabaret, donnant au concert un côté music-hall post-moderne. Un instant, Paris 1930 rencontre les années 2010, pour le meilleur, pas pour le pire.

Une superbe soirée dont l’Antipode et le Festival Mythos peuvent être fiers.

 

ambiance 2Samedi 20 Avril

Nous arrivons sur les lieux du festival le samedi en milieu d’après-midi pour quelques interviews et la première constatation que nous pouvons faire est que la météo est toujours au rendez-vous, et a signé pour offrir au festival un grand soleil tout le week-end. De quoi donner envie de se balader dans le festival et de découvrir les superbes structures que sont les Magic Mirrors.

Les festivaliers ont envahi la terrasse du festival pour profiter de ce début de printemps rennais qui commençait à se faire quelque peu attendre.

Premiers interviews de la journée : Lescop (ici) et Fauve (ici).

 

Premier concert de la journée : Lescop. lescopsmall

Il fait chaud sous les Magic Mirrors malgré les fenêtres ouvertes mais la pop-noire de Lescop trouve parfaitement sa place et son public.

Mathieu Lescop assure le show et les spectateurs semblent ravis de l’entendre jouer ses titres phares : “Tokyo la nuit”, “La nuit américaine” ou encore son plus connu “La forêt”.

Les Rennais ont boudé l’apéritif pour venir déguster Lescop, et ils en sont repartis bien satisfaits.

Suite du programme : Interview de Christine (à retrouver ici).

Nous partons manger un morceau avant de continuer la soirée.

3 points de suspensionIl faut l’avouer, ce n’est pas forcément dans nos habitudes, mais nous avons choisi d’assister à un spectacle de théâtre. Il aurait été dommage de ne pas le faire, d’une pour la couverture d’un festival d’arts de la parole, mais également car nous aurions raté le superbe spectacle intitulé “La Grande Saga de la Françafrique”, proposé par Les 3 Points de Suspension.

Un super spectacle d’une heure trente d’un one-man-show théâtral durant lequel l’artiste retrace avec humour l’histoire des relations européano-africaine durant la Vème république.

Une petite pause théâtrale que l’on apprécie, avant le retour des concerts de la soirée Magic Mirrors Picture Show.

La soirée reprend de plus belle avec l’arrivée sur scène de Fauve.

fauveGroupe montant en plein dans le creux de la vague, nous comprenons rapidement pourquoi : déjà bluffés par leurs enregistrements studios, le groupe met une véritable claque au public présent ce soir là. “C’est la première fois qu’on joue devant un aussi grand public” nous annonce le chanteur “ça fait super plaisir, on est trop contents d’être là”. Et le public lui rend bien. Un grand moment musical, qui peut être qualifié, sans trop s’avancer, comme le coup de coeur de cette édition pour un bon nombre de festivaliers et de professionnels présents ce soir là. “Un grand moment d’esprit Mythos” nous confiera plus tard Sandrine Debray-Breton, présidente de l’association Paroles Traverses, “le chanteur a véritablement renversé la salle par l’émotion”. Oui, nous voulons bien la croire.

À peine le temps de nous remettre de nos émotions récentes que débute le Cabaret Freaks.

Cabaret FreaksCabaret burlesque réunissant nombreux arts du cirque revisités à la sauce steam-punk, le Cabaret Freaks regroupe une équipe d’effeuilleuses, de jongleurs, de cracheurs de feu, et autres, le tout présenté par d’étranges religieux, et mis en musique par un dj servant un mélange d’électro, de techno et de dubstep.

Les portes du Thabor s’ouvrent et débute la fin du festival, par “La nuit vous appartient”.

On retrouve pour finir la soirée les deux français de Christine, qui viennent servir un live électro accompagné de chouettes visuels, le tout venant terminer les genoux des festivaliers encore debout et qui commencent à envahir en nombre les Magic Mirrors.

 

Bref, une superbe édition, avec une programmation de qualité (félicitations aux programmateurs qui ont su flairer les futurs grands de la scène française), accompagnée d’un temps magnifique, d’une ambiance agréable et d’un décor de folie

Un sans faute pour le festival, qui peut se féliciter de faire partie des poids-lourds de la scène culturelle bretonne, et même nationale.

À l’année prochaine !

 

Merci à toute l’équipe de Mythos pour son accueil et sa sympathie, merci aux artistes pour nous avoir accordé des interviews, et merci tout particulièrement à Morgane pour avoir permis cette collaboration.

Crédit Photos : Laetitia Portier pour Vacarm.net

Vous pourriez aussi aimer...

Laissez un commentaire

Le webzine qui fait du bruit
Vacarm.net est un site d'actualité musicale. Chaque jour retrouvez de nouvelles chroniques des dernières sorties d'album, des interviews de vos artistes rock / metal favoris et des live report des meilleurs concerts et festivals français.