fbpx
Vacarm.net
Image default

Arm : Codé

Arm est et restera en marge de la scène rap française. Artiste de l’ombre, artisan à l’ancienne et amoureux de l’art sans compromis, Arm évolue loin du bling-bling et du star-system, quitte à se priver de certaines parts de marché. L’artiste aura longtemps donné corps à Psykick Lyrikah, entité dont il restera l’unique constante et qui s’effacera presque naturellement au profit de prods désormais publiées sous son nom propre. Avec son dixième album, Codé, Arm s’affranchit définitivement de toutes barrières et livre une sombre pépite de musique urbaine. Neuf titres, une petite quarantaine de minutes d’émotions brutes, mélancoliques et parfois presque terrassantes.

Codé est de ces disques dans lesquels on s’abandonne. De préférence de nuit et le casque vissé sur les oreilles. Inutile de tourner autour du pot : rarement le rap n’aura donné naissance à une ?uvre à ce point hypnotisante. Arm déroule ici une noirceur sonore vénéneuse, reflet quasi-désespéré de l’époque et de ses désordres. Les claviers old-school déroulent des résonances stratosphériques sur des beats mid-tempos, striant des ambiances menaçantes qui se craquellent à l’occasion de percées positives. Des respirations salvatrices qui permettent malgré tout de percevoir de l’espoir derrière la teneur très sombre de l’album. S’il peut greffer de la lumière de ci et là, Arm reste globalement plus à l’aise avec les déambulations musicales nocturnes. La musique d’Arm capture c?ur et âme. On y revient de manière addictive, sans jamais parvenir à rattacher son approche à un genre ou artiste / groupe de référence. Le disque est à ce point immersif que l’on ressort presque éreinté des premières écoutes.

Arm est seul. Aux manettes, à l’écriture, dans son monde. Abstract hip-hop ? Trap ? Electro-rap ? Un peu de tout ça. Le musicien est entier, authentique. Certains morceaux n’affichent à ce titre presque aucun repaire conventionnel. Les notions de couplet / refrain s’effacent ici au profit de contrastes vertigineux, d’ambiances cinématographiques, d’images musicales. Codé est une expérience. Arm semble fonctionner à l’instinct, qu’il s’agisse de ses constructions comme de ses textes. Ces derniers sont à ce titres extrêmement personnels mais parfois cryptés. Une véritable force. Chacun restera libre des les interpréter à sa manière, de les rattacher à ses expériences de la vie. « Écrire la ville, encore, la nuit, toujours, mais aussi les liens, la famille, l’amour » : Codé transpire les obsessions de l’artiste, parfois intellectualisées, toujours articulées avec poésie. Superbe.

Arm annonce dans la pièce maîtresse de l’album – « On a », morceau judicieusement disposé à mi-parcours – « je suis dans le bon chemin, celui que j’ai choisi ». C’est définitivement le cas. Les amateurs de rap puissant et profond saurons aisément reconnaître l’hallucinante richesse d’écriture et de composition de ce dixième disque. Chef d’oeuvre.

Vous pourriez aussi aimer...

Laissez un commentaire

Le webzine qui fait du bruit
Vacarm.net est un site d'actualité musicale. Chaque jour retrouvez de nouvelles chroniques des dernières sorties d'album, des interviews de vos artistes rock / metal favoris et des live report des meilleurs concerts et festivals français.