Vacarm.net
Image default

Rendez-Vous – Superior State

Tous les deux ans, Rendez-vous témoigne de sa hargne hypnotisante en retournant en studio. Après deux EPs, d’abord un cinq titres éponyme (2014) puis le poignant “Distance” (2016) où le quatuor parisien hurlait un ravageur “Euroshima”, Rendez-Vous a pris son temps pour peaufiner son style, et atteindre sa pleine maturité, rudement acquise au long de tournées fleuves, et grâce à quelques succès sur les planches des festivals (Rock en Seine, La Route du Rock…). Aussi, le recrutement de Guillaume Rottier (Quetzal Snakes / Holy Gray) derrière les fûts leur révèle de nouveaux horizons. Devenu quintet, Rendez-Vous nous livre aujourd’hui “Superior State”, un premier album prometteur qui vous fera frémir pour ses ambiances cold-wave / post-punk.

Bienvenue dans un univers synthétique où le rock le plus ravageur s’invite au milieu du dancefloor. Mains dans les poches, rentrez la tête dans vos épaules, et commencez à dodeliner en savourant l’agitation ambiante : Rendez-Vous fait monter la température au rythme de ses singles. L’album débute sur “Double Zero”, un morceau puissant, où Francis Mallari derrière son micro, acharné et un brin nihiliste, se fait volontairement provocateur, tandis que les guitares et synthés nous plongent dans une ambiance profondément sombre. “Sentimental Animal” est l’une des pièces maîtresses de cet album, en se déployant dans la longueur sur le ronflement d’une basse, aux cordes lourdement claquées, et aux guitares tiraillant l’auditeur de toutes parts. Le résultat est nerveusement sautillant, comme s’il existait une urgence à nos mouvements. Plus rock, “Superior State” est clairement le morceau qui devrait séduire le public pour ses guitares et synthés imparables. Rendez-Vous nous livre ici, sa composition la plus aboutie et la plus “easy listening”, au puissant pouvoir mélodique, qui s’achève dans un final grunge, près à sombrer dans le chaos et la destruction des instruments.

Bien que Rendez-Vous conserve sa teinte new wave / cold wave avec des titres comme “Middle Class” ou “Lakes”, qui s’inscrivent dans la droite ligne de ses précédentes productions, l’arrivée de Guillaume Rottier offre de nouvelles perspectives à la formation parisienne. Ainsi, la nouvelle mouture révèle une inspiration shoegaze plus assumée, sur “Last Stop”, par exemple, et déploie des ambiances moins artificielles où la caisse claire claque (“Crisis”) jusqu’à devenir franchement punk (“Paralyzed”), voire deathrock (“Exuviae”). Au final, “Superior State” est un album solide et une belle découverte d’automne.

.: Tracklist :.
1. Double Zero
2. Paralyzed
3. Sentimental Animal
4. Last Stop
5. Superior State
6. Crisis
7. Middle Class
8. Lakes
9. Exuviae
10. Order of Baël

 

Vous pourriez aussi aimer...

Laissez un commentaire

Le webzine qui fait du bruit
Vacarm.net est un site d'actualité musicale. Chaque jour retrouvez de nouvelles chroniques des dernières sorties d'album, des interviews de vos artistes rock / metal favoris et des live report des meilleurs concerts et festivals français.