fbpx
Vacarm.net
Image default

The Sheepdogs + Parlor Snakes – La Flèche d’Or (Avril 2013)

Un concert digne de « Retour vers le Futur » du rock s’est déroulé à la Flèche d’Or ce soir : un véritable revival des années 70’s avec The Sheepdogs et une découverte musicale, Parlor Snakes en première partie. Ce dernier, groupe franco-américain, est menée par une tempête blonde, Eugénie. Son énergie, son déhanché sulfureux et ses gestes sensuels transposent l’énorme potentiel du groupe : un électro-rock dynamité entre The Raveonettes et Blondie. Lookés façon « chic 70’s », leurs allures de mômes du 16ème cachent en réalité des vrais « Kids » du rock bien décidé à en démordre avec la concurrence en France avec un premier album sorti en 2012 Let’s get gone.

Si Parlor Snakes a su faire revivre en nous le côté disco des années 1970’s, on lâche totalement les paillettes et les talons pour revenir à un rock originel avec les canadiens de The Sheepdogs. Ils s’avancent de manière non chalante vêtus de leurs chemises à carreaux ou à flanelles et de tshirts rayés trop courts devant un public aussi enthousiaste qu’éberlué. Loin d’être un simple effet visuel, leur look “baba cool” fait basculer l’audience dans le temps et dans l’espace.

Sheepdogs2

Après les premières notes, nous avons la sensation que ce groupe était sur une des scènes sauvages de Woodstock dans un univers parallèle. Ils sont tombés dans une faille temporelle après un glissement sur le « green » pour se retrouver miraculeusement sur la scène de la Flèche d’Or.

Sheepdogs1

Oscillant entre blues et rock, The Sheepdogs fait vibrer son public avec des riffs qui swinguent sans prétention extraient de leur dernier album éponyme The Sheepdogs (2012) ou bien encore de Learn and Burn (2010) . Un rock pur sans fioritures, ni arrangements, ni effets 2.0. Et pourtant le son est nickel, vibrant, originel (et non original parce que la musique semble sortir du jardin d’Eden rock). Les titres comme « I need help », « Ewan Blues », « I Don’t Know »,« Feeling Good » et « Who » nous donnent la chair de poule, un orgasme de rock’n’roll porté par le coffre vocal impressionnant d’Ewan. Au rappel, The Sheepdogs rejoint la scène presque surpris par l’acclamation du public. Après un bref « How Late, How Long », The Sheepdogs rejoint les coulisses et sa Mystery Machine. La plupart d’entre nous n’étaient pas à Woodstock, ou balbutiaient en couches culottes, mais ce soir nous étions à la Flèche d’or, Nom de Zeus !

Crédits photos: Peggy Cremin

Vous pourriez aussi aimer...

1 commentaire

Vacarm.net | Les meilleurs albums de l’année 2013 26 décembre 2013 at 12 h 03 min

[…] Clutch (La Maroquinerie) Karnivool (Boule Noire) Narrow Terence à l’Eglise Saint Eustache The Sheepdogs + Parlor Snakes (La Flèche d’Or) …et tant […]

Répondre

Laissez un commentaire

Le webzine qui fait du bruit
Vacarm.net est un site d'actualité musicale. Chaque jour retrouvez de nouvelles chroniques des dernières sorties d'album, des interviews de vos artistes rock / metal favoris et des live report des meilleurs concerts et festivals français.