fbpx
Vacarm.net
Image default

Live Report – Kalune (+ HYL + Boucan) au Métronum le 11 décembre 2019

Je viens régulièrement au Métronum pour leurs soirées Metal. Pourtant ce soir point de chant guttural au programme. Non ! Place à un univers différent, un monde où le poids des mots importe plus que la longueur des solo de guitares : le Rap !

HYL : Trois rappeurs pour trois univers différents, tel est le concept de ce groupe. Tandis que l’homme aux platines lance les séquences : Interrogation, Exclamation et Suspension prennent le micro à tour de rôle mais jamais en même temps. Évidemment puisqu’on le comprend très vite, HYL est avant tout le projet d’un seul rappeur.

Véritable caméléon aux personnalités multiples tantôt poète réservé lorsqu’il nous interprète le morceau qui lui a fait remporté le prix Claude Nougaro, tantôt festif lorsqu’il fait danser le Métronum et parfois bête de scène monté sur ressort lorsqu’il enchaîne les rimes à des vitesses vertigineuses. Bien plus qu’un exercice de style, chacun de ces personnages est le prétexte idéal pour nous dévoiler l’étendue de son talent sans auto-tune comme il se plaît à le revendiquer. Affaire à suivre bien sûr.

Galerie complète


KALUNE : Tête d’affiche de la soirée, Kalune débarque sur scène accompagné de sa “sista” au violon et d’un acolyte multi-instrumentiste venu spécialement ce soir (Mélodica, accordéon ou encore ukulélé). L’artiste pose le décor dès le premier morceau avec Le mal de terre évoquant les conséquences de l’activité humaine sur notre planète et même si il a parfaitement conscience de démarrer par l’un de ses titres les plus glauques, il est primordial pour lui de rappeler que 200 espèces disparaissent chaque jour dans l’indifférence tandis que certaines études scientifiques annonce +7° d’ici 2100 ! Beaucoup de morceaux sont ainsi très engagés et le public présent ce soir ne s’y est pas trompé. Bon nombre de personnes de la “résistance” (figures écologistes et/ou gilets jaunes Toulousaines) sont reconnues par Kalune.

Le moment le plus intense de la soirée fut sans aucun doute l’interprétation du morceau Cannelle. “Une grande Dame dont le corps est exposé au muséum d’histoire naturelle de Toulouse” nous apprend-on. Cette Dame, il s’agit de celui de Cannelle : dernière ourse pyrénéenne tuée par un chasseur en 2004. Les chœurs du morceau de l’album sont ainsi repris ce soir par le public. Émotion au rendez-vous.

Chacun des morceaux de l’artiste est engagé à sa manière et entre deux titres le rappeur se plaît à vérifier l’attention de son public. “Avec vous les filles il y a toujours des mais !”. Évidemment le public réagit au quart de tour, objectif du chanteur atteint : faire réagir ! L’artiste enchaîne avec l’approprié La peur des mais, morceau acapella aux jeux de mots innombrables. Pourtant tout n’est pas noir dans son univers puisque Invincibles ou Aimez-vous apportent des tonalités positives et joyeuses au cours de ce set engagé.

Débuté avec son précédent groupe Les Gueules de Wab, Kalune poursuit son chemin en semant les graines de l’écologie et de la prise de conscience au travers de ses chansons.

Setlist Kalune au Metronum le 11 décembre 2019 :
Le mal de terre
On recrute
Lila
Cannelle
De passage
Les fleurs de la résistance
La peur des mais (Acapella)
Lâcher prise
Je suis fou
Rien ne m’appartient
Invincibles
Merci à la vie
Aimez-vous

Galerie complète


BOUCAN : Après ce moment intense, c’est le groupe Boucan qui vient conclure la soirée. Violoncelle, trompette ou encore un coquillage sont les instruments de ce trio aux compositions envoûtantes. Un plaisir qui s’apprécie en live et en photos !

Galerie complète

Vous pourriez aussi aimer...

Laissez un commentaire

Le webzine qui fait du bruit
Vacarm.net est un site d'actualité musicale. Chaque jour retrouvez de nouvelles chroniques des dernières sorties d'album, des interviews de vos artistes rock / metal favoris et des live report des meilleurs concerts et festivals français.