fbpx
Vacarm.net
Image default

#Trans2014 : Les 10 concerts qui ont marqué nos Transmusicales

2014, une année de nouveau pleine de succès pour les Transmusicales de Rennes. Devenu LE festival incontournable de l’hiver, la saison n’a pourtant pas refroidi les 64.000 participants (dont 31150 au parc expo), venus faire honneur à la démente programmation de cette 36ème édition. Parmi les 99 groupes présents, forcément, nous avons eu nos coups de coeur. Voici les groupes qui ont marqués nos Trans 2014.

1. Rone

Il était presque évident que le français allait faire partie de nos coups de coeur, tant notre intérêt pour l’artiste s’étend maintenant sur le long terme. Cependant, s’inscrivant dans la liste des artistes choisissant les Transmusicales comme plateforme de test pour leur nouveau live, Rone devait se montrer à la hauteur. Préparant une nouvelle tournée accompagnant un nouvel album à venir en février, l’artiste s’est montré à la hauteur de toutes les espérances, avec un show tout bonnement bluffant. Et il y en avait pour les oreilles comme pour les yeux. Mélangeant à la fois des titres qui ont fait son succès à des succès à venir, Rone a livré un set bluffant devant un parc expo bondé. À voir et à revoir !

2. N’To

Cette année, la Green Room avait fait peau neuve ! Ayant réinvesti le hall 4, la nouvelle salle fait désormais plus de 700m2 pour accueillir les découvertes toutes plus pointues les unes que les autres. C’est donc avec un grand plaisir que nous avons posé nos oreilles sur N’To, un marseillais prometteur qui nous a délivré un set techno efficace, devant un public survolté.

3. The Ringo Jets

Dans notre top 3, pas que des français, et pas que de la techno ! The Ringo Jets, trio turc venu servir aux Tansmusicales leurs riffs saturés, ont conquis sans mal un festival à la recherche de bonne musique. Aux croisements d’un rock brut et d’un blues énervé, le groupe a ravi les grunges qui continuent de sommeiller en nous. À revoir ci-dessous :

 

4. Grand Blanc

Parce qu’en vrai, nous sommes des grands fans de cold et de new wave, même si parfois, on essaie de le cacher, cela n’a pas tenu longtemps devant la pop froide des français de Grand Blanc. Les lorrains servent une cold wave chantée en français qui fait chaud au coeur (si vous nous passez le jeu de mots), dans un froid ambiant très opportun (il était tôt, le hall ne s’était pas encore blindé), pour un résultat qui ne nous a pas laissés indifférents. On adore.

5. Den Sorte Skole

“Vous allez voir, ce sont les nouveaux Kraftwerk”, nous avait-on dit. La barre était tout de même haute, mais le duo danois a répondu présent haut la main. Un show aussi incroyable visuellement que musicalement, où tout est taillé sur mesure : des visuels en 3D à couper le souffle, un son travaillé au centimètre près, au croisement d’une techno d’avant garde et d’une IDM pointue. On en prend plein la vue, et plein les oreilles.

 

Une photo publiée par Webzine Vacarm (@vacarm) le

6. Ten Walls  Faire la fermeture d’un grand hall un soir des Transmusicales n’est jamais mince affaire. Heureusement, la tâche est toujours confiée à des artistes techno de qualité. Cette année, c’était à Ten Walls de s’y coller, et autant dire que l’artiste nous a livré un set techno parfait, qui a eu raison de nos genoux et de la température, et a permis de fermer le hall 9 en beauté, même si c’est à reculons que nous l’avons quitté. 7. Wife Pour tout vous avouer, cela ne nous était jamais arrivé d’aller en club en plein milieu d’après-midi. Mais les Trans sont toujours là pour nous faire vivre de nouvelles expériences, c’est pour ça que lorsque nous avons eu l’occasion d’aller trainer nos pieds à l’Ubu le samedi à 16.30, nous n’avons pas hésité une seconde. Et nous ne regrettons pas, puisque nous avons pu déguster Wife, un Irlandais, ancien chanteur de black métal, qui nous a offert une pop aérienne envoutante, presque surréaliste et intemporelle.   

Une photo publiée par Webzine Vacarm (@vacarm) le

8. Too Many Zooz

Ah, Too Many Zooz. C’est deux fois en deux jours que nous les avons croisé, une fois au coin pro, et une fois sur scène. Et deux fois pour une excellente surprise ! Ce trio de “Brass house”, comme ils se définissent, livrent un set plein d’énergie et de bonne humeur, à coup de sonorités sax, percussion et trompette, devant un public bondé à chaque fois. Croisons les doigts pour qu’ils reviennent très bientôt !

9. Compact Disk Dummies

On avait adoré sur album, le live était du même niveau ! Un duo de jeune belges flamands qui ont offert à Rennes un livre d’électrorock à mi chemin entre Goose et Soulwax. Un hall 3 en feu !

10. DBFC

Last but not least, DBFC ont livré au hall 8 un set mêlant la force de l’électro club, l’énergie du rock et la fraîcheur de la pop. Un recette qui marche, et qui continue de faire ses preuves.

Vous pourriez aussi aimer...

Laissez un commentaire

Le webzine qui fait du bruit
Vacarm.net est un site d'actualité musicale. Chaque jour retrouvez de nouvelles chroniques des dernières sorties d'album, des interviews de vos artistes rock / metal favoris et des live report des meilleurs concerts et festivals français.