fbpx
Vacarm.net
Image default

Last Train – The Big Picture

De passer d’espoir du rock à valeur sûre, il n’y a qu’un pas. Après un premier long effort “Weathering” en 2017, salué par la critique, Last Train se devait de transformer l’essai. Alors, simple sensation rock éphémère ou véritable groupe parti pour s’installer durablement ? Weathering avait de la qualité à revendre, très influencé par le rock anglais, le disque faisait office de présentation d’un groupe encore adolescent explorant plusieurs directions (pop anglaise, rock énervé et morceaux plus introspectifs). Très affirmé mais complètement éparpillé dans la structure de l’album, le sentiment d’un album “collection de titre de jeunesse” se faisait ressentir.

Pour l’enregistrement de “The Big Picture”, le groupe des quatre Alsaciens maintenant Lyonnais, a fait le choix de s’exiler dans un studio perdu au milieu de la mer : l’Ocean Sound Recordings. Sur la même base que leur précédent effort, Last Train a pu enregistrer l’intégralité de ses prises en condition live. Complètement en autarcie avec leur fidèle ingé son, TBP a pu clairement profiter de l’ambiance des lieux. Des journées d’ensoleillement réduites à une poignée d’heures et de grands espaces du à la position géographique des lieux. Les 10 morceaux sont imprégnés de cette atmosphère mélancolique à fleur de peau. La production de haute volée offre un écrin de velours idéal à cet album.

Si le rock est toujours présent, c’est pour mieux vous éclater au visage. All Alone, premier morceau du disque, l’ouvre superbement avec cette montée en puissance à la force tranquille et inarrêtable. Un certain nombre de morceaux est ainsi basé sur ce schéma dont le groupe expérimente la formule tout au long de ces 57 minutes.
Le meilleur exemple étant le morceau éponyme de l’album, d’une durée de 10 minutes. Les quatres amis poussent ici le concept au maximum avec toujours, cette très longue ascension allant crescendo pour atteindre un final digne des plus belles tempêtes électrique, le tout magnifié par les cordes de l’Orchestre symphonique de Mulhouse donnant incontestablement un côté cinématographique à l’oeuvre. Les musiciens savent nous donner la chair de poule et le chanteur, à la voix éraillée, ne ménage pas ses efforts pour émouvoir les plus écorchés d’entre nous.

Les “rockeurs” veulent montrer qu’ils ont fait évoluer leurs compositions. Chaque note est nécessaire, rien n’est superflu. Lorsque les guitares explosent ce n’est jamais gratuit. Le groupe alterne moment de grâce et explosion de riffs électriques pour mieux prendre à revers l’auditeur. Afin de présenter cette évolution artistique, Last Train a fait le choix pertinent d’une ballade en premier single avec “The Idea Of Someone”, puis en second single un pur concentré de rock’n’roll décomplexé quasi indus (“Disappointed”). Enfin, c’est avec “The Big Picture”, parfaite symbiose de ses deux ambiances némésis, que s’est achevée cette trilogie des singles.

Last Train, n’en finit plus de s’affirmer. Le son du groupe, tout comme son style, ont clairement dépassé le cadre d’un groupe de rock lambda. Une envie d’en découdre qu’ils les ont poussé à s’autogérer en créant leur propre agence de tournée “Cold Fame Booking” et maintenant leur propre festival à Lyon “La messe de nuit” mettant en valeur les groupes de rock jouant sans ordinateurs. Nous serions tentés de dire que Last Train va devenir un grand groupe mais inutile de se mentir, il l’est clairement déjà.

.: Tracklist :.

  1. All Alone
  2. Scars
  3. On Our Knews
  4. I Only Bet On Myself
  5. The Idea Of Someone
  6. Disappointed
  7. Tired Since 1994
  8. Right Where We Belong
  9. A Step Further Down
  10. The Big Picture

Vous pourriez aussi aimer...

Laissez un commentaire

Le webzine qui fait du bruit
Vacarm.net est un site d'actualité musicale. Chaque jour retrouvez de nouvelles chroniques des dernières sorties d'album, des interviews de vos artistes rock / metal favoris et des live report des meilleurs concerts et festivals français.