Vacarm.net
Image default

Cuvée de Vacarm – Les Albums Les Plus Corsés – Octobre 2018

Octobre a été un excellent cru pour les vendanges musicales. Chaleureux, gras et charnus, ces quelques millésimes se savourent sans façon, à grandes lampées dégoulinantes de décibels. Cul sec les amis, c’est notre tournée !

Racetraitor – 2042

L’amateur de hardcore punk extrême risque fortement d’oublier tout ce qu’il a pu écouter en 2018 avec ce nouvel album de Racetraitor. Les mots manquent, tant 2042 est un maelström happant l’auditeur dans la violence de ses tourbillons sonores, lequel n’a d’autres choix que se laisser entraîner vers les ténèbres des abysses. En dire plus serait superflu, mieux vaut y replonger. Le comeback bienvenu d’un groupe qu’on croyait perdu sous les flots.
Paru le 12/10/18 chez Good Fight Music.

.: Tracklist :.
1.Three Minutes Of Hate
2.The Lion And The Lamb
3.BLK XMAS
4.By The Time I Get To Pennsylvannia
5.Aylanoor
6.Cataclysm
7.The Cult Of Eschatology
8.Unhinged
9.The Universal Corrective Map Of The World
10.Rooz Va Aftab

 

Mass Hysteria – Maniac


Nouvel acte, retrouver toute ma niaque” ne sont pas des paroles en l’air : les Mass Hysteria n’avaient pas été aussi vénères depuis Contraddiction. Les influences sont nettes : tandis que Reprendre Mes Esprits et Partager Nos Ombres crachent des riffs rappelant les débuts de Slipknot, Ma Niaque s’inspire largement de Slayer. Pas de plagiat pour autant : les samples, et surtout le chant de Mouss Kelai, inimitable, hargneux et déterminé, demeurent de forts signes distinctifs. ‘“Jusqu’au-boutiste en pleine mutation”, le collectif se fait virulent dans ses écrits : “Pour chaque président élu, c’est le même bordel…En plus d’être cocus, on paie la chambre d’hôtel”. La plupart des concerts à venir sont sold out, récompense amplement méritée pour Maniac qui rappelle que la langue française n’est pas un handicap dans le metal, pour qui sait la manier.
Paru le 26/10/18 chez Verycords.

.: Tracklist :.
1.Reprendre mes esprits
2.Ma niaque
3.Partager nos ombres
4.L’antre ciel ether
5.Chaman acide
6.Se bruler sûrement
7.Nerf de boeuf
8.Arômes complexes
9.Derrière la foudre
10.We Came to Hold Up Your Mind

 

Cloud Nothings – Last Building Burning


Moins de 2 ans après Life Without Sound, les très réguliers Cloud Nothings reviennent pour un album sauvage, toutes griffes dehors. Dylan Baldi, le chanteur guitariste délivre une performance déchaînée, et ne peut contenir ses rugissements, même dans un titre mid-tempo comme So Right So Clean. Les guitaristes sont tout aussi frénétiques et lacèrent furieusement leurs instruments. La section rythmique est fébrile, excessive, délivrant des coups de pattes rageurs. Ces 8 titres se dévorent d’une bouchée. Le long break instrumental de Dissolution reste tendu comme un fauve à l’affût, jusqu’à l’attaque finale. Si ce type de plan est une spécialité bien connue des Clevelandais, ils n’hésitent pas à pousser la bête dans ses retranchements. Avec Last Building Burning, Cloud Nothings se taille la part du lion.
Paru le 19/10/18 chez Wichita-Recordings.

.: Tracklist :.
1.On An Edge
2.Leave Him Now
3.In Shame
4.Offer An End
5.The Echo of the World
6.Dissolution
7.So Right So Clean
8.Another Way Of Life

 

 

Behemoth – I Loved You at Your Darkest


11e album pour les vétérans polonais de Behemoth (black/death metal), assez proche du précédent opus The Satanist. Des passages en son clair (Havohej Pantocrator), des tempos lents parfois (Bartzabel), et pas mal de choeurs sur les refrains (God=Dog ou Sabbath Mater). Pour sûr, le groupe n’oublie pas la brutalité, les passages rapides et agressifs (Wolves Ov Siberia, Angelvs XIII). La voix du chanteur leader Nergal se rapproche de plus en plus d’un chant rageur, limite “thrasheu” à la Max Cavalera, ajoutant une dose d’humanité à un style parfois monocorde. Pour le reste, l’inspiration est là, I Loved You at Your Darkest s’écoute sans lassitude. Dans ses textes, Behemoth n’en finit pas de rejeter le créateur, comme pour s’attirer les grâces de son voisin du dessous : la messe noire est dite !
Paru le 05/10/18 chez EVP Recordings.

.: Tracklist :.
1.Solve (Intro)
2.Wolves ov Siberia
3.God = Dog
4.Ecclesia Diabolkica Catholica
5.Bartzabel
6.If Crucifixion Was Not Enough
7.Angelvs XIII
8.Sabbath Mater
9.Havohej Pantocrator
10.ROM 5:8
11.We Are The Next 1000 Years
12.Coagula (Outro)

 

Final Breath – Of Death and Sin


Depuis 25 ans Final Breath délivre sa bonne parole, celle d’un thrash metal costaud, puisant sa brutalité dans divers courants : death, black, voire heavy, étant donné les nombreux solos de guitare qui émaillent cette nouvelle profession de foi. Religieux vraiment ? Oui et non… Oui car Of Death And Sin traite des sept péchés capitaux. Et Non puisqu’Agonized, Zombified, Necrotized par exemple se concentre sur la description d’atrocités (aucun risque de schisme avec la scène habituelle donc). Nul doute qu’avec ce nouvel album (le premier en 14 ans !), nos voisins d’outre-Rhin peuvent compter sur l’adhésion de nouveaux paroissiens.
Paru le 05/10/18 chez Metalville Records.

.: Tracklist :.
1.Babylon C.E.
2.Yearning For Next Murder
3.Agonized, Zombiefied, Necrotized
4.Born Against
5.Immemorial Disease
6.Tear Me From My Dreams
7.…When Finally Mighty Kings Fall
8.Illega-lie-sating
9.Chaos Unity
10.Annihilation

 

Vous pourriez aussi aimer...

Laissez un commentaire

Le webzine qui fait du bruit
Vacarm.net est un site d'actualité musicale. Chaque jour retrouvez de nouvelles chroniques des dernières sorties d'album, des interviews de vos artistes rock / metal favoris et des live report des meilleurs concerts et festivals français.