Vacarm.net
Image default

Zenzile meets Jay Ree : 5+1

Zenzile affiche un sacré parcours. Initialement formé sous la forme d’un quintet dub, le groupe aura évolué au cours des rencontre et des envies. Une progression élégante, qui aura offert aux Angevins l’occasion d’explorer les méandres du post-rock, de l’électro, du prog et que sais-je encore. La grande force de Zenzile reste son envie de faire de la musique avec le cœur, de dérouler une évolution cohérente mais de ne jamais s’imposer de barrière. Avec ce nouveau volume de la collection 5+1, les musiciens signent un disque retour aux racines. Du pur dub, quasi-composé en anti-thèse à leur récent et excellent Elements, qui en était pour sa part radicalement éloigné.

 

Des guests, Zenzile en aura connu une petite tripotée. Certains relativement éphémères, le temps d’un titre – Tricky, Winston McAnuff –, d’autres plus réguliers, à l’instar de Jamika, qui accompagne actuellement le groupe sur la route. Le principe des 5+1 repose sur une collaboration poussée. Les cinq zicos de Zenzile font ici appel à un intervenant extérieur le temps d’un EP / album. Après Jamika, Sir Jean et Vincent « Cello » Segal, Zenzile embarque Jay Ree dans l’aventure. Pas tout à fait un inconnu, puisque le MC avait déjà eu l’occasion de s’illustrer aux côtés des Angevins sur Electric Soul en 2012. Le disque propose donc dix plages, cinq morceaux suivis à chaque fois de leur version dub. L’ensemble est hypnotique et enfumé comme au premier jour, le savoir-faire acquis au cours des années en plus. Car si Zenzile a su conserver l’esprit de ses débuts, le disque bénéficie clairement de leur expérience matière d’écriture comme de production.

 

Le mix est gros, très gros. Zenzile a ici su capter le son live des sound-system afin de proposer un reggae-dub bardé d’échos, de reverb, de nappes électroniques et de basses énormes. Le son de la section rythmique reprend clairement le dessus sur tout le reste, et impose un groove spatial. Les influences Jamaïcaines, longtemps mises de côté, explosent ici littéralement, chaque « binôme » de morceaux s’enchaînant sans temps morts ni sentiment de rupture. La voix langoureuse et aérienne de Jay Ree se marie à merveille avec les expérimentations instrumentales de ses comparses. Les fanatiques des derniers opus en date pourront cependant se sentier déstabilisés par un retour aussi radical aux fondamentaux, le disque s’avérant assez éloigné des deux dernières prods en date.

Zenzile fonctionne à l’envie. En ce sens, ce nouveau volet 5+1 n’a rien du retour aux origines forcé ou opportuniste. Reste désormais à savoir quelle direction donneront les Angevins à la suite de leur carrière : affaire à suivre.

.: Tracklist :.

1. 4000 Years
2. 4000 Years dub
3. Stay close to me
4. Close to dub
5. So good so far
6. So good so dub
7. Stuck in old things
8. Stuck in old dub
9. Disconnected
10. Dub connected

 

Vous pourriez aussi aimer...

Laissez un commentaire

Le webzine qui fait du bruit
Vacarm.net est un site d'actualité musicale. Chaque jour retrouvez de nouvelles chroniques des dernières sorties d'album, des interviews de vos artistes rock / metal favoris et des live report des meilleurs concerts et festivals français.