fbpx
Vacarm.net
Image default

Trent Reznor & Atticus Ross – The Girl With The Dragon Tatoo (BO)

Trent Reznor et Atticus Ross ont pris goût au lien entre image et musique, à tel point qu’on les voit bien faire une seconde carrière dans le monde du cinéma. Et c’est David Fincher qu’il faut remercier si c’est le cas, lui qui a vu comme une évidence le potentiel illustratif de l’aspect angoissant des sons de Nine Inch Nails et notamment sur Ghosts I-IV, œuvre qui se rapproche le plus de cette BO marathonienne. Inspirez très fort, et plongez dans le monde glacé de Millenium version Fincher/Reznor/Ross.

Un écueil à éviter dans l’approche de la BO de The Girl With The Dragon Tattoo serait d’aborder ce coffret contenant trois disques de la même manière que The Social Network. Grossière erreur, dans le sens où les films sont profondément différents bien qu’issus des même mains, celle du génial David FIncher, qui d’un côté avait fait un film tendu, frénétique, à 200 à l’heure décrivant l’ambiance «Start-Up» californienne, et de l’autre une fresque illustrant le monde complexe et torturé des personnages créés par Stieg Larsson au cœur de la Scandinavie. Un monde «glacial», dixit Trent Reznor, quand il a commencé à imaginer les ambiances qui découleraient. Et une différence de poids, la manière de travailler : alors que les pistes de The Social Network avaient été créées à partir des images du film terminé, le travail musical a cette fois-ci été réalisé en même temps que les scènes étaient tournées. Et le rendu est forcément différent.

Le générique énergique reprise d’«Immigrant Song» de Led Zeppelin est un leurre : bien que très bon, il n’incarne pas le reste du travail réalisé par Trent Reznor et Atticus Ross. L’ensemble est tortueux, lent, sombre, vaporeux, empreint d’un mysticisme relatif à l’intrigue policière du film. Si dans la BO de The Social Network, on était proche à de nombreuses reprises d’un album de Nine Inch Nails, dans celle-ci on évolue dans un univers à la Ghosts I-IV ou How To Destroy Angels, un morceau du trio qu’ils forment avec la femme de Reznor étant même inclus dans le package pour le générique de fin. Reznor et Ross se sont dégagés des techniques de travail de NIN pour se rapprocher des méthodes des grands compositeurs de musique de films, et si le pavé des trois disques est un peu dur à avaler d’une seule traite et beaucoup moins accessible que la BO précédente, il n’en reste que musicalement et au niveau de l’atmosphère, le chemin parcouru est remarquable.

On retrouve en effet, les ambiances propres à Ghosts I-IV qui s’égrènent tout au long de cette trentaine de pistes… nappes de synthés atmosphériques, percussions légères, grosses caisses avec reverb, cloches étranges, lignes de basses sombres et mélancoliques… bref tout l’arsenal du duo Reznor-Ross qui ne s’enflamme que par (trop ?) rares moments en ajoutant quelques saturations. Les incursions Indus ne sont là que pour aggraver le sentiment de malaise et d’inconfort que l’on peut ressentir en laissant tourner les trois disques de la BO… c’est l’angoisse qui prédomine, et tant mieux, car le scénario du film colle à merveille avec cette ambiance. Bon, si c’est pour vous remonter le moral lors d’un après-midi pluvieux, c’est raté. Par contre, pour illustrer le propos de Fincher sur l’excellente intrigue de Stieg Larsson, c’est parfait. Et on se demande pourquoi Trent Reznor et Atticus Ross n’ont pas été nominés un de fois de plus pour les Oscars. Peut-être que cet univers est trop perturbant et complexe pour ce genre d’académie…

. : Tracklist :.
CD1
1. Immigrant Song
2. She Reminds Me Of You
3. People Lie All The Time
4. Pinned And Mounted
5. Perihelion
6. What If We Could?
7. With The Flies
8. Hidden In Snow
9. A Thousand Details
10. One Particular Moment
11. I Can’t Take It Anymore
12. How Brittle The Bones
13. Please Take Your Hand Away

CD2
14. Cut Into Pieces
15. The Splinter
16. An Itch
17. Hypomania
18. Under The Midnight Sun
19. Aphelion
20. You’re Here
21. The Same As The Others
22. A Pause For Reflection
23. While Waiting
24. The Seconds Drag
25. Later Into The Night
26. Parallel Timeline With Alternate Outcome

CD3
27. Another Way Of Caring
28. A Viable Construct
29. Revealed In The Thaw
30. Millennia
31. We Could Wait Forever
32. Oraculum
33. Great Bird Of Prey
34. The Heretics
35. A Pair Of Doves
36. Infiltrator
37. The Sound Of Forgetting
38. Of Secrets
39. Is Your Love Strong Enough?

.

Vous pourriez aussi aimer...

Laissez un commentaire

Le webzine qui fait du bruit
Vacarm.net est un site d'actualité musicale. Chaque jour retrouvez de nouvelles chroniques des dernières sorties d'album, des interviews de vos artistes rock / metal favoris et des live report des meilleurs concerts et festivals français.