fbpx
Vacarm.net
Image default

Niki Demiller lance une série de podcasts “Itinéraire de l’homme qui voulait vivre sa vie” : premier épisode

Chanteur pianiste de 31 ans, Niki Demiller fait ses classes adolescent au sein de la formation garage-rock « Brats » dont la fulgurante aventure le poussera sur la scène du Zénith de Paris en première partie de son idole Iggy Pop. Ascenseur émotionnel un peu trop violent, Niki plaque tout et devient VRP commercial dans l’événementiel pendant dix années. Mais l’ex baby-rockeur ne manque pas de ressources humaines ; il tourne la page de ses aventures commerciales pour finalement revenir à la musique par le biais des études. Il décroche une bourse et devient compositeur chef d’orchestre pour le cinéma. De ses tribulations dans le tertiaire, il a tiré le tableau qu’il met en musique avec une urgence poétique : dématérialisation des données, délocalisation des forces vives ; c’est la grande déshumanisation du secteur du service. L’album Autopsie de l’homme qui voulait vivre sa vie raconte cette histoire. Une histoire comme tant d’autres. Celle de l’aliénation d’un individu par sa fonction, noyé dans le grand bain de la vacuité d’une profession mutante en crise. On y ressent le blues du cadre sup, la déconfiture du tertiaire, de ce monde professionnel où les individus et leurs rêves sont brisés.

Niki Demiller s’est jeté avec la plus grande résolution dans ce projet musical. Il a su faire la jonction entre les meilleures influences de la pop française et de la belle variété, servies par un sens raffiné de la composition. Il réussit le tour de force de nous faire danser sur un fond de jungle urbaine désenchantée.

Un album écrit et composé par Niki Demiller et adapté sur scène avec le concours de Gael Étienne (Basse), Baptiste Dosdat (Guitare) et Vincent Pedretti (Batterie) qu’on a vu en finale du Grand Zebrock 2019, et conquérir le public de la grande scène de la Fête de l’Huma. Il s’entoure du studio graphique « Visions Particulières » dont l’œil précis et intransigeant développe une esthétique visuelle parfaite avec sa musique et son propos.

Opérant en miroir sur ce concept-album, Niki Demiller développe une série de podcasts éponyme (10ep) qui prolongera cette introspection musicale.

Épisode 1 : Itinéraire pour Courbevoie

Nicolas a 18 ans. Le bac en poche, c’est son premier jour en entreprise. Dans la jungle urbaine, face à l’anonymat des heures de pointes, l’être le plus civilisé devient un barbare sans pitié.

A 13 ans, le jeune Niki est collégien. Avant de monter son groupe de rock « Les Brats », il mange trop de charcuterie, a de l’acné et s’en sort mal avec ses camarades de classe.

La série de podcast “Itinéraire de l’homme qui voulait vivre sa vie” raconte un jour sans fin au sein d’une PME de communication événementielle. Dix années sur l’open space. Le temps défile au fil des actualités radiophoniques. Du coup de tête de Zinedine Zidane à la Révolution du Printemps Arabe, le monde change.

La grande “Uberisation” du tertiaire, la métamorphose d’un secteur du service mutant, en crise. L’individu se retrouve limité à sa fonction professionnelle. Les employés sédentaires doivent se réinventer en vendeurs sanguinaires, ou sont remplacés par des call centers au Maghreb.

Tranches de vies vécues par Niki Demiller, “Itinéraire de l’homme qui voulait vivre sa vie” raconte l’histoire d’un “ex-baby rockeur” avalé par l’entreprise.

Sur une période de narration parallèle, on y découvre les tribulations du jeune “Niki des Brats”.

De la formation du groupe à treize ans, jusqu’à leur passage au Zénith de Paris en première partie d’Iggy & The Stooges.

Vous pourriez aussi aimer...

Laissez un commentaire

Le webzine qui fait du bruit
Vacarm.net est un site d'actualité musicale. Chaque jour retrouvez de nouvelles chroniques des dernières sorties d'album, des interviews de vos artistes rock / metal favoris et des live report des meilleurs concerts et festivals français.