fbpx
Vacarm.net
Image default

Abysse en tournée européenne!

Abysse-pochetteVacarm, votre webzine préféré (ou pas), est partenaire de la tournée européenne d’Abysse, qui commence aujourd’hui! Le groupe démarre à Poitiers et finira à Nantes (si si, y’a des dates à l’étranger entre temps) pour ouvrir Soulfly. Pour l’occasion, on a essayé d’être gentil et  de faire un petit portrait de leur album, En(d)GRAVE, couplé d’une petite interview du bassiste, Jérémy, qui avait récemment fait le buzz en annonçant un featuring inédit le week-end dernier

 

 

 

D’avance si vous voulez complètement ne pas les voir, alors évitez de trainer les jours suivants aux lieux associés :

26/06 – Poitiers @ Zinc (FR)

27/06 – Zarautz @ THC (ES)

28/06 – Madrid @ Wurlitzer Ballroom (ES)

29/06 – Torello @ Electric Club (ES)

30/06 – Toulon @ MC Troop (FR)

02/07 – Lyon @ CCO w/ SOULFLY (FR)

04/07 – Berlin @ Blackland Metal Club (DE)

05/07 – Kiel @ Schaubude (DE)

06/07 – Liège @ Resistance Day (BE)

07/07 – Paris @ Klub (FR)

08/07 – Laval @ Queen’s Bar (FR)

09/07 –  Nantes @ Le Ferrailleur w/ SOULFLY (FR)

 

En(d)GRAVE, la chronique.

Il y a quelques années déjà, lorsque j’ai découvert en 2004/2005 des groupes comme Cult of Luna, Opeth ou Mogwai, que je me suis mis à écouter du son qui résonne un peu plus au-delà des 4 minutes conventionnelles. C’est dans cette soif de découvertes de nouveaux univers que j’ai adoré découvrir des contemporains phares comme ceux cités plus haut, mais également d’autres fleurs du genre comme Pelican, Russian Circles, Explosions in the Sky, Neurosis, Baroness, Year of No Light, Rosetta, Caspian, j’en passe et peut-être des meilleurs encore, et récemment Monkey3.

C’est avec un certain plaisir que je viens à chroniquer l’album d’Abysse, pourtant sorti l’année dernière. Je m’étais arrêté à l’EP contenant les 3 titres (Golden Life, Forest Monument et Sharp and Chrome) lorsque j’avais découvert ces séduisants jeunes talents lors d’un concert d’Hypno5e (je vous aime, vous aussi !) au Ferrailleur à nantes en Mars 2012, puis une deuxième fois avec le même groupe, cette fois-ci à Rennes au Mondo Bizarro. Pourquoi un certain plaisir ? Tout simplement parce que morceaux après morceaux, dans une justesse sans faille et à tour de rôle j’arrive à retrouver l’univers de tous ces groupes cités plus hauts, ces groupes qui ont marqué un nouvel apprentissage dans l’univers du métal. La répartition homogène des instrus nous assure d’écouter un groupe à part entière, et non pas une orchestration de guitares/basse/batterie qui se  succèderaient  de manière démonstrative et sans saveur, Abysse est une entité à part entière. On a l’impression de balayer plusieurs styles : tu passes du stoner au trash avec des pointes de heavy et quelques phases peut-être un peu plus doom, éventuellement des phases prog… En fait, c’est du bon métal instrumental quoi. Les styles couverts sont variés et les transitions tellement naturelles que l’on a du mal à s’en apercevoir sans recul, en se disant « qu’est-ce que je viens d’écouter en fait ? ».

La réponse est : tu viens d’écouter des phases de métal plutôt bien branlées, sans lourdeur malgré le style et sans sensation de frustration qui arrive parfois quand tu écoutes un groupe et que tu as une super partie instru dans un morceau telle que tu aimerais qu’elle dure… Et puis non, à cause du format « radio » de 3min40 qui oblige le chanteur à revenir. Là au moins ça ne risque pas d’arriver, à la vue de la longueur des titres et surtout, au fait qu’il n’y ai pas de chanteur.

 

.:Tracklist:.

1. Eagle Of Haast (08:46)

2. Ten Thousand Changes (06:57)

3. Mastodon (03:12)

4. Forest Monument (06:00)

5. Sharp & Chrome (03:50)

6. Golden Life (07:18)

7. Light For Wheke (08:15)

 

Interview de Jérémy Cas, le bassiste

Puisque nombres de chroniques ont déjà été réalisées, et surtout que finalement il vous appartient d’y jeter une oreille pour vous faire votre propre avis, nous pouvons passer à l’étape suivante, l’interview de Jérémy Cas, bassiste du groupe.

1. Bonjour Jérémy. Tu es le bassiste d’Abysse. Mais avant ça, qui étais-tu, que faisais-tu?

Hello ! Avant d’être bassiste dans Abysse, j’étais rien. Enfin si, j’étais en 3ème3 au collège République de Cholet, mais je ne pense pas que ça t’intéresse. Si tu poses la question à chacun des membres, il te répondra pareil, rien/collège/3ème3/Cholet. On a tous commencé la musique en même dans le seul but de faire un groupe de Métal ! Oh Yeah !

2. Parlons Abysse. Qu’est-ce qui vous inspire à faire ce que vous faites?

Pour le premier album En(d)grave, comme on avait composé dans le vide pendant 1 an, on a tout recommencé à 0 et on s’est inspiré d’animaux disparu et on a voulu les décrire… Ca a bien fonctionné.

On a entamé le nouvel album et là on est revenu à la base, soit faire ce qu’on aime avant tout, faire un truc qui nous plait sans poser les bases visuelles et thématiques.

3. Avec votre chanteur, on se croirait dans le film Spinal Tap. Comme le batteur, il meurt tout le temps! C’est pour ça que vous meublez avec un max d’instru?

Haha ! Je n’ai pas vu Spinal Tap, mais c’est vrai que je prends un malin plaisir à répondre à la question “pourquoi pas de chant” par “notre chanteur est mort”. C’est tellement sec. En fait quand on a commencé en plus de ne pas savoir jouer de notre instrument, on ne savait pas chanter. On a cherché un chanteur mais on a trouvé personne et puis un moment on s’est dit que de ne pas avoir de chanteur c’était finalement cool, c’était notre identité. Quand t’as 17 ans et que tu dis que t’as un groupe instrumental, on te rit au nez car on pense que t’es un putain d’ado avec un groupe de mauvaises covers de Nirvana qui ne sait pas chanter. Donc le processus d’acceptation du non chant a été assez long.

Maintenant on se pose la question de se mettre à « chanter » par nous même car on est toujours mieux servis que par soit même. Affaires à suivre !

4. T’as jeté un œil à la prog du Hellfest? J’imagine que oui, t’as retenu quoi de la prog? Tu saurais repérer les groupes français?

Si Ben ou Yoann du Hellfest lisaient ça ils me tueraient, mais je vais au Hellfest plus pour l’ambiance que pour la prog, car au final il n’y a pas énormément de groupes qui me bottent (une quinzaine, mais pas de must à voir).

Sauf cette année où il y a pour moi KORN à voir absolument, mais vu le temps, ils vont annuler haha !

Tu vois, on est mercredi, demain, donc jeudi, je serai sur le camping du Hellfest en train de courir tout nu pour libérer l’apéro, et finalement je n’ai pas même pas encore prévu mon running order, je l’ai fait de tête !

Les groupes Français, je peux te les citer de tête je pense !

GOJIRA ! Haha, facile

Il y a The Arrs, Vera Cruz, TANK, The Decline, Justine, mais ça je n’irai pas les voir je pense.

Sinon les excellents The Great Old Ones et 7 Weeks. Il y a Svart Crown aussi, et surement un groupe de Black Métal que je ne connais pas.

5. Il y a quelques mois avec Blue Wave Prod, la structure que vous avez montée pour organiser des concerts et faire de la promo, vous aviez organisé le printemps Blue Wave j’sais pas quoi (tu peux me redire le nom exact?). C’était la 1ère édition? Y’avait du beau monde, je suis venu voir the Ocean avec Intronaut et the Atlas Moth, si j’avais pu venir aux autres soirées… Surtout Face Down que j’ai découvert récemment, ça bute! Même s’ils semblent avoir le même problème que Spinal Tap avec le batteur. Bref, vous êtes satisfaits de cette édition? T’as pensé quoi du dernier l’album de The Ocean en version instru? Ca confirme un peu votre position sur la nécessité ou non d’avoir un chanteur?

Alors oui c’est tout à fait ça, on a créé Blue Wave Production pour avoir une structure administrative et organiser nos propres concerts. Pour le printemps Blue Wave (c’est le nom exact), en fait ça vient de ma manie de regrouper toutes les dates en un flyer pour taper plus fort, et là il y avait sur des soirées différents Hacride/Klone, The Ocean/Intronaut, Céleste/Taste The Void et The Arrs/Face Down et Cortez/Calvaiire.

Comme ça on n’a qu’un flyer à faire et tout est annoncé d’un coup, pour la promo.

Finalement toutes les soirées ont été plus ou moins très déficitaires (sauf celle de Céleste), Blue Wave est dans le caca, sachez le, mais c’était des soirées toutes super méga cool, de très bonnes rencontres, et surtout, de très bons groupes.

En fait c’est finalement venu spontanément de faire ça car on m’a proposé de faire tous ces groupes comme ça et peut être que l’année prochaine on n’aura pas de dates pour le printemps.

Très cool le The Ocean en instru, je crois ne pas avoir écouté la version avec Loic au chant !

Ca ne me conforte de rien du tout, même si on est un minuscule groupe ou toute notre notoriété est à faire, je pense qu’on a notre identité musicale et qu’on est maintenant maitre de ce qu’on veut faire musicalement.

6. Parle-moi, oh oui parle-moi… d’Orpheline. Pourquoi séparer ce projet d’Abysse? C’était impossible de mêler de l’acoustique avec du métal? C’est un peu comme Hypno5e avec leur projet A Backward Glance On A Travel Road ?

A la base on a fait un morceau acoustique à 4 (enfin à 4, soit j’étais en retard, soit je dormais sur le canapé mais je n’y ai pas participé. Et notre batteur à juste mis un sampler dessus je crois. Enfin bref, c’était plus une idée de nos guitaristes, ça date de 2007 je crois. Et ils ont pondus ce morceau à 2 guitares, et ils l’ont appelé Orpheline car c’était un morceau isolé et car il y avait un sample avec des sons d’enfants dans une cour de récréation

4 ans plus tard, donc en septembre 2011, quand on a fini d’enregistrer notre album, notre batteur Sébastien s’est barré à l’étranger pendant 6 mois donc on a pas répété, et forcément, que font 2 guitaristes qui s’ennuient ? Ils jouent ensemble ! Ils ont gardé le nom de Orpheline, car c’est un clin d’œil au morceau forcément, c’était leur projet à eux, pas Abysse en acoustique !

Ils vont faire leur premier concert Vendredi Soir (quand TU seras tout nu sur le camping en train de libéré l’apéro) dans le cadre de la fête de la musique à Cholet au Jardin de Verre, une coquette salle de 500 places super bien équipée. Plutôt cool pour un premier concert pour un groupe sans promotion, tandis qu’avec ABYSSE, malgré notre passé “local” (on est de Cholet, à 20 minutes du Hellfest pour ceux qui ne suivent pas) c’est une salle où l’on ne posera hélas je pense jamais nos instruments !

7. Le métal en France… C’est pas aussi glam que le heavy aux États-Unis ou, le rock en Angleterre le dark en Norvège, y’a pas de statut de rockstar du heavy en France. Le métal, ça ne passe pas sur les grandes radios, on laisse le métal aux métaleux en quelque sorte. Tu es d’accord avec cette idée? Vous arrivez à vivre de votre musique?

Oui le Métal aux métaleux, la France aux… beurk ! Ouais je suis d’accord, pour un mec qui écoute du métal HXC, il n’y a pas de place dans les gros média pour le métal en France, mais finalement c’est pas plus mal, il n’y a que les groupes qui bossent à fond qui y arrivent et ça nous évite de voir débarquer un bon tas de groupes de merde que le public mainstream aimera  vu qu’il a un putain de goût de chiottes !

Bien sûr que non nous ne vivons pas de notre musique, elle nous coûte bien plus d’argent plus qu’elle nous rapporte à vrai dire. Les seuls groupes qui en vivent ce sont les groupes qui sont intermittents du spectacle et qui font plus de 60 dates déclarées par an. Gojira, Dagoba, Mass Hysteria…

Et les groupes qui ont l’air d’en vivre (ceux qui sont souvent/toujours sur les routes) ont un boulot flex à côté (free lance, intérim…)

8. Question plus générale, comment va le monde aujourd’hui?

Mal mais je m’en branle. En fait je n’ai pas la télé chez moi, et je ne lis pas le journal papier ou web, je n’ai pas de voisins… donc finalement je n’ai aucune idée de ce qui se passe autour de chez moi, ou dans le monde, et je m’en porte bien ! Je sais que le monde va mal, que dans 30 ans il n’y aura plus d’eau, plus de viande (donc plus de Macdo :/ ) mais finalement là demain je serai au Hellfest et dans une semaine je serai sur la route avec mes potes pour 2 semaines de tournée, donc je m’en tape un peu, même si ça fait chier pour mes gamins si un jour j’en ai.

9. Je dois faire quoi pour gagner un tee-shirt de ton groupe?

Mettre un concours en place sur Vacarm.net et le gagner ! En vrai les tee-shirts ça coute assez cher à faire fabriquer et on en a pas beaucoup, on préfère faire gagner les albums (digipack deluxe).

Ndrl : radin.

10. Un petit mot pour la fin?

J’aimerai que le soleil revienne, car demain c’est Hellfest, et aussi et surtout, je dois tondre ma pelouse avant d’y aller et si l’herbe est mouillée je ne pourrai pas, et ça, c’est relou !

Si tu attendais réellement un petit mot pour la fin, le voici :

“gastro”

 

Sur cette touche de poésie, retrouvez Abysse sur leur site web ou leur page Facebook pour plus de rigolade !

Vous pourriez aussi aimer...

Laissez un commentaire

Le webzine qui fait du bruit
Vacarm.net est un site d'actualité musicale. Chaque jour retrouvez de nouvelles chroniques des dernières sorties d'album, des interviews de vos artistes rock / metal favoris et des live report des meilleurs concerts et festivals français.