fbpx
Vacarm.net
Image default

La Belle couv’

Cela fait un petit moment que chez Vacarm, nous vous disions que le label La Belle sortait des EPs avec des artworks tout simplement magnifiques. Alors bon, nous ne pouvions pas en rester simplement ici, il fallait qu’on en sache un peu plus. Après enquête, et un franc coup de main bien aimablement donné par La Belle, nous avons appris que l’artiste derrière ces graphismes était un Russe, du nom de Eugène Soloviev. Histoire de ne pas faire les choses à moitié, nous lui avons demandé de se présenter un peu, et de nous parler de son travail. Pour aller encore plus loin, nous avons recueilli les impressions des artistes face aux artworks qui illustrent leur EP.

 

Eugène SolovievEugène Soloviev:

Tout mon travail se rapporte à l’impossible, à la perte de la gravité, la réalité à la frontière de l’impossible. Au surréalisme. On pourrait y voir de la solitude ou de la tristesse, mais ce n’est pas ce qu’il y a à y voir. Enfin ce n’est pas à ce niveau que je les ressens : mes illustrations ont été créées sur un niveau plus psychologique. Celui qui les regarde doit se retrouver dans ces images, y mettre un héros et se voir à travers lui. La clef de lecture ici, c’est vraiment la réflexion, pas simplement une forme esthétique.

Pour ce qui est d’une petite biographie, j’ai débuté dans le monde du design aux environs du printemps 2006. Au début j’ai simplement retouché quelques photos sur Photoshop et CorelPainter, puis, un peu pour m’amuser, j’ai coupé des objets et les ai placés dans des paysages atypiques. Alors que mon affaire devenait plus sérieuse, j’ai commencé à faire du design de plus en plus sérieusement. Notez bien que je me suis formé tout seul !

Je n’ai pas forcément de moments “amusants” à vous donner, mais ce qui est intéressant c’est que parfois, les choses les plus belles sont créées en 20 minutes, alors qu’un échec peut parfois me tuer une semaine complète. La plupart des images me viennent à l’esprit quand je m’endors, ou au contraire quand je me réveille. Un corps relaxé est plus à même de recevoir les vagues de l’inspiration. À de tels moments, il n’y a pas de distractions, mon esprit peut vagabonder sans interventions extérieures. Parfois je dessine ces images sur un carnet, ce qui est très rafraichissant pour l’esprit quelques temps plus tard.

Vous pouvez retrouver tout son travail sur son site personnel.

 

FKCLUB (Marc Lapeyre) (chronique à retrouver ici)

fkclubthestrangeart

Que penses tu de cet artwork ?

Marc Lapeyre : Je l’aime beaucoup et je trouve qu’il représente bien le track. Il y a un coté cinématographique qui représente bien ma musique.

Tu t’attendais à quelque chose dans ce style ?

Marc : Oui car on est retourné avec Olivier Metzger , le photographe, sur les lieux du clip pour shooter la photo. De plus, on avait déjà travaillé ensemble, on se comprend bien.

Est-ce que tu penses que cet artwork s’accorde avec ta musique ?

Marc : Comme je le disais, oui, car c’est ce que j’avais en tête quand j’ai fait le morceau. J’imaginais la maison de cet ami dans laquelle on a tourné le clip et donc ce lieu était le point de depart.

Quelque chose d’autre à rajouter ?

Marc : Le loup est finalement le spectateur de tout ça.C’est la seule pochette que Eugène ai realisé a partir d’une photo déjà existante. Pour la petite histoire la photo de Olivier Metzger avait été choisi par David Lynch pour le festival Paris Photo.

 

Earl Grey (Danny Ashenden) (chronique à retrouver ici)

Earl Grey Not Everyone's Cup of Tea

Que penses-tu de cet artwok ?

Danny Ashenden : Je l’adore ! Une des raisons pour laquelle j’étais vraiment excité à l’idée de sortir cet EP chez La Belle est que chaque sortie a un artwork avec un animal et je suis vraiment un grand fan de tout ce qu’ils avaient sorti. J’ai vraiment adoré avoir ce superbe artwork pour mon EP.

Est-ce que tu t’attendais à quelque chose comme celui-ci ?

Danny : Et bien, en fait, oui. C’est moi qui ai demandé à avoir une chouette. J’avais au départ demandé à avoir une chouette lapone (Great Grey Owl en anglais, ndlr) pour avoir ce lien avec le “Grey”. Mais au final, apparemment ça ne marchait pas aussi bien qu’avec une chouette effraie. Mais j’aime beaucoup les chouettes effraies, donc au final, c’est vraiment bien.

Est-ce que tu penses que cet artwork reflète ta musique ?

Danny : Oui, je pense que l’effet “balayage” et les couleurs de cet artwork représente bien la musique de cet EP.

Un dernier mot ?

Danny : La ligne de choix d’artwork du La Belle est devenue iconique, et donne une très belle image de marque, une véritable esthétique au label. Il n’y a rien de pire qu’un mauvais artwork.

 

The Elriks (Gaetan Rossi & Nicolas Salvi) (chronique à retrouver ici)

the elriks iamwhatiam

Qu’est-ce que vous pensez de l’artwork ?

Gaetan Rossi & Nicolas Salvi : Nous avons toujours aimé les artworks des sorties de La Belle. Nous aimons beaucoup le mélange entre les animaux, les lieux et les temps. C’est souvent incohérent, mais vraiment super cool !

Vous vous attendiez à quelque chose dans ce style ?

Gaetan & Nicolas : Au final oui, tous les artworks ont plus ou moins le même style. Mais le nôtre est vraiment classe.

Vous pensez que ça correspond à votre musique ?

Gaetan & Nicolas : Oui, car comme l’artwork, notre musique est un mix entre des choses qui ne sont pas censées être ensemble : des lyrics de rap, de la trompette et des basses technos, c’est comme un tigre, une statue grecque et un bel appartement.

Quelque chose à ajouter ?

Gaetan & Nicolas : On se demande juste quand ils vont arrêter, car ils sont de plus en plus énormes ! Le dernier en date est vraiment chouette.

 

Golden Bug (Antoine Harispuru) (chronique à retrouver ici)

golden-bug-one-way-feat-mau-ep

Qu’est-ce que tu penses de cet artwork ?

Antoine Harispuru: Lorsque nous avons décidé de monter La Belle records nous avons longtemps cherché un artiste pour s’occuper de la partie visuelle. Nous cherchions quelque chose de fort, d’original car nous ne voulions pas que ce soit juste un logo perdu sur une pochette noire. En naviguant sur le net nous avons découvert le travail d’Eugène Soloviev et nous avons décidé de travailler ensemble. Nous sommes de la vieille école et nous attachons autant d’importance à la musique qu’ à la partie visuelle. Les pochettes doivent donner envie d’écouter. Nous cherchions aussi un concept évolutif que nous avons trouvé en intégrant sur chaque pochette un animal que chaque artiste choisi.

Tu t’attendais à quelque chose du genre ?

Antoine : Lors de la préparation de la pochette j’étais plongé dans le film «Mort Sur le Nil» de John Guillermin et j’ai donc demandé à Eugène de construire l’artwork de One Way autour des pyramides. Il m’a envoyé la pochette terminée avec le bison seul dans le désert et j’ai adoré.

Est-ce que tu penses que ce visuel reflète ta musique ?

Antoine : Le bison est seul dans le désert entouré de têtes de mort. Dans le morceau Mike (de Tristesse Contemporaine) chante “One Way or Another” donc oui ça colle parfaitement : soit le bison avance soit il se termine comme un slip au soleil.

Un dernier mot ?

Antoine : SURRÉALISME !

 

Clap Rules (Fabrizio Mammarella) (chronique à retrouver ici)

clap rules

Que penses-tu de cet artwork ?

Fabrizio Mammarella : Nous l’avons immédiatement adoré ! Ce n’est pas quelque chose qui arrive souvent.

Vous vous attendiez à quelque chose comme celui là ?

Fabrizio : Et bien, nous avions vraiment aimé les artworks des sorties précédentes, donc nous nous attendions à quelque chose de bien !

Vous pensez que ça reflète votre musique ?

Fabrizio : Oui, absolument. Le cerveau géant alien dans le centre me fait penser un peu à un mix de nos quatre cerveaux. Et le fait qu’il soit noir me rappelle un peu nos racines musicales. L’atmosphère générale est sauvage, aventureuse, et nous aimons sortir des chemins battus donc ça nous ressemble. Et puis la lumière, venue du dessus, me fait penser que quelque chose de divin qui va arriver (rires).

Quelque chose à rajouter ?

Fabrizio : Et bien, il y a quelques mois nous avons fait un shooting photo dans une forêt près de chez nous. Nous étions à moitié nus au milieu des arbres, des rivières et de la boue. C’est marrant que le designer soit arrivé à avoir les mêmes idées que nous, quelques mois après ce shooting photo !

 

Merci à tous les artistes, ainsi qu’au graphiste, d’avoir témoigné.
Un grand merci à Amel pour son aide dans l’organisation de ces rencontres.

À bientôt pour la prochaine sortie de La Belle.

Vous pourriez aussi aimer...

1 commentaire

Vacarm.net | Golden Bug - Room 666 18 juillet 2013 at 13 h 27 min

[…] une nouvelle pochette à ajouter à la superbe liste des couv’ du label La Belle. Et comme d’habitude, le contenu de l’EP est aussi […]

Répondre

Laissez un commentaire

Le webzine qui fait du bruit
Vacarm.net est un site d'actualité musicale. Chaque jour retrouvez de nouvelles chroniques des dernières sorties d'album, des interviews de vos artistes rock / metal favoris et des live report des meilleurs concerts et festivals français.