Vacarm.net
Image default

Report Glenn Hughes à l’Elysée Montmartre (Paris) le 6 novembre 2018.

Mardi 6 novembre 2018, direction l’Elysée Montmartre pour revivre la magie des années 70 avec “The Voice of Rock”, l’iconique Glenn Hughes, en tournée pour un concert hommage à Deep Purple.

C’est avec l’australien Lex Koritni, accompagné de deux musiciens, que la soirée commence. Le trio est assis pour ce set acoustique certes impeccablement interprété mais un poil trop sage, pas de sueur ni de cris dans la fosse. Koritni, qui nous a habitués à des interprétations plus rapides et plus rock, a choisi ce soir la douceur de l’acoustique. Sans doute que dans une salle plus petite, ce choix aurait mieux fonctionné. Le public encore clairsemé a écouté sagement en attendant la tête d’affiche. A noter tout de même une jolie reprise de Midnight Oil, “Beds Are Burning”.

Place à la tête d’affiche, l’inénarrable Glenn Hughes, nous proposant un retour dans les années 70, avec un concert hommage aux belles années de Deep Purple, groupe de légende dont il a fait partie de 1973 à 1976. Glenn Hughes joue de la basse et chante, avec cette particularité de monter très haut dans les aigus. Accompagné de Mike Mangan au clavier, Ash Sheehan à la batterie et Soren Andersen à la guitare, la légende du rock, mince et élégant dans une tenue très seventies, va reprendre ce soir des titres de légendes, de “Stormbringer” à “Highway Star” en passant bien évidemment par le titre phare de Deep Purple, gravé à jamais dans l’histoire du rock, “Smoke On The Water”. Glenn Hughes, un peu grippé ce soir, bien que parfaitement à l’aise sur scène et à la basse, verra sa voix le lâcher un peu par moment et sur “Gorgia on my Mind” notamment, je dois avouer que j’ai trouvé la montée dans les aigus légèrement insupportable. Les musiciens, dans l’ombre du frontman, auront chacun leur moment de démonstration, probablement pour permettre à Mister Hughes de souffler un peu. S’ils sont indéniablement talentueux, leurs solos semblent un peu longs. Saluons toutefois l’humour du batteur qui n’hésitera pas à se planter une baguette dans le nez et du claviériste intégrant l’air de Zarathustra à son solo. Ces petits bémols n’ont pas empêché le public de l’Elysée Montmartre de se laisser charmer par Glenn Hughes. Il faut dire qu’avec sa souplesse, ses longs cheveux et sa façon si classe de tenir sa basse, l’animal n’a pas encore dit son dernier mot ! Reprendre en choeur les titres qui ont fait la gloire de Deep Purple est un bonheur dont on aurait tort de se priver et le public de l’Elysée Montmartre ne s’est pas fait prier pour accompagner Glenn Hughes au chant.

Merci à Roger et à 106 db PRODUCTIONS pour l’accréditation.

Set-list Glenn Hughes :

  • Stormbringer
  • Might Just Take Your Life
  • Sail away
  • Gettin’ Tighter
  • You Keep On Moving
  • You Fool No One
  • Mistreated
  • Smoke on the water
  • Georgia On My Mind (Hoagy Carmichael cover)
  • Burn
  • Highway Star

Vous pourriez aussi aimer...

Laissez un commentaire

Le webzine qui fait du bruit
Vacarm.net est un site d'actualité musicale. Chaque jour retrouvez de nouvelles chroniques des dernières sorties d'album, des interviews de vos artistes rock / metal favoris et des live report des meilleurs concerts et festivals français.