fbpx
Vacarm.net
Image default

Mars Red Sky – The Task Eternal

Trois ans après leur odyssée dystopique « Apex III (Praise For The Burning Soul) », les bordelais de Mars Red Sky reviennent avec un quatrième album qui frise le sans faute. Colossal, monumental, majestueux : les qualificatifs ne manquent pas pour s’émerveiller du talent de ces artisans d’un heavy rock “made in France”, qui s’évertuent depuis plus d’une décennie à bâtir un édifice sonore aussi lumineux qu’une cathédrale baroque. « The Task Eternal » est un chef d’œuvre, à la pesanteur granitique, qui semble s’élever vers des cieux étincelants…

Si Mars Red Sky livre depuis plus de 10 ans des albums d’une grande qualité, à titre personnel, ses précédentes productions souffraient toujours de la comparaison avec leur album éponyme. J’ai toujours été subjugué à l’écoute de « Strong Reflection », et jamais, je n’avais retrouvé cette chaleur et cette simplicité qui me faisait vibrer. Force est de constater que Mars Red Sky s’est livré à un véritable travail d’orfèvre pour affiner son empreinte sonore – reconnaissable entre toutes – et peaufiner sa qualité d’écriture en dix ans. D’abord plongeant dans les rêveries utopiques de “Stranded in Arcadia”, puis navigant dans les limbes abyssales de “Apex III (Praise For The Burning Soul)”, Mars Red Sky ne s’est pas contenté de produire un simple revival 70’s inspiré de Black Sabbath. Au contraire, le groupe a exploré avec originalité les possibilités offertes par sa palette de couleurs : des sonorités les plus sombres, aux plus éclairées. « The Task Eternal » est un tableau expressionniste abstrait, caractérisé par ces larges amas sonores qui semblent se dissoudre dans une énergie rougeoyante. C’est une émotion impressionniste, ponctué de détails en pointillés, qui se dégage de single « The Proving Grounds ». Les mélodies vocales éthérées de Julien Pras se font plus enchanteresses que par le passé, et c’est une émotion à fleur de peau qui s’agite sur « Collector », titre désormais incontournable dans la discographie des bordelais.

A la production Gabriel Zander a fait des miracles avec un son ravageur, comme sur l’introduction puissante de « Reacts » dont la terrible pesanteur semble s’abattre sur nous comme un astéroïde s’approchant de la Terre…Pendant 50 minutes, Mars Red Sky nous offre un voyage sonore au pays des mélodies planantes et bien ciselées (« Crazy Earth »), qui n’hésitent pas à déraper vers un psychédélisme resplendissant (« Hollow King »), ou à s’évaporer dans l’azur à grand renfort de pédale de fuzz (« Soldier On »). Et, quand les dernières notes, dénuées de saturation s’éteignent avec « A Far Cry », nous voilà plongé dans un étrange sentiment, comme si nous étions devenus intemporels, notre esprit embrumé s’étant départi de nos corps atrophiés…

« The Task Eternal » est un album épatant composé de corps célestes. Des chansons pondérales qui filent à toute allure, brûlantes et se heurtent parfois avec fracas. On adore, tout simplement !

.: Tracklist :.

  1. The Proving Grounds
  2. Collector
  3. Recast
  4. Reacts
  5. Crazy Hearth
  6. Hollow King
  7. Soldier On
  8. A Far Cry

Vous pourriez aussi aimer...

Laissez un commentaire

Le webzine qui fait du bruit
Vacarm.net est un site d'actualité musicale. Chaque jour retrouvez de nouvelles chroniques des dernières sorties d'album, des interviews de vos artistes rock / metal favoris et des live report des meilleurs concerts et festivals français.