fbpx
Vacarm.net
Image default

Noir Désir – Tout est là – Editions Camion Blanc

noir-desir-tout-est-laRésumé (source Camion Blanc) :

“Tout est là” visite vingt années d’activités d’un groupe unique dans l’histoire de la musique en France, et retrace sa trajectoire étape par étape, depuis les incantations lyriques et enflammées des débuts jusqu’à la recherche de transcendance sonore et poétique, pour aboutir à un Noir Désir multiple et harmonieux, dont le souffle musical est la respiration de ce monde, avec ses fracas et ses grâces, sa sensibilité et sa violence, sa technicité et son épure.

Selon les mots de son chanteur Bertrand Cantat, qui croit « en un groupe animé de plusieurs métamorphoses», Noir Désir a parcouru les deux dernières décennies en imprimant sa marque unique à la musique française, produisant dans une première période un rock incandescent nourri de textes fortement lyriques et poétiques (Où veux-tu qu’je r’garde, 1987 ; Veuillez rendre l’âme (à qui elle appartient), 1989), avant de s’engager sur la voie d’un rock radical, énergique et transcendant (Du ciment sous les plaines, 1991 ; Tostaky, 1992 ; Dies Irae, 1994).

Malgré son vaste succès, Noir Désir n’hésite pas à suivre son propre chemin dès 1996 (666.667 club) et à ouvrir sa musique à d’autres horizons (One trip One noise, 1998). Noir Désir, “Tout est là” fait revivre tous ces moments de la carrière de Noir Désir grâce à de nombreux témoignages des membres du groupe et une documentation très complète.

Les photos de Youri Lenquette, qui suit Noir Désir depuis 1986, viennent enrichir la narration très vivante de cette histoire faite d’engagement, d’intégrité, d’humanité et d’humour, et qui croise la route de nombreux artistes, de Brigitte Fontaine aux Têtes Raides, de Léo Ferré à Sonic Youth, de Manu Chao à Fugazi.

Notre avis :

Idée née d’une rencontre fortuite en 1994 sur un plateau de France Culture entre Serge Teyssot Gay (guitariste de Noir Désir) et Sébastien Raizer, « Tout est là » passe d’un récit fantastique aux projections dans le futur de l’histoire du groupe à une biographie plus conventionnelle mais très axée sur l’œuvre des quatre musiciens. Comme l’indique le titre, tout est là. Même des bribes de l’idée originelle du type d’écriture du récit entrecoupent la biographie, ce sont des poèmes prosaïques reprenant des paroles des albums de Noir Désir et qui se démarquent du reste du livre par l’utilisation de pages grisées.

Sébastien Raizer après un travail s’étalant sur presque dix ans nous fait redécouvrir l’œuvre de Noir Désir avec détail et précision. Ce travail pointu lui permet de nous montrer selon son point de vu couronné d’objectivité et d’une façon presque intime un groupe incontournable dans le paysage musical français. Incontournable tout simplement pour sa démarche artistique, sorte de mue et de régénération constante à chaque album, Noir désir officie ses changements permanents comme une nécessité. Un « accident », comme vient à le nommer l’auteur, survenu en 2003 n’entachera en rien la parution du livre, aucune censure n’étant à faire puisque l’on s’intéresse uniquement à la musique du groupe. La parution s’effectue donc en 2004 après un travail de correction et de précision des faits en étroite collaboration avec le reste des membres de Noir Désir. « Tout est là » nous rappelle les instants de transe, d’émotion et les fins de concerts énergiques remplies de sueur, dégagés par un groupe talentueux et uni autour d’un chaman modeste nommé Bertrand Cantat, homme empli de paroles spirituelles teintées de Brel, de Léo Ferré ou de Georges Brassens.

Cette biographie n’est pas un étalage de dates inintéressantes sur 400 pages : c’est une analyse chronologique avec un replacement constant de Noir Désir dans le paysage musical français. L’auteur étend donc son champ de vision de l’obscure scène bordelaise des années 80 jusqu’au paysage musical français du début du XXIe siècle et tout simplement de la scène internationale. « Tout est là » nous offre des informations originales et exclusives sans tomber dans le voyeurisme ou dans l’inintérêt total comme il l’aurait été très simple en détaillant un jour macabre de 2003. Au contraire, on préfère relater et analyser des faits intéressants avec objectivité. Notez la présence de superbes photos en noir et blanc sur papier glacé qui donne un attrait encore plus important à ce livre et qui rend sa lecture plus facile.

On découvre toutes les facettes d’un groupe plein d’humilité stoppé brutalement dans sa création et dans son développement mais on apprend aussi à réécouter Noir Désir avec un autre point de vue que le sien. Les détails et les anecdotes présentes dans ce livre nous font envisager un autre sens que celui que chacun donne habituellement aux textes et aux ambiances des morceaux de Noir Désir. « Tout est là » est donc un livre tout aussi incontournable que le groupe dont il est question dans cet ouvrage. Rendez-vous en 2011 …

Vous pourriez aussi aimer...

Laissez un commentaire

Le webzine qui fait du bruit
Vacarm.net est un site d'actualité musicale. Chaque jour retrouvez de nouvelles chroniques des dernières sorties d'album, des interviews de vos artistes rock / metal favoris et des live report des meilleurs concerts et festivals français.