Vacarm.net
Image default

The Vaselines – V For Vaselines

The Vaselines. Un nom qui vous est surement familier. Si ce n’est pas le cas, peut-être que « Molly’s Lips » et « Jesus Doesn’t Want Me For A Sunbeam » vous parlent plus. Exposé sur le devant de la scène à la fin des années 1980 par Kurt Cobain, inconditionnel de la musique des Ecossais des Vaselines, le groupe était tombé dans l’oubli après la sortie de son premier opus Dum-Dum en 1989.

v vaselines

Il aura ensuite fallu attendre vingt-et-un ans pour qu’Eugene Kelly et Frances McKee, les membres fondateurs du groupe, s’unissent à nouveau pour sortir Sex With an X en 2010. Puis, dans la lignée de ces deux premiers albums, le 29 septembre dernier, V For Vaselines a vu le jour. Clairement inspiré par les Ramones selon les deux leaders qui voulaient « écrire des chansons punks très courtes, juste pour entrer directement dans l’oreille des gens tout en y sortant rapidement. » Un pari audacieux qui s’avère payant. En effet, dès le premier morceau, « High Tide Low Tide », l’oreille accroche et le refrain s’engouffre dans notre cerveau. Premier extrait du disque à avoir été dévoilé, Eugene Kelly a raconté son origine. Alors qu’il « faisait souvent du vélo le long de River Clyde », il a remarqué que « le niveau de la rivière est haut et parfois bas. Alors j’ai juste commencé à avoir un air dans la tête. C’est à propos de la difficulté à s’engager, de trouver celui que tu aimes et ensuite quand cela devient difficile. Il y a une rivière en toi et tout ce que tu as à faire est de nager à travers elle. Mais, parfois, tu n’arrives simplement pas à le faire. »

Les membres des Vaselines arrivent globalement à atteindre leur objectif d’immiscer leur musique dans les oreilles sans que l’on s’en rende compte. Ainsi, « Crazy Lady » fonctionne parfaitement, l’urgence d’ « Earth Is Speeding » convainc dès les premières secondes et « False Heaven » nous raconte avec force mais sobriété les déboires amoureux d’un couple. Sans oublier « Number One Crush » aux riffs efficaces, « The Lonely L.P. » et l’histoire d’un disque posé sur une étagère, seul et délaissé, ruminant sur les formats actuels de la musique, créés dans l’unique but de produire des disques d’or. Ou encore l’excellente « One Lost Year » qui captivera certains avec la version rock’n’roll de l’album pendant que d’autres préféreront la version acoustique ci-dessous.

Certaines chansons sont cependant de moins bonne qualité que celles précédemment citées. C’est le cas notamment d’ « Inky Lies » dont les quelques niaiseries mélodiques lassent rapidement, de « Single Spies » sur laquelle Kelly et McKee peine à se convaincre eux-mêmes de ce qu’ils chantent ou encore de « Last Half Hour » qui clôture maladroitement le tout.

V For Vaselines n’est sans doute pas un album révolutionnaire, ni même le disque de l’année, mais on ne peut pas nier le bien fou que cela fait de retrouver le style du groupe qui aura marqué le rock alternatif de la fin des années 1980 et du début des années 1990. Quoi qu’il en soit, vous pourrez retrouver The Vaselines à Lille le 17 novembre et à Paris le 18 novembre prochain. Profitez-en !

.: Tracklist:.
01. High Tide Low Tide
02. The Lonely L.P.
03. Inky Lies
04. Crazy Lady
05. Single Spies
06. One Lost Year
07. Earth Is Speeding
08. False Heaven
09. Number One Crush
10. Last Half Hour

Vous pourriez aussi aimer...

1 commentaire

claude 25 octobre 2014 at 10 h 47 min

Ce ‘High Tide Low Tide’ fait penser aux Ramones, bien sûr, mais aussi aux Barracudas, les (faux) surfers punk rock. Sympathique.

Répondre

Laissez un commentaire

Le webzine qui fait du bruit
Vacarm.net est un site d'actualité musicale. Chaque jour retrouvez de nouvelles chroniques des dernières sorties d'album, des interviews de vos artistes rock / metal favoris et des live report des meilleurs concerts et festivals français.