fbpx
Vacarm.net
Image default

girl in red sort une nouvelle chanson : “rue”

Les douze derniers mois ont été mémorables pour la chanteuse / compositrice / productrice norvégienne Marie Ulven, plus connue sous le nom de girl in red. Atteindre des centaines de millions de streams, jouer de nombreux concerts à guichets fermés dans le monde entier et être acclamé par la critique n’est pourtant que la partie émergée de l’iceberg, d’un mouvement au potentiel incroyable appelé « world in red » (cf. son nouveau site mis en ligne le 12 août). Aujourd’hui, elle donne un aperçu de son premier album sous la forme d’un tout nouveau single « rue ».

« J’ai écrit cette chanson pour mes proches qui sont affectés par ma santé mentale. Pour eux je ferai toujours de mon mieux pour m’améliorer et je leur suis éternellement reconnaissant de leur présence dans ma vie. »

« rue » est le début d’un nouveau chapitre, une chanson qui tourbillonne avec une profondeur vertigineuse alors que la musique de Marie dépasse désormais les frontières de la pop de chambre dont elle a été étiqueté à ses débuts. S’inspirant des fantasmes d’évasion, de Robyn (« Body Talk ») et Lorde (« Melodrama »), l’euphorie mélancolique de Marie éteint toutes les lumières et laisse la tempête se jouer en temps réel alors qu’elle court dans la nuit à la recherche de catharsis et de liberté.

Écrit comme aucune autre de ses chansons auparavant, l’histoire de « rue » a débuté dans un magasin de guitare de Times Square où elle essayait des guitares acoustiques et où elle a trouvé les premiers accords. Prenant forme ensuite à l’arrière de son Tour bus, « rue » s’inspire des parallèles qu’elle a reconnu entre elle et le personnage de Rue dans la série Euphoria diffusée sur HBO. « Elle est toxicomane, ce que je ne suis pas », dit Marie. « Mais beaucoup de choses qu’elle a ressenti et dont elle essaie d’échapper sont le genre de problème avec lesquels je suis constamment confrontée. »

Avec son écriture décomplexée qui fait vibrer les auditeurs, girl in red est une artiste de sa génération,  prête à discuter à la fois de son homosexualité et de sa santé mentale, ce qui suscite des sentiments d’espoir, de solidarité et d’unité parmi ses fans. « Beaucoup de gens connaissent mal la santé mentale », dit-elle. « Ils manquent de connaissances et ne comprennent pas que votre santé mentale ne définit pas nécessairement qui vous êtes. Vous pouvez être déprimé, mais cela ne signifie pas que vous ne voulez pas sortir ou que vous n’avez pas de sentiment. Pour moi, ce n’est pas du tout tabou de parler de santé mentale. Tout le monde a une santé mentale. Je ne me vois pas non plus parler de sexe comme un tabou. » Une fois ces frontières effacées, la propre intrépidité de Marie continuera sans aucun doute d’inspirer les autres à s’ouvrir et à faire face à leurs propres défis et peut-être à ceux des gens qui les entourent.

Vous pourriez aussi aimer...

Laissez un commentaire

Le webzine qui fait du bruit
Vacarm.net est un site d'actualité musicale. Chaque jour retrouvez de nouvelles chroniques des dernières sorties d'album, des interviews de vos artistes rock / metal favoris et des live report des meilleurs concerts et festivals français.