Trust au 112 (Terville) - 1er décembre 2017 - Vacarm.net
Vacarm.net
Image default

Trust au 112 (Terville) – 1er décembre 2017

« Antisocial, tu perds ton sang-froid ! Repense à toutes ces années de service ! » Ces paroles résonnent encore aujourd’hui chez tous les fans de rock français des années 80. En 1991, ce morceau est repris par le groupe Anthrax, qui le traduit en langue anglaise et en fait un tube international. De passage en concert à Paris en septembre 2017, le groupe Metallica avait même repris le célèbre tube, de quoi faire crier le public, qui ne s’attendait pas à cette reprise. Inutile de dire que le groupe Trust est donc l’icône d’une génération.

Vétéran de la scène rock, Trust, groupe culte qu’on ne présente plus, vient de se reformer cette année à l’occasion de son 40ème anniversaire. La bande emmenée par le bouillant Bernie Bonvoisin a fait étape le vendredi 1er décembre 2017 à Terville dans la salle complète du 112. On revient sur la soirée sous le thème « Au nom de la Rage ».

Vers 21:45, le line-up actuel de Trust entre en scène : Bernie Bonvoisin au chant, Norbert “Nono” Krief (guitare), Ismaila “Izo” Diop (guitare), David Jacob (basse) et Christian Dupuy (batterie). On avait peur que le groupe ne se soit quelque peu assagi mais notre peur se dissipe dès les premières notes de « Ni Dieu ni Maître » et enchaîné ensuite par « Marche ou crève ». La salle du 112 à Terville, qui affichait complet depuis plusieurs semaines, gronde et le public, d’un certain âge et principalement masculin, est ravi. Le groupe prend les rênes et ne les lâchera plus de toute la soirée. Bernie répondra même à quelques personnes dans la salle, qui lui firent comprendre que le groupe prenait un peu trop de temps entre les morceaux, qu’il faisait ce qu’il voulait ou dixit Bernie « On n’enchaîne pas. On prend notre temps. On fait ce qu’on veut ! »

Trust c’est d’abord une signature vocale et on constate que Bernie n’a pas perdu de son adrénaline. Sa voix puissante et pleine de hargne, transperce toute la salle. Ensuite le son du groupe c’est aussi une déflagration sonique liée aux riffs de « Nono » qui lui aussi n’a pas perdu de son punch. Trust, à l’instar de son patronyme, a su nous redonner confiance à coups d’injections de riffs puissants et de textes martelés sur l’enclume. Le groupe reste sauvage, rebelle et les paroles sont, encore et toujours, malheureusement d’actualité.

Un bémol, s’il fallait en mettre un, ce serait la tenue de Bernie sur scène, qui a eu le mérite de ne pas passer inaperçue, mais on vous laissera seul juge.

Texte : Nathalie Barbosa

Vous pourriez aussi aimer...

Laissez un commentaire

Le webzine qui fait du bruit
Vacarm.net est un site d'actualité musicale. Chaque jour retrouvez de nouvelles chroniques des dernières sorties d'album, des interviews de vos artistes rock / metal favoris et des live report des meilleurs concerts et festivals français.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation en vous proposant les meilleurs contenus possibles. J'accepte En savoir plus