fbpx
Vacarm.net
Image default

Report Monster Truck/Black Stone Cherry à l’Elysée Montmartre (Paris) le 3 décembre 2018

Lundi 3 décembre 2018, direction l’Elysée Montmartre (Paris), pour une soirée 100 % rock avec deux groupes ayant traversé l’Atlantique pour venir décrasser nos oreilles, Monster Truck et Black Stone Cherry.

C’est avec le groupe de hard rock canadien Monster Truck que la soirée commence. Tout est dit dans le titre de leur dernier opus True Rocker, sorti en septembre dernier. Le rock est le carburant de Monster Truck et les riffs énervés du guitariste Jeremy Widerman sont autant de pressions sur la pédale de l’accélérateur. Ajoutez un claviériste apportant une couleur appréciable au groupe et un batteur martelant futs et cymbales comme autant de coups de massue et vous aurez une idée de ce groupe dont la devise est “Don’t Fuck With The Truck”, entre rock old-school et moderne, selon lequel être un “True Rocker”, c’est être “fidèle et vrai envers toi-même, sans barrières”. Piochant dans ses trois albums, Monster Truck propose quarante minutes de rock authentique et efficace avec un guitariste torse-nu bondissant et arpentant la scène sans relâche. Le groupe reviendra en France en 2019 en tête d’affiche cette fois-ci, un rendez-vous que les amateurs de hard-rock à la sauce américaine ne manqueront pas.

Setlist Monster Truck : Why Are You Not Rocking?, True Rocker, Don’t Tell Me How to Live, Old Train, Evolution, Denim Danger, For the Sun, Devil Don’t Care, Sweet Mountain River, The Lion

Cliquez sur les images pour les agrandir.

Place maintenant aux américains de Black Stone Cherry dont le sixième opus Family Tree est sorti en avril 2018. Avec une set-list reprenant les titres ayant contribué au succès du groupe comme “Me and Mary Jane”, “Like I Roll”, “Lonely Train”, “Blame It On The Boom Boom” et ” White Trash Millionaire”, entre autres, les américains vont insuffler l’esprit du rock sudiste en plein cœur de Paris et le public de l’Elysée Montmartre reprend en chœur les refrains les plus célèbres. En dépit d’un petit problème technique assez vite résolu, le show va se dérouler sans temps mort, porté par la voix faite pour le rock de Chris Robertson. Ben Wells, le guitariste, déploie une énergie incroyable, sautant et arpentant la scène sans répit tandis que John Fred Young maltraite sans relâche sa batterie. Jon Lawhon à la basse, moins démonstratif mais tout aussi efficace, rythme la prestation avec élégance.

C’était une invitation au voyage que nous proposait Live Nation à l’Elysée Montmartre ce soir avec ce rock puisant ses racines dans le sud des Etats-Unis, berceau du blues. Pas de fioritures ni de samples, juste l’efficacité et l’authenticité du bon vieux rock’n’roll.

Set-list Black Stone Cherry : Burnin’, Me and Mary Jane, Rain Wizard, Bad Habit, Like I Roll, Stay, Cheaper to Drink Alone, James Brown, Things My Father Said, Ain’t Nobody, In My Blood, Blind Man, Drum Solo, I’m Your Hoochie Coochie Man (Willie Dixon cover), Lonely Train, Blame It on the Boom Boom, White Trash Millionaire, Family Tree, Peace Is Free

Merci à Roger (Replica Promotion) et Live Nation pour l’accréditation.

Cliquez sur les images pour les agrandir.

Vous pourriez aussi aimer...

Laissez un commentaire

Le webzine qui fait du bruit
Vacarm.net est un site d'actualité musicale. Chaque jour retrouvez de nouvelles chroniques des dernières sorties d'album, des interviews de vos artistes rock / metal favoris et des live report des meilleurs concerts et festivals français.