Vacarm.net
Image default

Report Lordi + Silver Dust au Petit Bain (Paris)

Mercredi 17 octobre, direction la petite salle flottante de Paris, le Petit Bain, où le groupe finlandais Lordi, connu du grand public pour son passage remarqué à l’Eurovision en 2006, venait défendre son dernier opus Sexorcism, sorti en mai dernier, avec deux groupes en première partie, Egokills (Finlande) et Silver Dust (Suisse). Arrivée bien avant l’heure, je constate que la file d’attente est déjà bien longue pour ce concert à guichet fermé. Les finlandais sont donc très attendus par leur public parisien. Je passe devant le tour bus où le linge des groupes (sous-vêtements inclus !), fraîchement lavé, sèche tranquillement sur les essuies-glace dépliés. Il faut bien s’adapter à la vie en tournée !

Un membre d’Egokills vient annoncer que le groupe ne pourra finalement pas se produire ce soir, un des musiciens s’étant blessé. C’est donc avec Silver Dust que les hostilités vont commencer. Belle surprise que ce groupe venu de Suisse à la carte de visite déjà impressionnante après cinq ans d’existence : trois albums, passage au festival de Montreux, première partie de Mass Hysteria, Deftones, The Offspring, Nightwish, Amon Amarth et actuellement tournée européenne de Lordi. Silver Dust propose plus qu’un concert, un show en constante interaction avec un écran diffusant des images, le tout dans la veine de Tim Burton. Ambiance lugubre mais poétique, redingotes et hauts-de-forme, la mise en scène très soignée serait à elle seule déjà une raison de se déplacer pour aller voir ce groupe sur scène. Mais ce n’est évidemment pas le seul atout des Suisses. Musicalement, à une musique bien pêchue mélangeant dark, prog, heavy viennent s’ajouter des tas de petits plus comme les percussions tribales, une reprise de Bach clavier/guitare ou encore une interprétation d’un grand tube populaire des années 80, “Bette Davis Eyes” de Kim Carnes. Un univers extrêmement riche et plaisant, des musiciens enthousiastes et communicants avec le public, en clair une excellente surprise, une première partie de choix et un concept-album sorti en avril dernier, House 21, à découvrir d’urgence.

Setlist Silver Dust  :

  • The Unknown Soldier
  • House 21
  • Bette Davis Eyes
  • Forever
  • La La La La
  • The Witches Dance

C’est au tour de Lordi d’occuper la scène du Petit Bain. Le groupe va être quelque peu à l’étroit ce soir. Toujours impressionnant de les voir débarquer dans leurs costumes improbables, les pieds chaussés de plate-formes avec lesquelles personnellement je n’arriverai pas à faire trois pas. Quant à savoir comment ils peuvent jouer dans un tel accoutrement, ça reste un mystère ! Une véritable performance pour ce groupe féru de films d’horreur. La chaleur dans la petite salle blindée ne va pas leur faciliter la tâche. Lordi est ici ce soir pour défendre son neuvième album studio Sexorcism. Tout est dit dans le titre, pas étonnant que l’album ait fait grincer quelques dents ! C’est parti pour presque deux heures de gros son et de spectacle. Figurants et accessoires rendent la prestation encore plus savoureuse. On pourra voir successivement débarquer sur la scène une nonne, un exorciste, une mégère en fauteuil roulant, un fantôme, une poupée façon Chucky sans oublier tronçonneuse et … confettis ! Le ton de la soirée est donné dès le premier titre “Sexorcism”, avec la jeune femme de la pochette de l’album personnifiée sur scène, attachée sur une chaise, à la merci du frontman à la voix caverneuse. Les fans sont en délire d’autant que le groupe est en constante interaction avec le public. Sur les titres cultes tels “Would You Love a Monsterman?” ,” Who’s Your Daddy?” ou “Devil Is a Loser”, l’ambiance monte encore d’un cran et la chaleur avec. Le tourbillon Lordi emporte tout sur son passage et une sorte de folie contagieuse semble avoir atteint le public. Musicalement c’est du lourd aussi. Du monster hard-rock assené à grands coups de riffs. Que l’on aime ou pas Lordi, force est de reconnaître que le groupe a su se créer un univers et résister au temps. Leurs costumes mériteraient peut-être un petit coup de jeune. Ce bémol mis à part, Lordi a fait le job et c’est sous une pluie de confettis que le concert va se terminer avec “Hard Rock Hallelujah”. Les fans semblent comblés et le stand de merch va être pris d’assaut.

Une soirée qui n’engendrait pas la morosité organisée par Access Live. Un grand merci à Cyril et Manu pour l’accréditation !

Set-lit Lordi :

  • Sexorcism
  • Missing Miss Charlene
  • Your Tongue’s Got the Cat
  • Drum Solo
  • Blood Red Sandman
  • It Snows in Hell
  • Keyboard Solo
  • She’s a Demon
  • Naked in My Cellar
  • Rock Police
  • Bass Solo
  • Hug You Hardcore
  • SCG9: The Documented Phenomenon
  • The Riff
  • Guitar Solo
  • Who’s Your Daddy?
  • Devil Is a Loser
  • Hard Rock Hallelujah

 

 

Vous pourriez aussi aimer...

Laissez un commentaire

Le webzine qui fait du bruit
Vacarm.net est un site d'actualité musicale. Chaque jour retrouvez de nouvelles chroniques des dernières sorties d'album, des interviews de vos artistes rock / metal favoris et des live report des meilleurs concerts et festivals français.