fbpx
Vacarm.net
Image default

Live report – Matmatah + Cancre (Bikini 16/03/2023)

Il souffle comme un vent de Bretagne ce soir dans les amplis du Bikini de Ramonville. Matmatah est en tournée dans le sud de la France et fait sa première halte près de la ville rose afin de nous faire découvrir les secrets que renferment leur dernier album Miscellanées Bissextiles.

Cancre

La soirée débute avec le groupe Cancre. Tout droit venu du Finistère et accompagnant Matmatah pour quelques dates, le trio rock arrive sous les applaudissements d’un public déjà présents en masse. La Fuite et son intro basse batterie démarre le concert sur un rythme lent et tout en subtilité. La voix que vient doucement poser Robin capte toute l’attention de la salle, abreuvant les spectateurs de ses paroles mélancoliques. A noter que le batteur Klet et le bassiste Mathias assurent tous les deux à tour de rôle les cœurs.

Cancre

On mesure tout le talent d’écriture du groupe sur Mon Accoutumance, empruntant les champs lexicaux de la mer et de l’art de la musique pour nous délivrer un superbe texte. C’est d’ailleurs ce que l’on retient particulièrement de la prestation du groupe : son inspiration poétique, grandement mis à l’honneur par le son Bikini. La verve poétique de Cancre ne s’arrête pas là, une bonne partie de l’album Tout s’efface sera interprété, jusqu’à la chanson du même nom dont le refrain est chanté en cœur par un Bikini conquit.

Cancre

Les lumières s’estompent peu à peu lorsqu’un M apparait projeté vers un écran blanc en fond de scène : Matmatah débarque et Obscène Anthropocène entame les hostilités. Le ton est donné sur ce très bon titre qui interroge sur nos actions/inactions nous conduisant à notre propre extinction. Plus léger ensuite, avec l’arrivée du printemps c’est Le Rhume des Foins qui se rapproche.

Stan/Matmatah

Stan le chanteur, accompagné aux cœurs par Julien aux claviers et Éric à la basse, s’amuse de ce phénomène qui chaque année oblige bon nombre à se confiner en juin. Tout va bien ce soir, pas de pollen ni quelconque pollution dans ce Bikini plein à craquer. La Cerise est une première occasion de voir la technicité du guitariste Léo. Occasion également d’entendre le public chanter sur cette piste issue de l’album du même nom datant de 2007. Marée haute puis Au conditionnel font la part belle des anciens singles.

Matmatah

Si l’on devait déjà retenir une chose, c’est le sourire de chaque membre du groupe ce soir. Nous invitant à danser sur un Nous y sommes très rock mais aussi à une écoute plus calme sur Hypnagogia, magnifique balade aux sonorités pop british. Le son du Bikini rend à merveille le jeu musical des uns et des autres. Et quel solo de guitare sur la fin du morceau.

Léo/Matmatah

L’énergie déjà bien visible qui animait Léo jusque-là le transforme en un guitare héro secouant la tête dans tous les sens sur le devant de la scène. Moment plus calme aussi et titre au combien apprécié, Emma est joué en version piano guitare voix. La dernière aventure d’Archie Kramer chanté par le guitariste et un petit détour par Brest-même suivent avant Les demoiselles de Loctudy et ses sonorités celtes. Plus électrique encore : Fière allure chanté par Éric et Le festin de Bianca n’en finissent plus de ravir un public toujours plus heureux d’être là.

Léo et Stan/Matmatah

Après quelques vannes du chanteur à destination des roadies du groupe, c’est Populaire qui clôture le chapitre du nouvelle album Miscellanées Bissextiles parfaitement représenté ce soir. La fin du concert approche et on se doute déjà de la suite : Lambé An Dro. Le public exulte dès les premières notes. Tout le monde saute, chante et/ou danse à Lambé. Le titre est agrémenté de petits passages permettant à l’ensemble des membres de mettre sa petite touche, excellent. Le groupe sors de scène pour y revenir quelques secondes plus tard avec Les Moutons, autre classique issu de La Ouache.

Eric/Matmatah

Vraisemblablement pas mal revisité pour la tournée, le titre est orchestré d’un lourd riff de guitare et d’un rythme très légèrement plus lent. Très bonne surprise. Après une reprise d’Heroes de David Bowie, le concert touche à sa fin et c’est bien évidemment L’Apologie qui termine le set dans l’euphorie la plus totale. Matmatah et le Bikini s’envolent, transperçant quelques panaches de fumée ici et là.

Stan/Matmatah

Quel plaisir de voir un groupe si souriant et prenant manifestement autant de plaisir à jouer ensemble, et ce pour le plus grand bonheur des spectateurs présents ce soir à en juger les larges sourires présents sur leurs visages.
Un grand merci à Bleu Citron pour ce beau sold-out. Pour rester à l’affut de leurs prochains concerts rendez-vous ici.

Textes : Criket
Photos : Matt (Instagram : heavy.matt_pics / Facebook : heavy.matt.all)

Laissez un commentaire

Le webzine qui fait du bruit
Vacarm.net est un site d'actualité musicale. Chaque jour retrouvez de nouvelles chroniques des dernières sorties d'album, des interviews de vos artistes rock / metal favoris et des live report des meilleurs concerts et festivals français.