fbpx
Vacarm.net
Image default

Lord Buffalo – Tohu Wa Bohu

Lord Buffalo est un étrange orchestre qui évolue dans un monde brumeux. Entre mud-folk et musique empreinte de spiritisme, nous découvrons pour la première fois cette formation venue d’Austin au Texas avec leur deuxième album. “Tohu Wa Bohu” est sorti discrètement dans les bacs pendant que tout le monde avait le regard tourné vers l’épidémie sévissant sur Wuhan. Cet album brille bien au delà des standards – disons-le, un chef d’oeuvre – tant il revêt une personalité forte.

“Tohu Wa Bohu” est une expression tirée de la Genèse décrivant la Terre vide et sans forme, et c’est ainsi que nous apparaît la musique de Lord Buffalo à l’éclosion du temps. Sous une atmosphère vaporeuse, elle révèle de vastes espaces à l’écho puissant, un chaos tellurique comme quand les plaines rencontrent les montagnes. Entre songwriting et mysticisme dignes de Wovenhand, Lord Buffalo fait émerger en quelques notes des ambiances éthérées. Ainsi, “Raziel” – ange révélant les secrets de Dieu – né de l’obscurité et du brouillard laisse se déchaîner guitares et violoncelles dans un duel de titans. Puis, sur “Wild Hunt”, un piano martelé de manière menaçante se mue en une mélodie liquide, qui se laisse chahuter au grès des changements de rythme de la batterie. “Halle Berry” est une prêche entraînante, comme une démo perdue de Nick Cave, qui nous donne simplement l’envie de reprendre en cœur quelques alléluias.

Le caractère dominant de Lord Buffalo réside dans sa capacité à produire des ambiances qui prennent le temps de se déployer dans toute leur envergure, sans jamais aucune précipitation, tout en conservant une vigueur et une puissance leur évitant toute mièvrerie. Certains titres sont plutôt sobres, comme “Dog Head”, tandis que d’autres s’épanouissent dans une orchestration beaucoup plus importante, à l’instar de “Llano Estacado No.2”. Toujours est-il que le groupe nous livre sa pièce maîtresse avec le morceau qui donne son titre à l’album, “Tohu Wa Bohu”, une composition d’une rare élégance, comme une valse céleste, et qui nous semble combler un vide. “Tohu Wa Bohu” était la pièce manquante dans notre discothèque.

.: Tracklist :.

  1. Raziel
  2. Wild Hunt
  3. Halle Berry
  4. Dog Head
  5. Tohu Wa Bohu
  6. Kenosis
  7. Heart of the Snake
  8. Llano Estacado No 2

Vous pourriez aussi aimer...

Laissez un commentaire

Le webzine qui fait du bruit
Vacarm.net est un site d'actualité musicale. Chaque jour retrouvez de nouvelles chroniques des dernières sorties d'album, des interviews de vos artistes rock / metal favoris et des live report des meilleurs concerts et festivals français.