Vacarm.net
Image default

#Report : Rise Against + Sleeping with Sirens + Pears au Bataclan (Paris) le 11 novembre 2017

Samedi 11 novembre 2017, la tournée du groupe américain de punk/rock Rise Against passait par le Bataclan à Paris avec, en première partie, le punk hardcore de Pears et le post-hardcore de Sleeping with sirens. Du très lourd donc et le public parisien s’est déplacé en nombre pour ce concert affichant complet.

Beaucoup de gens font encore la queue à l’extérieur lorsque Pears entre en scène. Ce groupe de punk hardcore, dont le 3e album « Human movement » est sorti cette année, doit son nom (Poires) a un bad trip du chanteur qui, après avoir consommé trop de champignons hallucinogènes, s’est tapé un mauvais délire sur les poires ! Le ton est donné. Le groupe va délivrer une prestation tonique en diable, avec un frontman monté sur ressorts qui ne cesse de se contorsionner. Batterie en mitraillette, chanteur qui aboie plus qu’il ne chante, guitariste et bassiste jouant à un rythme hyper accéléré, indiscutablement le groupe le plus punk de la soirée et une bien belle mise en bouche.

Set-list Pears :

  • The Flu
  • Mollusks Mouth
  • Snowflake
  • Hinged by Spine
  • Sisters in christ
  • Victim to be
  • Hey there, Begonia
  • Arduous Angel
  • Breakfast
  • Partridge
  • Great Mt. Ida
  • Green Star

Changement de style avec le groupe suivant, Sleeping with Sirens, et son frontman à la voix féminine Kellin Quinn, accueilli par les cris stridents des demoiselles de la fosse qui semblent n’avoir d’yeux que pour lui. La dernière fois que j’ai pu observer pareil phénomène c’était à un concert de Bring me the Horizon. C’est donc assez amusée que je découvre ce groupe dont (je le confesse) je n’avais jamais entendu parler. Sleeping with Sirens va interpréter ce soir trois titres de son 5e album « Gossip » sorti très récemment. Avec une set-list de première partie, donc un peu réduite, le groupe va tout de même réussir à faire le tour de sa discographie. « We like it Loud » « If You Can’t Hang » ou « Kick Me » sont des titres accrocheurs et bien rock. « Legend » ou « Gossip » du dernier opus sont un peu moins nerveux mais le public connaît déjà les paroles par cœur et semble enchanté de la prestation, c’est l’essentiel ! Une partie du public, jeune et féminin, a vraisemblablement fait le déplacement pour Sleeping with Sirens ce soir. A noter que “Legends” a été choisie comme chanson officielle par l’équipe des Etats-Unis pour les Jeux Olympiques d’hiver. Une belle publicité pour Sleeping with Sirens qui devrait donc continuer sans problème de conquérir le cœur des teenagers.

 Set-list Sleeping with Sirens

  • Tally It Up: Settle the Score
  • Empire to Ashes
  • Legends
  • We Like It Loud
  • Congratulations
  • Gossip
  • Do It Now Remember It Later
  • Here We Go
  • If You Can’t Hang
  • Kick Me

Place maintenant à la tête d’affiche, Rise Against, dont le dernier album « Wolves » est sorti en mai 2017. Adeptes de modes de vie écologistes et végétaliens, les membres de Rise Against sont des punks d’un genre assez éloigné des tout premiers de la mouvance comme les Sex Pistols, ils n’en ont pas moins la rage et dénoncent, notamment dans leur dernier album, la politique américaine et le terrorisme mondial. Tim McIlrath, le frontman, s’exprimera d’ailleurs longuement au sujet des tragiques événements de 2015 mais aussi pour dénoncer certains fléaux actuels comme le racisme ou le sexisme.

Le concert va commencer très fort avec l’excellent “Chamber The Cartridge”, nerveux et punk à souhait, suivi de “Give It All” avec un Tim McIlrath très en forme, manifestement heureux d’être sur scène, qui va se mêler au public de la fosse à la fin du morceau et serrer des mains, sourire aux lèvres. Un très beau début de concert et un Bataclan conquis dès les premières minutes. Le troisième titre « The Violence », tiré du dernier opus, est tout aussi nerveux que les précédents et la température commence à monter sérieusement dans la salle. Les titres vont s’enchaîner devant un public d’aficionados déchaînés (on verra quelques circle pits et pas mal de slams) reprenant en chœur les paroles qu’il semble toutes connaître par cœur, jusqu’à une « pause » acoustique de six titres, dont la très anti-militariste « Hero of War » avec un frontman seul sur scène armé d’une guitare acoustique et nimbé d’une magnifique lumière. Au rappel, « Wolves » du dernier opus et bien évidemment, « Savior », sans doute le titre de Rise Against ayant connu le plus gros succès à ce jour.

Un concert magnifique, mené par un frontman respirant l’intelligence et la générosité. Du punk qui n’a rien de destroy. Le public sort du Bataclan manifestement enchanté par ces quelques heures magiques, celles-là même qui permettent de supporter tant de choses. La VIE tout simplement. Et au Bataclan, ce mot prend encore plus de sens.

Set-list Rise Against :

  • Chamber the Cartridge
  • Give It All
  • The Violence
  • Re-Education (Through Labor)
  • Dancing for Rain
  • The Good Left Undone
  • Collapse (Post-Amerika)
  • House on Fire
  • Prayer of the Refugee
  • Acoustique :
  • Swing Life Away
  • People Live Here
  • Hero of War
  • Help Is on the Way
  • Bricks
  • Survive
  • —–
  • Wolves
  • Savior

 

 

 

 

Vous pourriez aussi aimer...

Laissez un commentaire

Le webzine qui fait du bruit
Vacarm.net est un site d'actualité musicale. Chaque jour retrouvez de nouvelles chroniques des dernières sorties d'album, des interviews de vos artistes rock / metal favoris et des live report des meilleurs concerts et festivals français.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation en vous proposant les meilleurs contenus possibles. J'accepte En savoir plus