fbpx
Vacarm.net
Image default

MALORY – “Molly” 1er single de son 1er album disponible le 11 Février 2019

Yohann Malory est un jeune homme de partout.

Il y a Madagascar, d’abord. C’est sur la grande île de l’Océan Indien que le chanteur est né. La terre de sa mère, là où celle-ci a rencontré son père, un professeur français expatrié. Il y a la Thaïlande, aussi. C’est sous les tropiques de l’Asie que Yohann a passé ses premières années, là où son père a été muté. Et puis voilà enfin la France, la séparation de ses parents, Paris, la banlieue. « Ces pérégrinations m’ont appris à m’adapter à plusieurs milieux. Il a toujours fallu que je m’intègre quelque part ».

Chez lui, sa mère écoutait de la chanson française, entre Gainsbourg et Souchon, et son grand-frère, lui, versait dans le rock en chemise à carreaux version Nirvana. Mais c’est par le rap que Yohann Malory trouve ses marques et se lance sous le pseudo de Tyron Carter, référence au livreur allumé du film Snatch, le temps d’un album et quelques showcases.

À 18 ans, ce dernier se dit une chose : si une fichue blessure l’empêche de poursuivre ses rêves de footballeur, alors c’est la musique qui sera la chose la plus importante dans sa vie.

Entre rap, filles, mauvais garçons, fêtes, bagarres, petits trafics et nuits sans fin, il finit bientôt par tout bazarder.

« Je vivais dans un monde absurde », raconte Yohann Malory. « J’entretenais une image qui n’était pas la mienne. Tout ça n’avait rien à voir avec moi, en vérité. » Ce revirement soudain dit quelque chose de la philosophie créative du jeune homme : pour qu’il puisse avancer, il faut à tout prix que la musique qu’il joue soit celle de sa chair, que son image sur scène soit ce qu’il est vraiment. Peu importe les promesses et le succès.

À la même époque, Yohann Malory tombe amoureux. Elle n’a rien à voir avec toutes ces histoires de rue et de rap. Elle vit dans un joli quartier et écoute les MC5, Prince et Alain Bashung. « Avec elle, je me suis rendu compte qu’il y avait autre chose que la violence et tous ses réflexes. J’ai pris goût au rock et à la chanson. J’ai découvert une autre vie. Les gens se fichaient d’où je venais. J’avais envie de découvrir ce nouveau monde ».

Nouvelle étape. Repéré par Universal, Yohann Malory se fait chanteur à nouveau et prépare un premier EP baptisé Kiss Kiss Bang Bang, collaborant avec le duo The Shoes, Brigitte Fontaine et Frédéric Beigbeder. La voix est délicate, presque flirtante, glissant sur le ton d’un funk en ballade. Il s’agit de raconter les rencontres d’un soir et celles d’une vie, la vie tout seul quand on se cherche encore.

Porté par le souvenir de sa mère qui vient de décéder d’un cancer foudroyant, et d’un petit frère luttant contre une leucémie chronique, c’est la musique qui le tient. « J’ai commencé à comprendre comment on faisait sentir les choses sans les dire, dit-il. Je voulais des chansons qui frappent le cœur. Qu’il y ait de l’attitude, mais aussi que cela touche les gens ».

Ainsi débute ses collaborations avec Jenifer, Louane, Yannick Noah … où l’auteur cisèle ses accroches. Ces dernières saisons, sous l’impulsion du réalisateur / compositeur Yodélice, Yohann a écrit 3 titres, sur l’album posthume de Johnny Hallyday : « Mon travail a été un exercice de style pur et dur. Ce sont des nuits et des nuits blanches de boulot. Le symbole est fort. Je me sens enfin légitime, à ma place. Je peux discuter avec tout le monde. Cette collaboration m’a libéré de beaucoup de choses et de beaucoup de complexes ». En même temps qu’elle a libéré une chose : l’envie de faire un album authentique.

Récemment, Yohann Malory s’est dit qu’il pouvait aussi se lancer pour de bon. Enfin, il considérait qu’il avait à sa disposition toute l’inspiration, les connaissances et les références nécessaires pour façonner sa musique à lui, celle qui pourrait dire quel artiste il est.

Un album de chansons chantées, écrites et composées par ses soins en est le résultat. Il est co-réalisé par Tristan Salvati et Martin Lefebvre. Il s’appelle Chagrin Bitume. Le chanteur y raconte son parcours, ses différentes vies, ses histoires d’amour torturées et sa mélancolie.

Vous pourriez aussi aimer...

Laissez un commentaire

Le webzine qui fait du bruit
Vacarm.net est un site d'actualité musicale. Chaque jour retrouvez de nouvelles chroniques des dernières sorties d'album, des interviews de vos artistes rock / metal favoris et des live report des meilleurs concerts et festivals français.