fbpx
Vacarm.net
Image default

L’édition 2019 du Cabaret Vert côté festivaliers.

Du 22 au 25 août, la jolie petite ville de Charleville Mézières dans les Ardennes accueillait la  15e édition du festival le Cabaret Vert. Enorme succès pour cette cuvée 2019 avec 102 000 festivaliers sur 4 jours sous un ciel sans nuages. Je reviendrai plus en détails sur la programmation dans un prochain article. Aujourd’hui, la parole est aux festivaliers. Le Cabaret Vert ? C’est eux qui en parlent le mieux !

Quatre jeunes originaires de Nancy rencontrés à la gare de Reims au retour du festival ont accepté de répondre à mes questions. Ci-après un petit florilège de leurs réponses.

A la question « C’était votre première édition du Cabaret Vert ? », en dehors d’un des garçons pour lequel c’était la 2e fois, les trois autres venaient pour la première fois.

Vous reviendrez ?  
« Oui c’est sûr ! » à l’unanimité.

Pourquoi ?  
« Pour l’ambiance, les gens, c’était très familial »
« Y a une tranche d’âge super vaste, des tout petits comme des tout grands et les gens sont tous ensemble, je trouve ça beau »
« Y a du monde qui venait en famille aussi c’est vachement chouette »
« L’ambiance sur le festival, tout le monde s’aime, tout le monde se parle »
« Au camping aussi ! »
« On a été à Dour et ça n’a rien à voir, le camping n’avait pas du tout la même allure. »
« Dour c’est beaucoup plus gros, beaucoup moins familial, il y a beaucoup plus de jeunes, alors que là y a tous les âges »
« Le dimanche c’était très familial. Et ça fait du bien »
« Au camping y a vraiment une vie, une vraie vie »
« L’ambiance parmi les bénévoles aussi, c’est basé sur le bénévolat et du coup tout est bien fait mais avec du cœur, je ne sais pas comment le dire alors qu’à Dour par exemple c’est bête à dire mais y avait jamais de papier aux toilettes, au Cabaret Vert il manquait de rien, y avait tout, y avait de l’eau, dès qu’on avait soif juste à côté, c’était très très bien organisé »
« Ils sont très éco-responsables, ils font attention à tout, ils ramassaient toujours les gobelets, y avait pas de déchets »  
« A la fin du festival à Dour les gens laissaient leurs déchets, c’était vraiment sale alors que là chacun s’occupait de son emplacement. A Dour y en avait qui brûlaient leur tente »

Votre motivation première pour venir au Cabaret Vert, c’est la programmation ou l’ambiance ?
C’est l’ambiance, on est venus pour l’ambiance, on n’est même pas venus pour la programmation.

Ça veut dire que vous pourriez acheter votre pass avant même de connaître la programmation ?
Oui ! (à l’unanimité)
« Mais y avait quand même deux, trois artistes qu’on avait envie de voir, qu’on connaissait. Ça joue aussi mais on a découvert d’autres trucs et ça c’était bien cool. »

Quels groupes plus particulièrement avez-vous découverts ?
« Moi j’ai découvert Bernard Lavilliers. Il a beaucoup de peps sur scène, il a fait plein de styles, il a la pêche. »
« Je ne savais même pas qu’il existait, Bernard Lavilliers pour moi c’était un nom dans la chanson d’ Elmer Food Beat Couroucoucou Roploplo ! »  
« Sinon Vaudou Game hier soir, un artiste africain, c’était génial ! (en choeur)
« Et Ghosteman, ça par contre c’était très violent, je suis partie tout devant aux barrières je me cramponnais ! » « c’était bien, c’était un mélange de rap et metal »  
« Ah oui Ziggy Marley c’était super aussi ! »
« Et IAM c’était génial, moi j’ai découvert aussi parce que j’écoute pas du tout et j’ai trop aimé »
« Gaëtan Roussel c’était vachement bien aussi »

Un mot sur le Greenfloor ? (le dancefloor où se retrouvent les clubbers du Cabaret Vert ndlr)
« Quand tu sais pas où aller tu vas au Greenfloor » (rires)
« Salut c’est Cool c’était la meilleure presta au greenfloor, l’ambiance c’était dingue, le Greenfloor ils l’ont transpercé, y avait des gens jusqu’au logo du Cabaret Vert.

La Razorback vous y êtes allés ?  (le club rock indé du festival ndlr)
« La quoi ? »
« Je n’y ai pas mis un pied »
« On y est passés hier soir mais sinon non on n’y est pas allés.

Vous êtes passés au festival de la BD ? à l’idéal cinéma ?
« C’était trop bien mais c’est dommage on n’a pas le temps »
« je suis montée au festival de la BD, je suis rentrée et ça avait l’air comme le livre sur la place à Nancy »
« y avait un festival de BD ? au Cabaret Vert ?
« Le fait de ne pas avoir tout vu, tout fait, ça donne envie de revenir, comme ça l’année prochaine on fera autre chose »
« C’est impressionnant parce que c’est quand même pas un grand festival mais la façon dont il est mis en scène, où sont les scènes, la grande scène un peu plus basse, c’est bien fait tout est compact » 
« A part le Greenfloor qui est trop près de la scène Illuminations et dès que ça s’arrête on entend la tech » 
« Le temps des cerises aussi c’était cool, en fait on a fait un peu tout »

La restauration ?
« C’était incroyable ! »
« Excellent , pas trop cher »
« Ah la poutine ! »

Un immense merci à ces quatre jeunes pour leur témoignage, tout est dit finalement sur l’ambiance si particulière du Cabaret Vert, la plus chaleureuse que j’ai moi-même ressentie à ce jour sur un festival.

Album photo des festivaliers en attendant les photos des artistes. (cliquez sur les photos pour les agrandir)

Vous pourriez aussi aimer...

2 commentaires

PASQUIS 14 septembre 2019 at 22 h 37 min

Super reportage, très objectif photos d’une grande qualité encore bravo.

Répondre
Catherine Alberola 15 septembre 2019 at 7 h 57 min

Merci !!!

Répondre

Laissez un commentaire

Le webzine qui fait du bruit
Vacarm.net est un site d'actualité musicale. Chaque jour retrouvez de nouvelles chroniques des dernières sorties d'album, des interviews de vos artistes rock / metal favoris et des live report des meilleurs concerts et festivals français.