fbpx
Vacarm.net
Image default

Interview Shuffle – Les nouveaux affranchis du rock alternatif

Shuffle, nouveau talent de la scène française oscille entre métal et pop/rock, le tout épuré par une voix qui n’est pas sans rappeler celle de Brandon Boyd d’Incubus. Ce premier album « Upon The Hill » en grande partie financer par les fans et le crowdfunding est une récompense de plusieurs années de labeurs pour ce groupe français qui veut aujourd’hui si ce n’est l’Europe conquérir déjà la France. Réalisé par Arnaud Bascuñana (Deportivo, No One Is Innocent, Luke…) aux Studios Soyuz & 180 à Paris, l’album est sorti le 23 mars 2015 sur le label M&O Music. Rencontre avec Sullivane (claviers) et Alex (batterie).

Commençons par le début, Shuffle, qui êtes-vous et d’où venez-vous ?     

Sullivane : Sullivane, claviériste au sein de Shuffle, enchanté !  Shuffle est un groupe de rock alternatif basé au Mans. Nous nous sommes rencontrés en 2009, dans le cadre d’un projet de groupe de reprises de Pink Floyd. Nous avons sortis notre premier EP “Desert Burst” en 2012. Les concerts se sont enchaînés avec quelques belles premières parties (Shaka Ponk, Revolver, Dirty Loops…). Nous avons aussi tournés un peu en Europe. Ça commençait pas mal mais nous nous sommes vite rendus qu’il nous manquait de la matière pour démarcher les professionnels du milieu. Nous avons freinés les concerts pendant deux ans pour nous concentrer sur la composition de ce premier album « Upon The Hill » qui est sorti le 23 mars sur le label M&O Music.

Pourquoi commencé dans un groupe de reprises de Pink Floyd ?

Alex : Nous ne l’avions pas spécifiquement choisi. C’est un projet qui a été créé par une compagnie qui s’occupe de « coacher des groupes » au Mans. Tous les membres de ce projet étaient issus de différentes formations groupes auparavant. Ça a été une véritable rencontre. Nous nous sommes aperçus que nous avions les mêmes intérêts communs et nous avons décidés d’aller au-delà du projet et de monter notre propre groupe.

Comment passe-t-on du ‘rock classique’  au rock alternatif ?

Alex : Nous avons fait évoluer nos inspirations. Avant Shuffle, je faisais partie d’un groupe qui composait un blues/rock classique 60’s, un peu à la Hendrix. Le premier EP « Desert Burst » est bien plus pop qu’ «Upon the Hill ». Nous avons durcis notre son au fur et à mesure des concerts et des compositions. Si « Upon The Hill » sonne radicalement plus alternatif aujourd’hui, c’est une évolution naturelle et non préméditée.

Sullivane : Avec « Upon The Hill » nous avons voulu montrer toutes les facettes du groupe et pas seulement un style musical prédéterminé.

Shuffle-cover-album-1440px

Quels sont vos challenges avec ce premier album ?

Alex : Passer une nouvelle étape bien sûr. Etre un peu plus affranchis. Nous étions jusqu’à lors, encore dans le milieu « amateur » sans vouloir être péjoratif. Nous ne prétendons pas d’être professionnels aujourd’hui mais cet album nous donne la possibilité d’aller plus loin : jouer sur des grosses scènes, étendre un réseau plus professionnel, partir à l’étranger…

Sullivane : C’est aussi une manière de se réapproprier notre son et notre identité pour le diffuser à un public plus large.

« Upon The Hill »l a été financé en grande partie par crowdfunding, en quoi cette démarche est-elle nécessaire pour vous en tant que jeune groupe ?

 Alex : Au-delà de l’aspect financier, nous voulions mobiliser et impliquer notre fan base qui participe indirectement à notre projet. Le crowdfunding nous a aussi permis d’être un support pour toucher un nouveau public grâce au bouche-à-oreille généré par notre fan base et les réseaux sociaux. Nous donnions quotidiennement des news de notre projet via des posts, des images et des vidéos. Aujourd’hui encore, nous gardons cette dynamique de promotion pour soutenir notre projet, notre premier album, « Upon The Hill ».

Combien avez-vous récolté et comment cet argent a-t-il été utilisé ?

Alex & Sullivane : Un peu plus de 4200 euros ! Il y a eu des hauts et des bas mais nous n’avons rien lâché !

Sullivane : La somme récoltée a permis de couvrir en grande partie les frais de l’enregistrement de l’album, la location du studio, le mixage, le pressage…Chaque euro a trouvé son utilité !

Si vous deviez nous parliez de ce premier album « Upon The Hill » en quelques mots ?

Sullivane : « Upon The Hill » est un regard innocent sur le monde où chaque titre est une petite histoire avec l’ambiance musicale qui lui est propre. L’album évolue en passant par différents stades émotionnels avec des morceaux plus calmes, d’autres plus pêchus. Par exemple« Schyzophrenic Maze » traite des fractures de l’enfance, ce moment où tu te rends compte où ton monde est pourri et que le Père Noël n’existe pas, d’où le calme avant la tempête musicale.

Vous êtes des spectateurs ou des acteurs de votre propre album ?

Alex : Nous nous plaçons en observateurs. En tant que musiciens, nous considérons que nous n’avons aucun jugement à émettre. Je comprends les groupes engagés mais nous ne sommes pas dans ce créneau. Nous posons des faits et nous invitons chacun d’entre vous, d’entre nous à réfléchir dessus.

Pourquoi avoir choisi « Tomorrow’s Relics » comme premier clip et single ?

Alex : C’était une évidence. « Tomorrow’s Relics » reprends toutes les palettes musicales de l’album > alternatif, progressif, métal, pop…

Sullivane : C’est un titre qui représente bien l’identité de Shuffle. Si nous avions pris un titre comme « Withdrawal » nous aurions eu peur de nous retrouver avec une étiquette « groupe de néo-métal »…même si aucun groupe n’aime être catalogué, la première impression est toujours importante !

Comment voyez-vous Shuffle dans les mois à venir et au-delà ?

Sullivane : Nous aimerions bien trouver un tourneur et jouer sur des grosses premières parties ! Jouer et trouver un label à l’étranger, sortir un nouvel album…de continuer à être un groupe en fait !

Alex : Il est important que nous poursuivions dans une démarche plus professionnelle avec ce premier album maintenant en poche mais nous n’espérons pas vivre de nos royalties d’ici peu non plus soyons réalistes ! Si on le peut dans un futur proche ce serait fantastique mais le plus important est d’amener Shuffle le plus loin possible dans la sphère artistique, de nous faire connaître.

Quelle est votre seconde vie ?

Alex : Je suis étudiant en LLCE Anglais quand j’ai le temps…

Sullivane : Je bosse pour un tourneur (Syncope Management) donc j’ai déjà plus ou moins professionnel de la musique. Jordan (chanteur/guitariste) est intermittent, il est aussi prof et coach pour d’autres formations. Quant à Jonathan (basse), il est développeur informatique.

Quels sont vos trois albums de référence ?

Porcupine Tree – In Absentia

 Porcupine-Tree-In-Absentia

 Sullivane : C’est le groupe qui nous a ré-ouvert sur le prog, il y a tellement d’éléments musicaux incorporés à leur musique comme de la pop mais toujours avec le souci du détail. « In Absentia » a été une des grosses claques de Shuffle.

Incubus – Morning View

incubus morning view

Alex : Pour le son et pour le côté technique. Le jour où Shuffle aura le même son que ça…ppff il est incroyable !

Karnivool – ASYMMETRY

Karnivool-Asymmetry

Sullivane : Toujours dans le prog mais qu’est-ce qu’il est bon cet album ! Si nous avons le droit à un bonus, je rajouterais le dernier Deftones « Koi No Yokan ».

C’est votre dernier mot ?

Alex & Sullivane : Merci d’avoir pris le temps de nous lire ! Notre album est en écoute intégral sur notre site : et sur les plateformes Spotify, Deezer….et rejoignez-nous sur les réseaux sociaux et en concert !

Vous pourriez aussi aimer...

Laissez un commentaire

Le webzine qui fait du bruit
Vacarm.net est un site d'actualité musicale. Chaque jour retrouvez de nouvelles chroniques des dernières sorties d'album, des interviews de vos artistes rock / metal favoris et des live report des meilleurs concerts et festivals français.