fbpx
Vacarm.net
Image default

Interview : Go By Brooks

Go By Brooks, charmant groupe luxembourgeois découvert du temps du Magazine Karma, revient et prépare une nouvelle année pleinement consacrée à la musique. Rencontre et mise à jour des données avec Laetitia sa chanteuse et Nicolas, son nouveau guitariste.

Salut Laetitia et Nicolas, comment ça va depuis la dernière fois ? Qu’est ce qui a changé pour Go By Brooks ?

Laetitia : Salut Ugo ! Ça va très bien, merci. 😉 Et ben, ce qui a changé, c’est que nous avons un deuxième guitariste depuis janvier, notre groupe est donc désormais un quintette. En outre, nous avons joué une trentaine de concerts cette année et nous sommes donc très satisfaits de notre parcours jusqu’à présent! Il faut quand même dire que nous devons beaucoup à notre manageuse Nathalie qui nous soutient énormément et qui s’investit de tout son cœur dans la promotion de notre musique.

Nicolas : Salut, tout va bien merci. J’espère que tu vas bien. Ce qui a changé, c’est que depuis janvier nous tournons beaucoup sur le Luxembourg et nous sommes heureux de présenter notre projet et nos compositions plus récentes à un public très réceptif. Les concerts sont très différents les uns des autres, certains plus rock, d’autres en acoustique (unplugged) et donc plus intimistes. Cela nous permet de montrer que les deux facettes de Go By Brooks, le côté plus dynamique et le côté plus sensible et intimiste.

J’ai entendu que vous alliez faire la première partie de Ron Sexsmith et Eric Martin /chanteur de Mr. Big. Peux-tu nous parler de ce concert ? Comment avez-vous eu l’occasion de réaliser cette première partie ?

Laetitia : Quand j’étais petite, j’écoutais sans cesse « To Be With You » de Mr. Big, je suis donc très excitée et honorée de jouer ce concert! Je devrai vraiment faire attention à ne pas trop faire ma groupie 😉 Mais soyons sérieux, je pense que ce concert va être très spécial et surtout très intime, puisqu’il s’agit d’un concert acoustique. Nous essayons toujours de réinventer nos chansons pour ce genre de concerts, afin de présenter au public quelque chose de différent. De plus, la salle de « opderschmelz » est magnifique et les gens y viennent vraiment pour écouter attentivement les artistes qui s’y présentent. Si nous avons la chance de faire cette première partie, c’est parce que l’organisateur a vu un certain nombre de nos concerts qui l’ont heureusement assez convaincu pour qu’il nous propose d’ouvrir ce petit festival. Il risque d’y avoir quelques surprises pendant ce concert, mais je n’en dirai pas plus.

Nicolas : Oui, c’est une belle opportunité qui s’offre à nous et nous allons surtout prendre du plaisir à partager la scène avec ces deux artistes talentueux. Ce sera en unplugged et nous aurons l’occasion de jouer chez nous car nous répétons à Dudelange, c’est un peu comme un match à domicile. Cette première partie nous a été proposée grâce un formidable travail d’équipe entre les musiciens et notre manageuse qui nous apporte un soutien incommensurable et qui ne manque pas une occasion de mettre notre travail en évidence.

Vous avez des chansons poétiques et délicates, pas trop dur de jouer avec un personnage ayant un nom aussi connoté (Sexsmith) ? 😉

Laetitia : Hahaha, je te rappelle que je joue avec quatre mecs qui, en plus, adorent parler de ce petit plaisir. :p

Nicolas : Oui, nous avons certaines chansons très sensibles, surtout une des dernières qui s’intitule Phoenix et qui parle du cancer. Non, on aime blaguer souvent sur le sujet que tu mentionnes, rien de dur là-dedans, sans mauvais jeu de mots. 🙂

Votre bio vous décrit comme un groupe lumineux et mystérieux. Ça veut dire quoi pour toi ?

Laetitia : « Mystérieux » parce que nous essayons d’écrire des paroles assez subtiles. Notre musique est souvent mélancolique, mais si l’on écoute bien les paroles, on remarque qu’il y a toujours une note d’espoir dans nos chansons. D’où l’adjectif « lumineux ». Le message que nous voulons faire passer est qu’il y a toujours un rayon lumineux dans l’obscurité. Le logo de notre groupe, la libellule, reflète justement cette subtilité, puisque cet insecte paraît être très fragile, mais – peu de gens le savent -, il a été surnommé « l’insecte invincible » par les samouraï(s) et symbolise le courage de ces derniers.

Nicolas : L’explication restera mystérieuse. A toi de trouver 🙂 «Lorsque le mystère est malin il se cache dans la lumière. », disait Jean Giono.

« Streets of Paris » est diffusé sur Eldoradio, Radio ARA et RTL. Ça vous fait quoi de vous entendre ?

Laetitia : Il est évident que ça fait énormément plaisir de s’entendre à la radio, parce qu’on peut quand même le considérer comme un signe de reconnaissance et en plus, cela nous permet de toucher un large public.

Nicolas : C’est toujours génial d’entendre un titre que tu as composé dans ta chambre passer sur les ondes. En fait, pendant les quelques minutes où la chanson passe tu grandis de quelques centimètres.

Ça vous a donné envie de changer des choses dans votre façon d’écrire/composer ?

Laetitia : Nous avons rapidement compris que la plupart des stations radio passent des chansons pop. Le rock ne semble malheureusement plus y avoir sa place, ce qui est fort dommage. En effet, notre deuxième single « Dancing with the Devil », beaucoup plus rock que « Streets of Paris », a été refusé par de nombreuses radios, ce qui peut bien évidemment être frustrant. Mais, nous en avons beaucoup parlé et avons décidé de ne pas nous laisser abattre et de rester fidèles à nos préférences musicales et de continuer à faire du rock mélancolique.

Nicolas : En fait, on compose les chansons de manière à ce qu’elles nous plaisent d’abord à nous. Si ensuite nous avons la chance d’être diffusés, alors tant mieux. Moi, personnellement, je ne compose jamais une chanson avec l’objectif ou l’espoir qu’elle passe à la radio. J’exprime ce que je ressens sur le moment. Si après, elle plaît et qu’on la diffuse, c’est la cerise sur le gâteau.

A quand une date parisienne…pour y jouer « Streets of Paris » justement ? 😉

Laetitia : Il faut que tu parles à notre manageuse ;)) Non, je plaisante… Paris me tient énormément à cœur, j’y ai vécu pendant 5 ans et j’y ai rencontré des personnes incroyables que je n’oublierai jamais. Nous aimerions tellement jouer un concert là-bas et nous ferions de notre mieux pour pouvoir vous proposer une date en 2016.

Nicolas : Ah ce serait cool. Cela a failli se faire mais ce n’est que partie remise.

Peut-on revenir sur l’intégration de Nicolas Palumbo dans le groupe ? Que change-t-il dans Go By Brooks ? Participe-t-il aussi à la composition ?

Laetitia : L’intégration de Nicolas a beaucoup fait évoluer le groupe. C’est un guitariste très talentueux et passionné et, pour notre plus grande satisfaction, les solos instrumentaux se sont multipliés depuis son arrivée. Nos chansons sont également devenues beaucoup plus rock, puisqu’elles sont désormais soulignées par deux guitares. Puisque Nicolas et moi avons les mêmes influences musicales, comme Aerosmith, Guns ’N Roses, ou Pink Floyd, nous nous complétons parfaitement dans la composition des chansons à laquelle il participe donc depuis plusieurs mois.

Nicolas : Dans un premier temps, je me suis contenté de décorer les chansons que le groupe avait déjà enregistrées. J’y ai apporté quelques fioritures. Ensuite, la collaboration s’est enrichie et puis elle s’est intensifiée. A l’heure actuelle, Go By Brooks m’offre une formidable opportunité de composer à nouveau. En effet, avant Laetitia composait ses textes et ses mélodies et ensuite le groupe y apportait les harmonies et on travaillait sur l’arrangement. Désormais, j’apporte les harmonies dans un premier temps et les mélodies et le texte s’y ajoutent par la suite ou presque simultanément. C’est une façon de composer qui est différente. Ainsi, je suis beaucoup plus impliqué et à l’heure actuelle je suis particulièrement inspiré ce qui devrait se ressentir sur le prochain EP.

Qu’est-ce que représente pour toi la musique ?

Laetitia : Le bonheur. La musique a un pouvoir incroyable. Elle suscite des émotions, réunit les hommes et nous aide à surmonter des moments difficiles. Elle est indispensable.

Nicolas : Pour moi, la musique est la plus belle chose au monde. C’est mon refuge, mon moyen d’expression, mon arme. J’aime autant l’écouter que la composer et tenter de la comprendre. La musique est un langage universel à consommer sans modération et à partager. De plus, mes guitares sont toujours là pour moi 🙂

Des dates ou des exclus à nous annoncer pour les mois à venir de Go By Brooks ?

Laetitia : Il y aura un nouveau single, mais je ne vais pas encore en dire plus. Sinon, nous sommes très contents parce que nous allons enregistrer un deuxième EP en mai, qui sortira fin 2016. En ce qui concerne les dates, je conseille à tout le monde de consulter régulièrement notre page Facebook. En cette fin d’année, nous jouerons principalement des concerts acoustiques, et nous avons très hâte de jouer pour Nancy Web-Tv, le 12 décembre, puisque ce concert sera retransmis en live sur internet.

Nicolas : On joue pas mal de concerts acoustiques en fin d’année. Le 29 octobre à Dudelange, le 7 novembre on fait la première partie de Guy Noel, un auteur, chanteur compositeur luxembourgeois. Ensuite, on se préparera pour l’enregistrement de notre prochain EP au mois de mai 2016. On passe sur Nancy Web-Tv le 12 décembre. Ainsi, on essaye de jouer un peu plus dans la Grande Région.

Notre question rituelle un peu différente : Metallica ou Iron Maiden ? Pourquoi ?

Laetitia : Metallica ! Tout simplement parce que j’adore James Hetfield et parce qu’ils ont eu le courage de couper leurs cheveux. ;))

Nicolas : Metallica. Eh oui, les riffs de guitare, les solos, l’énergie sur scène et Nothing else matters. 🙂

Vous pourriez aussi aimer...

1 commentaire

L’AFFICHE DU GOOSE FEST TALENT EST DÉVOILÉE ! - Shootlux.be 20 janvier 2016 at 19 h 34 min

[…] du Luxembourg et les gagnants du 1er Goose Fest Talent (ndlr: interview avec eux à lire ou relire ici), viendront présenter leurs morceaux et aussi faire revivre de bons moments. L’entrée est de 5 […]

Répondre

Laissez un commentaire

Le webzine qui fait du bruit
Vacarm.net est un site d'actualité musicale. Chaque jour retrouvez de nouvelles chroniques des dernières sorties d'album, des interviews de vos artistes rock / metal favoris et des live report des meilleurs concerts et festivals français.