fbpx
Vacarm.net
Image default

Hellfest 2019 : Sélection des concerts du jeudi – “Le Programme Idéal”

Même si le Hellfest reste centré sur une formule classique du vendredi au dimanche, la journée “bonus” du jeudi a pris de plus en plus d’ampleur au fil des ans. A la base, elle permet aux campeurs de s’installer tranquillement sur le site avant la folie furieuse du week-end. De nombreuses animations s’y sont greffées, ainsi que des scènes alternatives, dédiées aux concerts, tremplins rock et sessions DJ. Les 2 principales sont le Metal Corner, présent depuis 2008, situé en marge du camping. Et la Hell Stage plus récente (2017), située à l’entrée du site dans le Hell City Square.

2 grandes nouveautés sont à signaler pour l’année 2019. Les concerts du jeudi commencent beaucoup plus tôt. En 2018, ces 2 scènes lançaient les hostilités vers 17 heures. Cette année, le Metal Corner s’éveillera vers 14 heures, tandis qu’un DJ chauffera le festival sur la Hell Stage dès 10 heures ! Et surtout la principale nouveauté est la tenue du Knotfest, le mini-festival de Slipknot, qui s’exporte enfin hors des USA, et privatise les 2 Main Stages de 16 heures à 2 heures du matin, avec 10 grands concerts d’artistes américains et européens.

Allez, on vous fait partager notre journée idéale, sélection bien entendue incomplète et partiale 🙂

12h20 – Fat Dead Shit (Hell Stage)

Nous débutons par une petite douceur, un groupe de punk grindcore death de Laval, répondant au doux nom de Fat Dead Shit. Leur premier album Between Rage and Confusion, incisif et sauvage, est une excellente carte de visite. On leur fait confiance pour échauffer nos oreilles à l’overdose de décibelles à venir.

13h20 – Terror Shark (Hell Stage)

Le temps de faire un petit tour dans le Hell City Square et nous retrouvons le trio Montpelliérain de Terror Shark. On apprécie leur très joli logo et leur album Last Men Standing. Sanglant et vorace, leur crossover thrash nous garantit un set carnassier.

14h20 – Argue (Metal Corner)

Le tour de France du bruit continue avec un arrêt à Lorient, représenté par Argue et son metalcore soigné, puissant et groovy. Le chapiteau du Metal Corner devrait vrombir aux sonorités convaincantes de leur galette Perspective.

15h20 – Hard Mind (Metal Corner)

Toujours pas de tendresse avec les coreux de Hard Mind. Venu de Rennes, le groupe expulse son hardcore négatif, chargé de noirceur, de nihilisme et de haine. On prend les paris mais, à l’écoute de leur discographie, de sérieux mosh pit pourraient déferler pendant ce set.

16h30 – Sick Of It All (Knotfest)

C’est l’heure de prendre le chemin des Main Stages pour le Knot Fest. On s’y précipite donc pour revoir une énième fois Sick Of It All, légende du hardcore new-yorkais depuis plus de 30 ans. Non seulement ils signent l’un de leurs meilleurs albums avec le petit dernier Wake The Sleeping Dragon! Mais ils ont également retourné le Gibus récemment, déclenchant un pogo général dans la salle. Forcément, on en redemande.

18h00 – Ministry (Knotfest)

Nous prendrons soin de ne pas louper cette formation mythique. Est-il nécessaire de rappeler qu’ils ont été parmi les pionniers et inventeurs de la musique industrielle dès la fin des années 80 ? Groupe engagé, ayant déjà composé un album entier contre Georges Bush, Ministry viendra défendre Decker, qui réserve ses salves à Donald la méchouille rebelle.

18h45 – Behemoth (Knotfest) vs VƆID (Metal Corner)

Rendez-vous avec Satan à l’heure de l’apéritif.
Nous vous avons déjà dit tout le bien qu’on pensait de I Loved You At Your Darkness, qui fait suite au fameux The Satanist. Behemoth est une valeur sûre dans l’adoration du malin et des riffs malsains.

Quant aux Nantais de VƆID, ils ont signé un remarquable premier album de black metal hargneux à souhait : Jettatura (le mauvais œil en italien). À nous la procession de tritons sataniques !

19h20 – Nuisible (Metal Corner)

Nous rejoignons les Normands de Nuisible, heureux parents de Slaves and Snakes, bijou de crustcore vénéneux et aliénant. Le pit devrait entrer en état d’ébullition, avec ce groupe vénère aux multiples influences.

20h25 – Powerworlf (Knotfest) vs Primal Age (Metal Corner)

Le power metal des Allemands de Powerwolf est diablement entraînant et les mélodies aussi prenantes que celle d’un jeu vidéo 8 bits. Clairement le type de groupes qui rassure sur la pérennité du metal. A titre personnel, si Destroy Everything de Hatebreed a été mon hymne du Hellfest 2018, The Sacrament of Sin est bien parti pour être celui de 2019 (bon ok, le clip est cheap…).

Présents depuis 1995, les Rouennais de Primal Age font partie de la crème de la scène française coreuse avec des albums incontournables comme A Hell Romance. Après quelques années de silence, ils sont revenus en 2017 avec un nouvel EP sans concession. Nous sommes prêts pour la leçon de hardcore.

21h00 – Rock’n’roll Wrestling Bash (Hellstage) vs Rob Zombie (Knotfest)

Catch ou cinoche ? Ce jeudi, la Hell Stage sera décorée par un sympathique ring dédié à un show tout à fait particulier : un spectacle de lutte mexicaine doublé d’un concert thrash d’El Brujo’s Gorechestra. Vu que cela fait 3 ans de suite qu’ils reviennent, ça doit plaire aux festivaliers et nous allons nous laisser tenter.

Ou sinon, pour un concert plus traditionnel, Rob Zombie vous attendra au Knotfest, avec son heavy metal horrifique. Le titre de son dernier album The Electric Warlock Acid Witch Satanic Orgy est un trailer à lui tout seul.

22h20 – Amon Amarth (Knotfest) vs Joe La Mouk (Metal Corner)

2 concerts placés sous le signe des vikings. Toutefois, ne parlez pas de “viking metal” à Amon Amarth, sous peine de risquer un coup d’Ulfberht. Car oui, ça met des vikings sur ses pochettes, ça ne parle que de vikings dans ses chansons, ça se déguise en viking pour faire beau sur la couverture de Metal Hammer, mais ça ne fait pas de “viking metal”… Non, madame ! Bon, trève de ricanements, leur discographie et leur sortie la plus récente Berseker n’ont rien de barbare, tant au niveau de la production que de la qualité des compositions. Nous avons là une occasion en or d’approcher le Valhalla de près.

Mais si nos oreilles et notre cerveau nous appellent vers Amon Amarth, notre zizi et nos instincts les plus vils nous attirent tout autant vers Joe La Mouk. Ces doux dingues, maîtres dans l’art de faire subir les pires outrages aux styles musicaux qu’ils triturent, viendront interpréter, entre autres, leur Heavy Mouk, satyre talentueuse et technique de heavy/viking metal où les guerriers ont une monture en tête de bite et une épée en pointe de zguègue. A vous de choisir entre la tête et la queue de la bête…

23h25 – Slipknot (Knotfest)

Puisqu’ils nous ont gentiment organisé une journée de festival, nous serions bien indélicats de snober nos hôtes, d’autant plus qu’ils s’octroient un show de 90 minutes. Ça leur laissera largement le temps de revisiter leurs classiques et de nous présenter quelques titres de We Are Not Your Kind, à paraître en octobre. Slipknot n’a pas joué depuis 2 ans et demi, et devrait avoir les crocs. Ah oui, ces grands enfants devraient nous présenter de nouveaux costumes et masques. Cristina Cordula est déjà aux aguets pour la notation.

1h00 … Dodo ?

Hein quoi ? C’est pas fini ? On nous fait signe que Sabaton clôture le Knotfest.
Oui bien sûr, on ne pouvait espérer meilleure finale à cette journée intense. Avec les Suédois, ce sera forcément too much : logo énorme qui brûle même les yeux des mal voyants, déguisements militaires dignes d’une figurine de GI Joe, accent à couper au couteau de chasse. Avec ses thématiques liées aux grandes guerres, Sabaton va régaler de son metal épique les amateurs d’Histoire et de treillis de mauvais goût. Il faudra bien cela pour tenir éveillés les festivaliers après une journée aussi chargée.


Ok bon, on vous laisse profiter de ce last show. Nous on va dormir un peu, histoire d’être en forme pour le Hellfest qui ne commence officiellement que demain 21 juin…

Vous pourriez aussi aimer...

Laissez un commentaire

Le webzine qui fait du bruit
Vacarm.net est un site d'actualité musicale. Chaque jour retrouvez de nouvelles chroniques des dernières sorties d'album, des interviews de vos artistes rock / metal favoris et des live report des meilleurs concerts et festivals français.