fbpx
Vacarm.net
Image default

Voyage avec Ólafur Arnalds.

Après la belle collaboration avec l’Association des Trans Musicales en octobre 2017 qui avait permis d’accueillir le groupe de post rock canadien Godspeed You ! Black Emperor , c’est au tour de l’Antipode MJC de s’associer au Théâtre National de Bretagne.
Pour ce nouveau partenariat, changement de continent et changement de style musical (enfin pas tant que cela, vous comprendrez plus bas).

C’est le compositeur, musicien et producteur islandais Ólafur Arnalds qui était convié à venir jouer devant une salle comble. Sur scène, le dispositif mis en place est assez impressionnant. Trois pianos, des machines, des claviers, une batterie et d’impressionnants éléments d’éclairage. De quoi rapidement en déduire que le live qui va nous être proposé ne sera pas qu’un “simple” concert de musique classique contemporaine à laquelle Ólafur Arnalds est pourtant fortement attachée.

D’ailleurs, pour l’expliquer, on va prendre les choses à l’envers, en évoquant la fin du concert. Plus exactement, lors du rappel, lorsqu’Ólafur Arnalds nous apprend qu’étant jeune, il voulait faire du punk alors même que sa grand-mère lui faisait écouter du Chopin ! Cette anecdote explique beaucoup de choses dans le choix des influences de sa musique. Car parmi les compositeurs de la vague néo-classique représentée notamment par Max Richter, Nils Frahm ou Peter Broderick, l’islandais Ólafur Arnalds est peut être celui qui multiple le plus les influences. Il nous en fera d’ailleurs une superbe démonstration lors de ce live.

En effet, il est capable à la fois de proposer des morceaux de classique comme “Árbakkinn” tiré de son album “Island Songs”, reportage musical poétique et émouvant qui donne une envie débordante d’aller (ou de retourner) visiter ce beau pays qu’est l’Islande.

Mais les compositions d’Ólafur Arnalds sont aussi influencées par l’électronica, l’ambient, la musique minimaliste et le post rock (coucou Godspeed You).

La plupart des morceaux joués lors de ce live sont tirés de son dernier album “Re:Member”, qui est une belle illustration de la palette de ses influences.

La scénographie choisie est également assez symbolique. Lui représentant la modernité derrière son piano, ses claviers et ses machines, portant une tenue décontractée (pantalon ample, t-shirt blanc et chaussettes multicolores). Le contraste est fort avec les cinq excellents musiciens (violoncelle, violons et batterie) qui l’accompagnent, tout de noir vêtus, représentant quelque part le classicisme et la rigueur tant voulus par sa grand mère.

Le contraste est fort mais la synergie entre ses influences est parfaite. Pendant plus d’1h30, nous avons vécu un voyage musical subtil, poétique et visuellement impressionnant.

Merci au TNB et à l’Antipode MJC.

Takk og Sjáumst Ólafur Arnalds.

Vous pourriez aussi aimer...

Laissez un commentaire

Le webzine qui fait du bruit
Vacarm.net est un site d'actualité musicale. Chaque jour retrouvez de nouvelles chroniques des dernières sorties d'album, des interviews de vos artistes rock / metal favoris et des live report des meilleurs concerts et festivals français.