fbpx
Vacarm.net
Image default

Transmusicales 2015 — On y était !

Comme chaque année, lorsque l’hiver arrive et que nos guiboles cherchent à tout prix à se réchauffer, nous partons arpenter le Parc des Expositions de Rennes pour trois jours de Transmusicales. Et, même après tant d’année d’une histoire d’amour qui dure, nous n’arrivons toujours pas à nous lasser de l’un des plus vieux festivals de France. Retrouvez les trois concerts qui ont marqué chacun des soirs de notre festival.

Jeudi 03 décembre

Nous arrivons en début de soirée sur la piste de danse, bien emmitouflés dans nos pulls et nos écharpes. Et nous ne les garderons pas bien longtemps sur les épaules, car très rapidement les cinq de Her nous transportent dans une pop chaleureuse, l’ambiance est électrique et nous nous trémoussons sans interruption sur les lignes de basses groovy qui accompagnent les voix planantes et suaves des deux chanteurs. Certains diront qu’on ne joue jamais mieux qu’à domicile, toujours est-il que le quintet propose à son public un set sans fausse note.

transmusicales 2015 hector bitzerk
Autre très très bonne surprise (et celle-ci on ne s’y attendait pas) : Hector Bizerk, groupe multi-instrumental de hip-hop porté par un frontman à l’accent écossais à couper au couteau. On ne les connaissait pas avant de venir, mais ils sont désormais dans nos playlists ! Eh oui, les Trans, c’est aussi ça, de superbes découvertes ! Enfin, on a adoré le show de Code, Superpoze & Dream Koala, qui avait préparé un spectacle inédit pour le festival. Les absents ont manqué quelque chose.

Vendredi 04 décembre

Le vendredi, nous ne voulions pas manquer Totorro — et avions élu domicile dans le Hall 3. Nous étions donc au premier rang pour déguster le post-rock de ceux qui jouaient, aux aussi, à domicile. Le groupe propose au public rennais en incandescence des envolées de guitares, complétées par des breaks de batteries implacables. Un concert envoutant qui restera dans les mémoires.

transmusicale dj crocodile
Mais parce qu’on ne pouvait quand même pas rester enfermés dans la même pièce toute la nuit, nous avons aussi trainé nos baskets dans le Hall 9. Plus grande scène du festival, ce hall accueillait (entre autres), le live de Binkbeats, compositeur de folie qui a proposé un set d’électro pointu, à mi chemin entre la techno, l’IDM, et le hip-hop instrumental. Et parce qu’on aime beaucoup (beaucoup) danser, nous avons fini par plier les genoux devant le Barcelonais Marc Piñol, qui a recueilli l’unanimité sous la Green Room !

Samedi 05 décembre

Cela va sans dire, au parc expo, le samedi, il y a du monde. C’est donc en jouant des coudes que nous avons rejoint le Hall 3 (notre lieu fétiche pour cette édition), car nous ne voulions pour rien au monde manquer Steve’n’Seagulls. La raison première ? Les rockers qui sommeillent en nous ne sont jamais très loin — il était donc hors de question de rater la formation bluegrass venue reprendre les grands standards du rock. Et tout y passe : AC/DC, Led Zeppelin, et même… Nightwish ! Bref, un combo parfait pour faire la fête, et c’est ce que nous étions venus chercher !

transmusicales ambiance
 
Et pour continuer à danser, nous n’avons pas raté Idiotape, venue de Séoul pour faire bouger le public breton. Pari réussi, avec une électro ravageuse, reprise habilement par Alex Stein, qui livre au Hall 9 un set de techno pointue.

Comme chaque année, une réussite sans point noir pour les Transmusicales. On se revoit l’année prochaine ?

 

.: Transmusicales :.

Infos pratiques :
Date : du 2 au 6 décembre
Lieu : Rennes
Programmation : Totorro, Nico and the Red Shoes, Superpoze, Kosmo Pilot À retrouver sur le site officiel.

Plus d’infos sur :
Site Officiel
Facebook
Twitter

Vous pourriez aussi aimer...

Laissez un commentaire

Le webzine qui fait du bruit
Vacarm.net est un site d'actualité musicale. Chaque jour retrouvez de nouvelles chroniques des dernières sorties d'album, des interviews de vos artistes rock / metal favoris et des live report des meilleurs concerts et festivals français.