fbpx
Vacarm.net
Image default

Festival des 3 Éléphants – Samedi 25 mai 2013

Le week-end dernier a eu lieu la 16ème édition du Festival des 3 Éléphants à Laval. C’était donc l’occasion pour Vacarm d’aller pointer le bout de son nez et de ses oreilles pour vous faire partager l’ambiance, les concerts et les découvertes. Retour sur la soirée du samedi 25 mai.

Nous arrivons sur Laval en milieu d’après-midi, le temps d’interviewer les copains de Concrete Knives (interview à retrouver ici). Une fois terminé, nous entrons sur le site du festival, situé Place de Hercé, en plein coeur de la ville de Laval. Bienvenue dans l’arène (avec, et sans jeu de mots).

Début de la soirée avec un concert des Nantais de Von Pariahs, (que nous avons interviewés par la suite, interview bientôt en ligne) qui nous servent 50 minutes d’un super punk-rock électrique sur lequel nous ne pouvons nous empêcher de danser. Il est tôt mais le groupe a une vitalité incroyable, les absents ont eu tort !  Une superbe ouverture qui promet une soirée haute en couleurs.

Von Pariahs

La soirée s’ensuit dans l’Arène, où débute le concert des Irlandais de Villagers, avec à leur tête Conor O’Brien et sa voix cristalline, envoutant d’un coup d’un seul l’ensemble des festivaliers présents dans la salle. S’en suit, sous le Patio, le concert de BRNS, dont l’EP prometteur Wounded avait été chroniqué dans nos pages. Les belges  serviront à Laval un set indie-folk délicieux et fascinant. On adore.

BRNS

Sur le chemin du retour dans l’Arène, on croise Gull, one-man band jouant un trio voix-guitare-batterie à couper le souffle. On continue notre course vers la salle pour les Français de The Lightnin 3. Les 3 divas françaises reprennent en Rythms & Blues un bon paquet de standards pop de toutes les époques. L’Arène commence à doucement se réchauffer, des pas de danse commencent à s’esquisser parmi le public des 3 Éléphants à la douce voix des trois chanteuses du groupe. On croise les Von Pariahs le temps d’un interview, pour être de retour sous le Patio pour le set déjanté des deux français Sexy Sushi, pour quasiment une heure d’une électroclash électrique et déjantée, invitant sur scène le public à venir s’éclater en compagnie d’un étrange catcheur déluré. Le public est devenu fou, cuit à point pour les Concrete Knives.

concrete knives

Les nouveaux princes de la pop française enfoncent le clou de leur succès avec une heure de show survolté, galvanisant un public déjà bien échauffé. Tous les tubes du groupe y passent : “Africanize”, “Brand New Start”, “Bornholmer” et “Roller Boogie”. Terminant en beauté en invitant leurs copains de Von Pariahs, les Concrete Knives laissent aux 3 Éléphants un souvenir mémorable. Le Patio prend le relai avec les français de JC Satan, qui servent un set de garage-pop désinvolte. Retour dans l’Arène, avec l’impressionnant show d’Amon Tobin, le poids-lourd mexicain de l’IDM qui présente son nouveau live “Two-fingers”. IDM, électro, Trap, Dubstep, Indu, Hip-hop, et bien d’autres styles passent sous la machette de l’artiste pour un set tout simplement fou. Un seul mot : bluffant. Fin de la soirée avec Madben.

Two Fingers

Un super samedi soir, avec presque pas de pluie, mais de super groupes, certains qu’on revoit avec plaisir, et d’autres découvertes toutes aussi bonnes. À l’année prochaine !

 

Crédit photos : Etienne Miloux et Gaelle Evellin.

Vous pourriez aussi aimer...

Laissez un commentaire

Le webzine qui fait du bruit
Vacarm.net est un site d'actualité musicale. Chaque jour retrouvez de nouvelles chroniques des dernières sorties d'album, des interviews de vos artistes rock / metal favoris et des live report des meilleurs concerts et festivals français.