Une Rentrée En Vacarm - Les Albums Les Plus Enragés - Septembre 2018 - Vacarm.net
Vacarm.net
Image default

Une Rentrée En Vacarm – Les Albums Les Plus Enragés – Septembre 2018

Tout le monde en conviendra, septembre n’est pas un mois facile : retour au boulot, aux études… tout semble noir, sombre et pesant. Ça tombe bien, voici une sélection musicale des sorties les plus négatives et violentes de septembre (mais talentueuses !), histoire de remuer le couteau dans la plaie ^^ .

156/Silence – Undercover Scumbag

La Pennsylvanie, berceau inépuisable de groupes punk hardcore de qualité, nous gâte encore ce mois-ci avec le 2e album de 156/Silence, répondant au doux nom de Undercover Scumbag (“Sac à Merde Infiltré”). Exit les expérimentations du premier opus, plutôt orienté posthardcore, 156/Silence est clairement passé au niveau brutasse. Undercover Scumbag fait ainsi la jonction entre le metalcore d’un Poison The Well, le côté expérimental d’un Converge voire le beatdown d’un Nasty. Difficile donc de les ranger dans une catégorie précise, même si l’étiquette “chaotic hardcore” leur sied à merveille. Ça tape vite, ça tape fort, et ça tape intelligemment. À consommer sans restriction.
Paru le 14/09/18 chez Innerstrength Records.

.: Tracklist :.
1.156
2.Fake It
3.Saving, Saved
4.Undercover Scumbag
5.Wasted Potential
6.Demonetized
7.Face Value
8.Indecent Exposure

The Dawn – TWWKIG

Il n’y a pas que la Pennsylvanie qui envoie du gros son. Dans leur 4e album, les Marseillais de The Dawn, présents depuis 2005, délivrent un mathcore très rentre dedans, et aux structures complexes. Pour une autoproduction, TWWKIG bénéficie d’une sonorité très propre et convaincante. Les 6 premiers titres nous emmènent dans un voyage sonore sous terre, à un train d’enfer dès la première mesure. Après de multiples cahots et soubresauts, le calme revient brièvement, le temps que notre hôte nous explique qu’en fait, Satan est vachement sympa. Puis le voyage reprend en douceur, sur Wandering Soul, avant d’entamer une dernière descente lancinante sur le superbe titre éponyme : 11 minutes 30 jusqu’aux portes des abysses, pour y être finalement accueillis par une symphonie infernale. Avec The Dawn comme guide, les damnés seront comblés.
Paru le 26/09/18 (autoproduction)

.: Tracklist :.
1.Decimator
2.I Bet You Like Botch, Bitch
3.Earthlings
4.El Dia De Los Muertos – Pt 1
5.El Dia De Los Muertos – Pt 2
6.Menza
7.Walpurgisnacht
8.Wandering Soul
9.TWWKIG

Pig Destroyer- Head Cage

Retraversons l’Atlantique avec les Virginiens de Pig Destroyer, 20 ans de grind derrière eux. Si ce style musical vous rebute, oubliez vos préjugés, cette sortie s’annonce comme une vraie évolution dans l’histoire du groupe. Premier changement majeur, Pig Destroyer ayant intégré un bassiste en 2013, le son habituel en est fortement impacté et gagne en lourdeur ce qu’il perd en singularité. On retiendra également l’accessibilité de Head Cage où l’agressivité prend le pas sur la rapidité. Les morceaux sont énergiques, puissants et tapageurs. L’apothéose étant le titre final House Of Snakes et ses 7 minutes de montagnes russes. Head Cage est la bande son idéale pour s’éclater la cage crânienne.
Paru le 07/09/18 chez Relapse Records

.: Tracklist :.
1.Tunnel Under The Tracks
2.Dark Train
3.Army of Cops
4.Circle River
5.The Torture Fields
6.Terminal Itch
7.Concrete Beast
8.The Adventures of Jason and JR
9.Mt. Skull
10.Trap Door Man
11.The Last Song
12.House of Snakes

Revocation – The Outer Ones

On termine avec le death metal technique de Revocation. Pour ce 8e album des Bostoniens, la pochette aux tons vert et violet représente une créature répugnante, inspirée de l’horreur lovecraftienne, bien décidée à tout bouffer sur son passage.
Dès le premier titre Of Unwordly Origin, l’auditeur se retrouve ainsi face à une monstruosité ultra-violente et impitoyable. Entre thrash et death metal, Revocation a décidé de ne pas choisir. Les tempos et les ambiances s’entremêlent. Mais la bête sait aussi se montrer séduisante : Blood Atonement, avec ses magnifiques guitares imbriquées et son délicieux rythme ternaire, est une belle réussite. Malgré quelques longueurs et certains solos dispensables, l’ensemble reste élégant et inspiré. Si le monstre est moins féroce qu’il n’y paraît, il n’en est pas moins indomptable et majestueux.
Paru le 28/09/18 chez Metal Blade

.: Tracklist :.
1.Of Unworldly Origin
2.That Which Consumes All Things
3.Blood Atonement
4.Fathomless Catacombs
5.The Outer Ones
6.Vanitas
7.Ex Nihilo
8.Luciferous
9.A Starless Darkness

 

 

Laissez un commentaire

Le webzine qui fait du bruit
Vacarm.net est un site d'actualité musicale. Chaque jour retrouvez de nouvelles chroniques des dernières sorties d'album, des interviews de vos artistes rock / metal favoris et des live report des meilleurs concerts et festivals français.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation en vous proposant les meilleurs contenus possibles. J'accepte En savoir plus