fbpx
Vacarm.net
Image default

Forest in Blood : Interview

Ahoy ! Attention matelots, voilà un album qui sent le Rhum et la mer salée. Enfin surtout le Rhum. Et la liberté. Voilà Forest in Blood en interview.

C’est toujours la question de début d’interview : comment ça va ? Surtout au vu de la période !

Salut ! Ça va plutôt bien malgré ce putain de covid, nous sommes super fiers d’enfin pouvoir sortir ce nouvel opus toujours dans la lignée de la piraterie !!! Nous avons hâte de pouvoir retrouver notre public et de défendre les nouveaux titres en live ça va envoyer du lourd !  

Le Hardcore est avant tout une musique de scène, de libération, comment on fait sans concert pour continuer à faire du hardcore dans un monde de plus en plus enfermé ?

 C’est tout à fait ça ! Le live pour nous c’est la récompense, le partage, la fête, l’exutoire…donc on s’adapte, on patiente avant de pouvoir enfin refaire de la scène et partager notre passion avec les groupes et le public.  

Comment on sort un album en plein reconfinement ?

C’est difficile mais il fallait bien le sortir à un moment donné. Cela fait déjà un an qu’il est dans le tiroir, malheureusement il n’y a pas de bon moment pour les sorties d’album tant que cette saloperie sera de la partie. Ce qui est difficile c’est surtout de ne pas pouvoir jouer pour l’instant. Heureusement nous avons de très bons retours sur le disque de la part des médias et des gens qui nous suivent, qui sont de plus en plus nombreux et nombreuses ce qui est super encourageant et motivant. On a beaucoup échangé avec 1054, notre label, et on a convenu de cette date pour la sortie. Peter est à fond derrière nous, et c’est un super moteur aussi pour nous !

Quand avez-vous enregistré l’album ? Quand l’avez-vous composé ?

Nous avons composé en très peu de temps, on voulait s’orienter sur quelque chose de brut et d’instinctif et nous avons enregistré entre novembre et février 2019/2020. Chacun y est allé de ses inspirations et on a pu profiter du studio pour bien bosser les arrangements.

Quel studio pour l’enregistrement ? Comment ça c’est passé ?

Nous avons enregistré à Hybreed studio avec Andrew Guillotin aux manettes qui est un pote producteur/ingénieur du son de longue date qui est assez connu pour être une référence dans le milieu du rock/métal. Nous avons eu pas mal de temps en studio pour tester pas mal de choses tant au niveau des prises instrus et chant qu’au niveau du mixage. C’était des moments super cools, quand on est chez Andrew c’est un peu comme à la maison.

Est-ce que l’ambiance générale et la dérive autoritaire, pour ne pas dire quasiment fasciste du pouvoir, est à la source de cette envie réalisée d’album ?

A chacun de se faire une opinion, mais c’est sûr qu’on peut faire des parallèles, c’est une période très particulière, et très difficile pour beaucoup de gens. Après, le pouvoir, je pense qu’il fait comme il peut aussi, malgré pas mal de boulettes, des mensonges et des dérives comme tu le dis, je pense pas qu’on soit encore tombé dans un état fasciste, on n’est pas en Corée du Nord ou en Chine…  

C’est quoi un Punk dans une société policière ? Comment on reste Punk quand la seule chose que le pouvoir a à nous dire c’est « voilà une classe qui se tient sage » ?

Pas besoin d’avoir une crête sur la tête pour être un rebel…   Même si ça se perd un peu, la liberté d’expression est quand même un truc dur à enlever aux français, on est un pays de punks en fait !

Et c’est quoi un Pirate aujourd’hui ?

Je peux citer un pirate de la musique : Jul 🙂  .. qui aurait sûrement fini sur la potence tellement il saccage les tympans haha.

Au fait : est-ce toujours un album de pirate ?

C’est un album pirate fait par des pirates pour les pirates ! Et les plus grands pirates étaient français, on est fier de leur rendre hommage !    

Je peux le pirater alors ?

C’est toi qui voit, si t’as pas de tunes, on comprend mais si tu as quelques pièces soit généreux avec les troubadours qui en ont bien besoin en ces temps… Je parle pas forcément de Forest car ce n’est pas notre gagne pain, sale temps pour la culture et les artistes.. Il est en écoute sur les plateformes donc accessible, mais l’œuvre entière grâce au gros boulot d’Hervé Costa pour les dessins n’est pas en ligne, elle.

Pourquoi utiliser le biais du thème pirate plutôt que de parler directement de liberté et de rébellion ? Qui pourtant pourrait résonner en ce moment.  

On est sur un thème historique qui nous tient à cœur, donc si on peut passer un message en rendant hommage à nos aïeux c’est quand même plus sympa de critiquer le système piratiquement.

Qui avez-vous pendu sur la pochette de l’album ? Macron ? Raoult ? La liberté ? D’ailleurs d’où vous est venue cette image du pendu, pourquoi ce trope ? référence au western ? A Berserk ?  

Le dessin est le travail collectif du groupe avec Hervé Costa. On lui a donné quelques idées de ce que l’on aimerait et on est arrivé à ce super résultat. Il y a eu aussi un gros taf d’Alek qui est notre sixième membre et assure toute notre imagerie et a également une apparition au chant sur l’album. Et en ce moment je te dirais que c’est 2020 qu’il faudrait pendre.

Si je vous disais 10 personnes à pendre, vous pendriez qui ?

Personnellement je ne veux pendre personne, mais bon si Christophe Barbier pouvait se pendre avec son écharpe rouge…ou si Éric Zemmour pouvait se prendre par la langue … et aussi tous les médias poubelles qui ne font que dans le sensationnel ambiance pute à clics.

L’intro de l’album a quelque chose de Slayer dans l’esprit, une évolution vers un style plus thrash ?

Ouaip c’est une de nos référence et inspiration dans Forest in Blood, on a grandi avec ce groupe, vu en concert, du coup cela se ressent dans notre musique !  Si tu te penches un peu sur notre discographie, tu verras que le thrash est depuis toujours une de nos bases ainsi que le hardcore.

Pourquoi un seul titre en Français ? Et pourquoi celui là ? Pour accentuer le message ?

C’était un challenge, Forest in Blood a toujours chanté en anglais, du coup ça change la couleur, et on a profité du morceau pour faire sortir un peu notre ami Nico de The Arrs de sa grotte ! ça sera peut être un one shot… ou pas… mais si ça peut déclencher quelques passions à de nouveaux auditeurs, c’est parfait !

Quand vous criez “pendez-les”, dans le texte, vous pensez à qui en particulier ? Qui est ce Florentin ?  

Un Florentin, c’est quelqu’un de rusé, machiavelique, c’est le rôle du bourreau dans la chanson. Dans le texte on pense à tous ces gens que l’on qualifie de de traitres, les lâches, tous ces gens qui vont toujours dans le sens du vent pour éviter de lui faire face.

« Liberté perdue, combat éternel, fraternité » : il manque l’égalité ! C’est une citation de la devise républicaine made by Robespierre du coup ?  

L’égalité c’est la base de la Piraterie, et je pense pas que 2020 soit le 1789 contemporain, mais il est sûr qu’à force de jouer avec nos libertés, des têtes vont sûrement finir par tomber !

Dans « Never Surrender » vous dites : « fight for your rights ». Vous parlez de quels droits du coup, c’est quoi les droits pour lesquels il faudrait se battre ?

Le droit de pouvoir faire l’apéritif bordel !!!  Le droit de vivre tout simplement et profiter à fond comme on le fait depuis toujours.

Quand pensez-vous pouvoir défendre l’album sur scène ? Est-ce que vous avez quand même quelques dates en discussion ? Si oui lesquelles ?

Le plus tôt possible, comme je te disais c’est vraiment ce qui nous fait vibrer : la scène !!! Nous avions pas mal de dates et des petits et gros festivals avant le premier confinement, depuis tout est reporté, on attend un retour des orgas, nous on est sur les starting blocs !  

Et pour finir, vous avez un Rhum à me conseiller ? peut-être votre propre recette de Rhum Arrangé ?

Nous avons un partenariat avec le Rhum Martiniquais Saint-James que nous trouvons tous très bon et que nous partageons avec les orgas et le public en concert !!! Un vrai Rhum de pirate !! Perso j’aime bien le Ambré, mais je ne suis pas contre un Ti-punch ou un arrangé bien dosé, nous avons une recette Spéciale « Rhum pirate » que tu pourras goûter quand tu viendras nous voir en live !

Vous pourriez aussi aimer...

Laissez un commentaire

Le webzine qui fait du bruit
Vacarm.net est un site d'actualité musicale. Chaque jour retrouvez de nouvelles chroniques des dernières sorties d'album, des interviews de vos artistes rock / metal favoris et des live report des meilleurs concerts et festivals français.