fbpx
Vacarm.net
Image default

The Warlocks @ This Is Not a Love Night (Nîmes)

Dans le cadre d’un préliminaire au festival This Is Not A Love Song, la Paloma de Nîmes a invité un groupe de légende lors d’une soirée renommée This Is Not A Love Night  pour l’occasion: The Warlocks, pour un concert placé sous le signe du psychédélisme.

Groupe emblématique de la scène psyché californienne, The Warlocks fait son grand retour après cinq ans d’absence. Pour se faire pardonner, Bobby Hecksher et ses compères nous ont offerts fin 2013 Skull Worship, un album dans la plus pure tradition rock. Un retour aux sources peut-être nécessaire après les succès mitigés (mais pas justifiés) de Heavy Deavy Skull Lover et The Mirror Explodes. 

Resserrée autour de son chanteur, qui a fréquenté dans sa jeunesse les Brian Jonestown Massacre d’où son groupe est issu comme pour Peter Hayes et les Black Rebel Motorcycle Club, la formation actuelle montre qu’elle maintient le cap, et qu’elle reste fidèle à son style poisseux et sombre, malgré le passage de près de 19 membres différents dans sa formation depuis ses débuts. Et c’est dans le but de promouvoir ce dernier album que le groupe est en tournée européenne et qu’ils ont fait une halte à Nîmes le 1er Mars dernier.

The Warlocks, Paloma © Stephane Rip

 

C’est donc par curiosité que j’ai fais le déplacement, ne connaissant que quelques titres et étant fasciné par l’histoire atypique du groupe, et des influences du genre tels que les Dead Meadow et les Black Angels; impossible de rater ça. Et c’est avec “You Make Me Wait” que le concert commence et que le ton est donné d’entrée; un psychédélisme sombre dirigé par la voix particulière de Bobby hecksher, à la fois profond et intense, comme une célébration de l’amour qu’on ne fait pas.

Clairement, nous ne sommes pas dans une démonstration de force de la part du groupe, peu d’effets visuels, beaucoup de fumée, le gros du spectacle se passe dans nos oreilles et dans nos cerveaux lorsque l’on ferme les yeux en se laissant emporter par ces rythmes langoureux et entraînants.

Les morceaux s’enchaînent, “Song For Nico” avec une référence indéniable au Velvet Undergound, “So Paranoid”, le fameux “Dead Generation”, le classique “Shake The Dope Out”… La fin des morceaux laisse souvent place à des improvisations pour le moins tortueuses, dans le bon sens du terme. Un joyeux bordel, guidé par un batteur des plus performants arborant fièrement son t-shirt des BJM et à s’en rouler par terre, à l’image de Bobby Hecksher qui n’hésitera pas à s’imprégner du sol de la scène à divers moments de certaines chansons, notamment pour “Hurricane Heart Attack”, une des seules chansons que je connaissais; honte à moi.

http://www.youtube.com/watch?v=_m0pktxTGVU

 

Le public est réceptif, pogotte gentiment sur le devant de la scène et le groupe semble apprécier ça, surtout lorsque le plus jeune membre de la foule monte sur scène pour un moment, pour sûr, qui lui restera gravé un bon moment; à contrario avec leur citation détourné d’Another Mother for Peace: “The Warlocks is not healthy for children and other living things” 

Le concert aura duré pas loin de deux heures, deux heures passées à une vitesse fulgurante pour un public conquis par la prestation des californiens. Après leur demande, j’étais bien navré de ne pas être originaire de Nîmes et de connaître un bar sympa dans le coin pour papoter. Snif.

Dans tous les cas, c’était une sacrée découverte (ou redécouverte) que la Paloma nous a proposé là.

Amoureux du genre, rendez-vous au This is Not A Love Song fin-mai pour voir les Brian Jonestown Massacre, entre autres!

 

.: Setlist :.

You Make Me Wait

Song For Nico

So Paranoid

Red Camera

Isolation

Midnight Sun

Dead Generation

Chameleon

Shake The Dope Out

Come Save Us

Angry Demons

Eyes Jam

Laissez un commentaire

Le webzine qui fait du bruit
Vacarm.net est un site d'actualité musicale. Chaque jour retrouvez de nouvelles chroniques des dernières sorties d'album, des interviews de vos artistes rock / metal favoris et des live report des meilleurs concerts et festivals français.