cialis en ligne
Transmusicales 2012
 

Ecrit par Colin_Bielinski, le 26-12-2012


Comme chaque année, et ce depuis plus de trente ans, les Transmusicales de Rennes font partie des festivals à ne rater sous aucun prétexte. Mélomanes que nous sommes, nous sommes une nouvelle fois allés fouler les différents halls du parc des expositions de la capitale bretonne, histoire d’en prendre plein les yeux, et surtout plein les oreilles.

 

 

 

Vendredi 7 décembre

 

”Image”

 

Et oui, malheureusement nous ne pouvons pas être partout. Les Transmusicales de Rennes se partageant une centaine de groupes sur une douzaine de scènes, nous avons dû à notre grand regret opérer un choix. C’est au parc expo que nous sommes allés trainer, et nous n’avons pas été déçus du voyage.

 

”Image”

 

Nous arrivons relativement tôt, le parc des expositions n’est pas encore bondé. Nous faisons un premier tour du propriétaire pour constater l’ampleur du lieu. Même répartition des halls qu’habituellement, et c’est tant mieux, car le lieu a toujours été grandiose. La déco est superbe, les halls bien répartis, les buvettes et baraques à nourriture nombreuses. On arrive devant Jupiter, duo qui pousse quelques disques Hall 4. Suite des événements Hall 3, pour MSMR et The Miracle Club. Un début très pop, que l’on poursuit sur quelques chansons de Thumpers.

 

”Image”

 

C’est à ce moment là que nous nous sommes décidés à aller voir ce qu’il pouvait bien se passer Hall 9 (pour ceux qui ne connaissent pas les Transmusicales, le Hall 9 est le plus grand des quatre halls, où passe la majorité des têtes d’affiche). Venus pour assister au nouveau live de Vitalic, nous avons d’abord assisté au dj-set de Maya Janes Coles, et ce pour notre plus grand bonheur. Le dj-set est excellent, la sélection de morceaux est parfaite, la dj nous distille une techno galopante délicieuse et les Trans nous montrent une fois de plus leur capacité à dénicher de superbes artistes.

 

”Image”

 

Le Hall 9 s’est bien rempli pour le live de Vitalic, qui semble être la raison pour laquelle sont venus beaucoup de spectateurs ce soir. L’expérience que nous avons eu avec Vitalic jusqu’à ce jour est fluctuante, des lives géniaux comme d’autres très décevants. Le live de ce soir fera partie de la seconde catégorie. À l’écoute de son dernier album, nous pouvions nous y attendre et la prestation du français a confirmé nos craintes. Vitalic fait partie des légendes de la musique électronique, pour avoir été dans les premiers à produire une techno pointue et de qualité, et on se demande comment il en est arrivé là : le son est gras, un vrombissement en bruit de fond est constamment présent et empêche d’entendre clairement ce que l’artiste fait, et ce que nous arrivons à distinguer est décevant, l’ensemble souffrant de transitions bâclées. Le live donne l’impression que tout ce qu’a cherché à faire Vitalic avec ce show est du gras, et tabasser bien fort. Nous pouvions nous attendre à mieux de la part du français, mais le public semble conquis, et c’est le principal.

 

”Image”

 

Bref, suite à cette déception, nous terminons sur quelques notes d’Astrodynamics, avant de retrouver notre bercail, histoire de se préparer pour le lendemain.

 

Samedi 8 décembre

 

”Image”

 

Autant le dire tout de suite, la plupart des artistes que nous souhaitions voir ce soir là jouaient sous le Hall 9. Nous arrivons donc alors que Black Strobe prenaient place sur scène, pour un très bon live, à la hauteur de la renommée du groupe et de la production ses derniers EPs. Comme à son habitude, Arnaud Rebotini, frontman de la formation, finira par tomber la chemise.

 

”Image”

 

Petite transition avec un dj-set du mystérieux ƱZ (prononcez «Uzi»), dj au nom ésotérique et aux origines inconnues, qui écrasera le Hall 9 avec un set oscillant entre dubstep et bass music.

 

”Image”

 

C’est à ce moment là que le Hall 9 passe aux choses sérieuses : TNGHT prend le relai, pour un live superbe à base de hip-hop et de trap music, mauvais pour les genoux mais tellement bon pour les oreilles. Un des meilleurs live du festival, voir de l’année. À voir à tout prix !

La relève est prise par Zeds Dead, proposant un dj-set dubstep au Hall 9 toujours aussi bondé.

 

”Image”

 

C’est sur le nouveau live d’Attaque que nous avons terminé notre soirée. L’anglais proposait ce soir là une configuration live en exclusivité, toute première performance de la formation devenue trio, et livrant une techno/électro incisive et dansante. Vous pouvez retrouver l’interview d’Attaque juste avant son show ICI.

La soirée et le week-end se terminent donc en beauté, et nous partons fatigués, mais heureux d’avoir pu faire de belles découvertes lors de ce week-end haut en couleurs.

 

Crédit photos : ©Laetitia Portier, (Creative Commons) pour vacarm.net

 

On the web :

Site Officiel

Facebook




Partage cet article :
Reddit!Del.icio.us!Facebook!Slashdot!Netscape!Technorati!StumbleUpon!Newsvine!Furl!Yahoo!Ma.gnolia!Free social bookmarking plugins and extensions for Joomla! websites!

   
Citer cet article sur votre site
Favoriser cet article
Imprimer l'article
Envoyer cet article à un ami
Articles similaires
Sauvegarder sur del.icio.us

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 


Ajouter votre commentaire
Nom
E-mail
Titre  
 
Commentaire
 
Caractères restant: 600
   m'avertir par mail si ce commentaire est suivi
  Veuillez répondre à la question:
 8          M        
WU     6    5 2   2LR
 2    46T   1TJ      
 R     7      C   1RT
XI3           4      
   
   

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.9 © 2007-2014 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved