Sticky Boys : nouveau clip de série Z « Better Days »

Dernier titre en date de Sticky Boys, Better Days devient le théâtre d’un mini-film reprenant les codes des films de genre et de la série Z. Dégoulinant d’hémoglobine, de fumée, de château et de t-shirt bien trop moulant, cette réalisation de Camille Vinet dépasse largement son rôle de clip. Elle sublime ce titre, déjà jouissif, par un court métrage qui l’est tout autant.

Sticky Boys enfonce le clou et installe son 3ème album « Calling The Devil ».

STICKY BOYS, en concert prochainement :

– Oct. 21 – Halle Verrière – Meisenthal (57)

– Oct. 28 – Ampli – Billère (64)

– Nov. 9 – La Traverse w/ Chris Slade (ACDC) – Cléon (76)

– Dec. 1 – Gare Saint Sauveur – Lille (59)

Si tu ne connais pas encore Sticky Boys, ceci t’aidera :

Après un deuxième album, « Make Art », qui les a conduit sur les routes de France, et d’Europe, STICKY BOYS seront de retour en Mars 2017 avec « Calling the Devil », leur troisième opus (Listenable Records).

Toujours insaisissable, le groupe délivre 14 titres pour 45 minutes de musique brutalement rock. Rock’n’Roll? Hard Rock? Punk Rock? Stoner Rock? Rock, tout simplement. Sticky Boys réussit ici à s’affirmer tout en se renouvelant, en s’affranchissant par la même occasion de toute étiquette. Car si le groupe signe sur cet album les titres les plus féroces et incisifs de sa carrière, il n’hésite pas non plus à se livrer dans un registre plus expressif, avec des titres aériens et délicats. Qu’on se le dise : le groupe en a encore beaucoup sous le pied et est bien décidé à nous le montrer !

Galvanisés par la sortie de leur album et forts des 200 concerts déjà réalisés (Hellfest, Motocultor, Divan du Monde, Transbordeur, Laiterie, Docks des Suds, Aéronef, etc…), Sticky Boys enchainent les dates depuis le printemps 2017.

Nathalie

En premier lieu, toute personne qui fait de la musique son sujet principal d’écriture, ne peut être qu’un fan de musique. Cette personne aura été à un moment donné un obsessionnel d’un artiste en particulier. Moi, le virus m’a contaminée à l’âge de huit ans à la première écoute du titre « Liberian Girl » de Michael Jackson. L’usage de l’écriture et la musique sont des formes différentes de partage. Ma passion écrite de la musique, je la partage sur le quotidien Luxemburger Wort (version imprimée et site internet) depuis octobre 2011 et c’est grâce à eux que j’ai pu parler à des légendes comme Joe Cocker, Yes ou les Pixies. Mon plus beau souvenir restera jusqu’à présent ma rencontre avec Depeche Mode, rencontre immortalisée sur le site internet et la version imprimée du Magazine KARMA, trimestriel consacré aux musiques actuelles et distribué dans la Grande Région auquel j’ai contribué de 2013 à 2015. Je suis chez Vacarm.net depuis 2015.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *