ODESZA présente le clip de leur titre « Higher Ground »

ODESZA présente le clip de leur titre « Higher Ground » (feat Naomi Wild). Avec un stylisme et des références visuelles ancrées dans les années 80, la vidéo comporte de nombreux trésors cachés pour les fans d’ODESZA avec notamment des références à leur logo icosaèdre parsemées tout au long de la vidéo; dans un style très cinématographique, elle raconte l’histoire de 3 jeunes femmes liées entre elles par la musique, la technologie et un lien mystérieux, quasi magique avec un clin d’oeil à la série « Stranger Things ».

« Pour cette vidéo, je voulais créer une oeuvre cinématique et atmosphérique sur le côt hypnotique de l’amour. Pour moi la lumière est un élément majeur dans les films de science fiction des années 80 comme Rencontre du 3ème Type et Blade Runner; partant de là je voulais que la lumière ne soit pas uniquement un élément visuel dans la vidéo mais soit presque un personnage à part entière. » raconte la réalisatrice Nima Nabili Rad.

Paraît également aujourd’hui un EP de remixes de « Higher Ground » avec entre autres des versions revisitées de Reske (moitié du duo Opia), des Australiens Flight Facilities (leur 1er depuis le remix de Miike Snow en 2012) et de Pluko. Les remixes sont à écouter ici https://odesza.co/higher-ground-remixes

Nathalie

En premier lieu, toute personne qui fait de la musique son sujet principal d’écriture, ne peut être qu’un fan de musique. Cette personne aura été à un moment donné un obsessionnel d’un artiste en particulier. Moi, le virus m’a contaminée à l’âge de huit ans à la première écoute du titre « Liberian Girl » de Michael Jackson. L’usage de l’écriture et la musique sont des formes différentes de partage. Ma passion écrite de la musique, je la partage sur le quotidien Luxemburger Wort (version imprimée et site internet) depuis octobre 2011 et c’est grâce à eux que j’ai pu parler à des légendes comme Joe Cocker, Yes ou les Pixies. Mon plus beau souvenir restera jusqu’à présent ma rencontre avec Depeche Mode, rencontre immortalisée sur le site internet et la version imprimée du Magazine KARMA, trimestriel consacré aux musiques actuelles et distribué dans la Grande Région auquel j’ai contribué de 2013 à 2015. Je suis chez Vacarm.net depuis 2015.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *