Hebronix – Unreal

Derrière le nom d’Hebronix se cache le projet solo de Daniel Blumberg, ancien leader du groupe londonien Yuck. Le jeune homme de 23 ans, à l’univers quelque peu particulier, a donc sorti Unreal, son premier album, le 10 juillet 2013. Composé uniquement de six titres, le disque ne dure cependant pas moins de 45 minutes et se révèle être une véritable pépite.

Hebronix Cover

Le premier morceau – « Unliving » – met vite dans l’ambiance. Il commence tranquillement sur une ballade acoustique pendant presque deux minutes avant d’enchaîner sur un riff de guitare beaucoup plus rock. Puis la mélodie vire petit à petit sur du rock psychédélique avec la voix planante de Daniel Blumberg, nous envoyant ainsi sur un petit nuage pendant les sept minutes restantes.

« Viral », quant à elle, est une chanson plus douce et aux sonorités plus pop mais qui conserve malgré tout le côté psychédélique de « Unliving ».

« Wild Whim » est un morceau qui se démarque des deux premiers d’Unreal avec un son beaucoup plus rock où les grosses guitares ont la part belle. Il promet très certainement de beaux moments en concert. De même, « Unreal » poursuit dans le côté très rock de l’album. Le psychédélisme, visiblement très cher à Daniel Blumberg refait surface rapidement. Il est alors impossible de ne pas penser à des titres comme « Venus In Furs » du Velvet Underground.

L’opus d’Hebronix enchaîne avec « Garden ». On y trouve des riffs de guitare saturés à la Sonic Youth pendant les 45 premières secondes. Ensuite, la place est faite à une mélodie doucereuse avant de partir en vrille, à partir de la cinquième minute, et de s’achever sur un solo de violon auquel on ne s’attendait absolument pas.

Moins excentrique, « The Plan » est la dernière chanson d’Unreal. Elle peut peut-être décontenancer sur les premières secondes avec un mélange de piano et de guitare électrique. Mais, toujours sur un fond de mélodie entêtante, c’est finalement une ballade à laquelle on aura le droit avec la belle voix de Blumberg.

Pour résumer ce premier disque d’Hebronix, on pourrait le décrire comme un délicieux mélange de rock indé, de pop et de psychédélisme où l’expérimentation musicale semble être le leitmotiv principal.
Le génie Blumberg n’a malheureusement pas de dates françaises prévues pour l’instant. Mais vous pourrez éventuellement le retrouver à Camber, en Grande-Bretagne, le 22 novembre 2013. Unreal est quoiqu’il en soit un disque à découvrir absolument !

.: Tracklist:.
01. Unliving
02. Viral
03. Wild Whim
04. Unreal
05. Garden
06. The Plan

Vous aimerez aussi...

1 Response

  1. 23 octobre 2013

    […] n’était autre que le leader de ce groupe avant de lui dire adieu pour de nouveaux horizons, sous le nom d’Hebronix. Les londoniens de Yuck ont donc rassemblé leurs forces autour des trois membres restants (Max […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *