Chronique : Popa Chubby – Two Dogs

Est-il encore besoin de présenter Popa Chubby ? Déjà un demi-siècle de carrière et plus de 30 albums pour cet américain au grand cœur dont le dernier opus « Two Dogs », est sorti en octobre 2017 chez Verycords. Si vous aimez le blues, le rock, la soul, les sonorités jazzy alors foncez acheter cette galette, vous ne le regretterez pas. 11 titres et deux reprises live en bonus, « Sympathy for the Devil » des Rolling Stones et « Hallelujah » de Léonard Cohen (enregistré pendant un concert en France s’il vous plaît !), pour le plus grand bonheur de nos oreilles ! Le tout magistralement servi par une production hyper soignée et un son parfait. Popa rend hommage à ses « maîtres » en titillant sa guitare à la manière de Clapton, Hendrix, Richards, Santana … et propose une ballade à travers ce que le blues rock a connu de mieux. Cuivres, clavier, basse, batterie viennent sublimer la virtuosité du guitariste. Mention spéciale pour Dave Keyes au clavier et Sam Bryant à la batterie, époustouflants. On adore l’intro « It’s Alright » aux sonorités claptoniennes, le très groovy « Chubby’s Boogie», l’engagé « Preexisting conditions » (Popa y interpelle Donald Trump sur la suppression de l’Obama care), la magnifique ballade “Wound Up Getting High”, l’instrumental « Cayophus Dupree », la version intimiste de « Hallelujah » …   13 titres, 13 pépites !

 

 

La devise de Popa ? « Peace, love and loud guitars » tout est dit dans ces cinq petits mots. Bravo Monsieur !

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.