Chronique : Communions – Blue

Tout juste sortie le 3 février 2017, Blue est le nouvel album des quatre danois de Communions. Petite descente en douceur dans les entrailles d’un groupe aux accents post punk assumés.

C’est Fat Possum Records qui a la chance de sortir cet album Blue et ce sont les Pixies qui pourront se targuer de tourner avec le groupe pour le Hostess Club Weekender, organisé au Japon fin février. Passé les formules de politesse, rencontre musicale avec les frères Martin and Mads Rehof, Jacob van Deurs Formann, and Frederik Lind Köppen.

Blonds, l’oeil torve sur leurs photos promo diffusées jusqu’ici, le groupe se révèle sur disque, avec une musique chaloupée, esthétique, tout en douceur et aux accents noise rock et pourtant grandement efficace. La voix un peu traînante, régulièrement perchée dans des dynamiques plutôt aigus, ravira une partie de l’auditoire comme elle pourra sûrement décourager une autre, à la recherche de quelque chose de plus « grave ».

L’album, taillé pour une programmation prochaine à Rock en Seine, donne envie de se trémousser sous un doux soleil chaud de fin août, un ultime cocktail à la main, les yeux perdus vers ses dernières vacances sous les tropiques (chanceux va). Les morceaux sont bien construits et s’enchaînent bien, avec en fil conducteur une voix tantôt lancinante, tantôt bien rythmée, différenciant cette production des précédents EP de Communions.

De l’amour, des sentiments, Blue n’en manque pas et les titres sont suffisamment évocateurs pour voir le cœur débordant de larmes et de sourires de ces quatre là : Come on, I’m wainting (qui est d’ailleurs la première chanson de cet album), She’s a Myth, Don’t Hold Anything Back.

On frôle un peu avec un esprit Oasis dans le son, on n’est jamais très loin de toute une clic de rockeurs anglais, dans la mouvance des Arctic Monkeys et autres Last Shadow Puppets, pour ce combo formé en 2014 et dont l’avenir semble être radieusement sympathique.

ugo schimizzi

Rédacteur et photographe de concert depuis 2008. Co-fondateur du Magazine Karma. www.ugo-schimizzi.com/concert

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *