Cult Of Luna / The Old Wind : « Raangest »

Ça bouge toujours chez Pelagic Records, après le split Mono / The Ocean, c’est au tour de Cult Of Luna et The Old Wind de dégainer une collaboration sur un EP 3 titres intitulé Råångest.

Cult Of Luna The Old Wind Raangest

Le premier morceau, « Last Will And Testament » est une reprise d’Amebix par Cult Of Luna, chose qui ne s’entend pas à la première écoute, et même avec les suivantes puisque le groupe s’est appropriée la chanson comme si c’était la leur. Si l’instru de l’intro fait écho à Vertikal, le reste est un produit qui sonne 100% original. Propre, maîtrisé, sec et sans détour, du COL comme on l’aime et comme on en redemande. Quand on sait que ce morceau ne sert que d’introduction à l’EP… Enfin non justement, on ne le sait pas. Explications.

Car oui, « Last Will And Testament » malgré ses qualités, sonne comme un air de déjà-vu néanmoins indispensable à la trame que se paie l’EP. Les deux morceaux suivants sont de The Old Wind, groupe qui m’était inconnu alors et que je découvre avec beaucoup d’intérêt grâce à ce split. Sans prévenir, le son tranche énormément avec celui de COL : gras, lourd, lent, un chant lointain et saturé, presque malade et haineux, le ton est très grave. Normal, il parait que Råångest signifierait « pure anxiété ». Même s’il est difficile pour moi d’établir de comparaison avec les précédentes sorties de TOW, ces deux titres, « Wooden Scythe » et « Daughter Of Cleanse » sont excellents. La sensation de déjà-vu qui s’instaure par « Last Will And Testament » est en fait un piège malsain qui nous pousse à nous sentir en terrain conquis. Et c’est là que réside tout le génie de ce split, ce premier morceau qui paraissait « normal » est spontanément sublimé et constrasté par la participation de TOW, qui débarque, vous kick hors de votre petite zone de confort et vous fout du -40° dans les veines jusqu’à vous geler les pensées. Les deux titres s’enchaînent parfaitement bien et ne lâchent rien. Non, vous n’aurez pas le cœur à grand-chose après l’écoute de Råångest. Foutrement aussi efficace qu’effrayant, on aurait presque envie par moment de revenir sur « Last Will And Testament » histoire de se redonner un peu de chaud au cœur, et pourtant on parle bien de Cult Of Luna… ! C’est ça, qui fait qu’on mémorise chaque chanson. En plus, y’a rien qui clôt réellement l’EP, même sans réellement se finir brusquement, il vous laisse un peu sur votre faim, sur votre attente d’une remontée un peu chaleureuse, qui ne viendra jamais et vous laissera dans votre mal-être. Aucune petite conclusion ou d’outro un peu magique pour vous sortir de là. « Démerde-toi avec ça », on est pas là pour faire du tricot.

Si quelqu’un pouvait venir me caresser le dos en me disant « tout va bien », ce serait gentil…

 

Tracklist :
01 – Cult Of Luna : Last Will And Testament
02 – The Old Wind : Wooden Scythe
03 – The Old Wind : Daughters of Cleanse

Infos utiles :

Cult of Luna  
The Old Wind
Pelagic Records

Jean-Marie Carrée

Be confortable, Creature.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *