Chronique : 10 Years – (How To Live) As Ghosts

Back from the dead. Lessivé par ses changements de line-up incessants, 10 Years semblait avoir posé le point final avec From Birth to Burial, cinquième disque au titre évocateur. D’un noir d’encre, l’album voyait le guitariste Ryan « Tater » Johnson tirer sa révérence. Le binôme créatif Brian Vodinh / Jesse Hasek trouve pourtant la force de revenir avec un (How To Live) As Ghosts de haute volée. Moins sombre, ultra-catchy et rock à souhait, le son adopté par la formation rompt avec ses deux précédentes sorties.

10 Years aura longtemps suscité la curiosité du fait du timbre vocal de Jesse Hasek, proche d’un Maynard James Keenan – Tool, A Perfect Circle –. Catalogué de manière un peu restrictive « néo », le groupe aura pourtant toujours évité les clichés inhérents au genre, quitte à rester dans les rangs des outsiders du mouvement. (How To Live) As Ghosts ramène le quintet vers une approche plus easy-listening que par le passé, le disque affichant régulièrement quelques saillies lumineuses et misant sur une écriture ultra-dynamique. Abandonnant les étendues quasi post-rock de From Burial, 10 Years pose ici une ribambelle de tubes bardés de gros riffs efficaces. Si les morceaux s’avèrent logiquement moins contrastés que ce à quoi le quoi les ricains nous avaient habitués ces dernières années, le groupe conserve son âme. Le disque pourra certes décevoir aux premières écoutes tant le groupe semble avoir muté. Les deux singles sélectionnés – « Novacaïne » et « Burnout » –, qui ouvrent quasiment la danse, évoquent parfaitement l’envie du groupe de prouver qu’il est de retour pour de bon mais restent les morceaux les moins intéressants du tracklisting. C’est rock, énergique, bon mais sans tripes. Malgré un vernis de surface un peu plus lisse / radiophonique, la suite réserve heureusement son lot de titres à tomber, notamment sur le plan vocal.

Jesse Hasek reste un putain de bon frontman. Laissant les passages hip-hop ou les hurlements vénèrs à la concurrence, le bonhomme pose un chant clair regorgeant d’émotions et de modulations. La force de 10 Years reste assurément sa science des refrains, et ce (How To Live) As Ghosts compte une nouvelle fois une série de belles réussites en la matière. Hasek vole haut, très haut. Son timbre puissant s’accorde parfaitement aux instrus, qu’il s’agisse de terrains acoustiques dépouillés ou d’avalanches d’électricité saturée. La seconde moitié du disque fait preuve d’une intensité mélodique presque redoutable, le groupe livrant quatre pépites impeccables – « Blood Red Sky », « Vampires »,  « Halos » et « Insomnia » – bien plus représentatives de son talent d’écriture que les morceaux avancés pour la promo. La prod’ est par ailleurs d’une clarté exemplaire. Du tout bon.

Malgré deux-trois compos dispensables, (How To Live) As Ghosts est une belle réussite. On aimerait que ce sixième disque en major – les deux premiers ayant été distribués en indé’ – puisse offrir à 10 Years un peu plus de visibilité. Le groupe mérite assurément d’être enfin reconnu à sa juste valeur et prouve ici qu’il reste une valeur sûre du rock US.

Album disponible via le label Mascot Records.
Site officiel / Facebook.

Le titre « Vampires » :

Le titre « Halos » :

Le vidéo-clip de « Novacaïne » :

Le vidéo-clip de « Burnout » :

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.