IDIOMA – PANDORE

Cinq ans ont passé. Les frères d’Idioma sont de retour après leur première production Landscape qui n’est pas passé inaperçue dans la sphère de la techno minimale. « Pandore » fera donc son entrée aux côtés de deux titres remixés par l’Allemand Ruede Hagelstein et le second de Tim Paris ; DJ Français et producteur reconnu — son label Marketing Music refait d’ailleurs surface pour sortir ce nouvel EP. Tim n’a pas fait de fausse note après s’être concentré sur son EP Dancers, sorti en 2013, et il consacre son label à ses coups de cœur dont le duo fait tout particulièrement partie.

Cette musicalité assez simple d’apparence nécessite pourtant d’être décryptée. Idioma s’amuse avec une boucle de cinq minutes en jouant plus ou moins sur le fond, la forme. C’est ici que repose toute la complexité du morceau qui réussit à nous transporter dans un univers minimal sombre, nous sommes subjugués par le synthé caoutchouteux, et la ligne de synthétiseur d’une longévité apparente digne d’une production de techno allemande. Le tout accompagné d’un clip tout aussi surprenant qu’épuré. La mode est aux paysages noir et blanc rythmés par un triangle,un logo, des images, un bourrage de crâne positif.

Le remix de Tim Paris prend lui une envolée rythmique entre effet galactique et disco house irréprochable, cette seconde relecture est interprétée de manière subtile. À l’oreille, très peu de ressemblances se font sentir. Un léger sample nous parvient. Tim Paris reprend le titre avec succès et représente dignement son style musical.

Quant à Ruede Hagelstein, aperçu sur des labels comme Noir, Freude Am Tanzen et KenieMusik, il garde une posture assez similaire par rapport au titre original. En tirant sur les ficelles du titre, il rajoute une énergie synthétique livrant une dimension plus subtile et un thème entre électrique et monotone redonnant un autre souffle au titre original.

Nouvelle production, nouveau chapitre pour les frères et pour le label Marketing Music qui promet un retour en bonne et due forme.

Date de sortie 07/11/14

Florian Moka

Chroniqueur tous styles. Je suis sensiblement électrisé par les cultures musicales qui nous entourent

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *