Chronique : Tample – Summer Light

Les Bordelais de Tample auront rapidement réussis à s’imposer en dehors de leurs frontières régionales. Après un EP – My River, 2015 –, le groupe a su se faire remarquer lors de l’immanquable festival des Transmusicales de Rennes. Avec Summer Light, son premier album, Tample poursuit son aventure du côté de l’ouest Français en raflant une signature auprès de l’excellent label Yotanka, structure indé’ au catalogue artistique impeccable. En huit titres, le quatuor invite à un voyage hors du temps et de l’espace.

L’électro-pop est devenue l’étiquette fourre-tout par excellence. L’hybridation des genres, autrefois portée par intéressants représentants outre-Manche, a partiellement abandonné ses lettres de noblesses au moment de sa récupération par certains chanteurs de variété désireux de se mettre au goût du jour en glissant quelques touches électroniques de ci et là. Tample vise pour sa part d’avantage l’esprit rétro eighties que les boum-boum assommants, et livre ici un disque court mais racé. Ce premier album est un peu tout à la fois : simple et efficace, noble et précis, envoûtant et incroyablement frais. Tample déroule ici un univers propre en huit compositions classieuses, éthérées et virevoltantes. Le son est singulier, hautement hypnotique, navigue constamment entre horizons capitonnés et embardées puissantes. Difficile de ne pas succomber.

Summer Light parvient à envoûter en à peine plus de quelques secondes. Un véritable tour de force. La musique de Tample, basée sur un canevas solide de synthétiseurs vintage , de basse groovy et d’harmonies langoureuses, ouvre la voie à une évasion musicale mélancolique, entre rêve et réalité. Les horizons sont chauds, colorés, réconfortants. Le chant plane avec maestria au dessus d’instrus sur mesure. Les refrains vaporeux font mouche, les « whou-ouh » sont judicieusement placées et l’équilibre entre instruments et voix parfaitement trouvé. Magique. Le disque, servi par un mixage nickel-chrome, fait du bien. Tout simplement.

On pourra reprocher à ce Summer Light de ne pas en donner assez. Pour autant, le disque est absolument parfait de la première à la dernière note. Tample pose sa pierre à l’édifice pop made in France avec un disque passionnant et sincère, à écouter impérativement au soleil couchant. Une véritable révélation.

Album disponible via le label Yotanka.
Facebook officiel.

Vidéo-clip du titre « Summer Light » :

Vidéo live du titre « Chimera » :

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *