Cat’s Eyes – A Dream In a Red Mansions : Quand la musique asiatique rencontre l’électronique

Poétique, électronique, symphonique ; ces trois premiers mots convoquent l’idée de ce qu’est l’album « A Dream In Red Mansions » de l’artiste Cat’s Eyes. Au-delà de ses basses ondulantes et pesantes, s’ouvre un hommage à l’Asie. Une poésie se propage sur les douze morceaux de l’album. « A Dream In a Red Mansions » s’accomplit comme un conte, une sorte de bande originale pleine d’émotion recréée par l’artiste.

Le fil conducteur s’imprègne de la culture asiatique ; « A Dream In Red Mansions » est d’ordinaire un conte chinois que Cat’s Eyes a découvert lors d’un voyage. Émue à l’écoute d’un flutiste qui interprétait « le rêve dans le pavillon rouge », un roman écrit par Ciao Xuequin.  Elle retranscrira en musique, la force du roman, en évoquant des mythes célestes du continent asiatique. Les sensations, les émotions, les péripéties sont ressenties : elles font la force de cet album.

Marine Thibault (Cat’s Eyes) a réalisé un parcours et un travail fantastique en créant une nouvelle force à la musique asiatique. En réincarnant une conception électronique (deep house, ambient, minimale), elle produit la qualité sensorielle de l’album.

Multi-instrumentiste (Dj, Basse, guitare, claviers …), après avoir joué avec Wax Tailor, Alpha Blondy, ASM ; Elle a construit pour ce second album un thème planant, un voyage aux sons remplis par les émotions.

FlashBack ft. Xue Sujan

« Un parfum de fleurs de lotus se dégage.

La natte semble déjà froide comme l’automne.

Nul moyen de faire disparaître ce chagrin d’amour … »

Par ces mots, la chanteuse et poétesse Xue Sujuan s’exprime dans son dialecte d’origine sur les fameuses basses oniriques.

Même si l’album suit un véritable fil conducteur, quelques titres s’imposent par leur originalité.

Skil Road montre certaines valeurs qui s’exprime sur des périodes planantes et à la fois exaltantes tout en explorant les origines de la musique asiatique.

The Grandmaster empiète sur de nouvelles tonalités électroniques, une réappropriation du morceau Flash Back dans un thème dynamique. Son instrument de prédilection (la flûte) se recentre dans ce morceau. Une véritable somptuosité musicale.

On remarquera au passage la collaboration avec Charlotte Savary et son chant idyllique sur Mamie.

Retour sur des phases hip-hop sur le morceau A Dream in Read Mansions, les beatmaker, producteurs, Senbeï et DJ Sparo unifient la musique asiatique aux basses hip-hop.

Nous concluons sur Tantan ; un thème qui représente une nouvelle fois la qualité de cet album : émouvant et percutant. La maîtrise de la flûte par Cat’s Eyes engagera un dernier voyage sous les bruits des grillons et de la Sitar Ô combien importante dans cette culture asiatique.

  1. Prelude
  2. The Giant
  3. Flashback
  4. The Supreme Vanity’s Mansion
  5. The secret
  6. Silk Road
  7. Apparition
  8. Ghost
  9. The Grandmaster
  10. Mamie
  11. A Dream In Red Mansions
  12. Tantan

Florian Moka

Chroniqueur tous styles. Je suis sensiblement électrisé par les cultures musicales qui nous entourent

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *