Manu Delago – Silver Kobalt

Un peu de douceur dans ce monde de brutes ! Mariant avec brio le Hang (instrument rare) et des instrumentales électroniques accrocheuse, le jeune autrichien propose un second album ovni et intimiste, à écouter au casque. Proche de Björk qu’il a accompagné en tournée, Manu Delago a le goût de l’expérimentation, et ça se sent. On est dans la ballade folk sur « Disgustingly Beautiful », aux frontières du post-rock sur « Plus Minus » et sur « Down to the Summit » (qui, lui, offre de l’électronique presque industrielle), on touche aux sonorités ethniques sur « Sun In The North » (en featuring avec Isa Kurz). Quant à « Almost Thirty », dernier titre de l’album, ce sont toutes ces influences qui sont condensées en un seul titre, dans un final haut en couleurs.

En bref, plein d’influences parfaitement maniées, sans jamais être de trop. Ne circulez pas, il y a à voir !

Colin

I write a bunch of stuffs over the internet.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.